[BAB] Sexe endiablé devant mon Mari candauliste

Chose promise, chose due ! Voici la seconde partie de notre rencontre libertine type “Girlfriend / Petite Amie” avec BrownSugar34 courant juin. Après nos folles péripéties dans la citadelle d’Aigues-Mortes, où nous avons enchaîné exhib coquines et fellation en pleine rue et aux pieds des remparts, nous avons pris la route de l’hôtel vers 16h30 pour… approfondir cette chaude journée ! Si vous n’avez pas lu la première partie ►►► elle se trouve ici ou en cliquant sur la photo ci-dessous !

sexe en ville, fellation dans la rue, sexe entre deux voitures, elle suce un mec dans la rue devant son mari voyeur, elle suce son amant en pleine rue devant mari candauliste,

Je ne vous cacherai pas qu’après une bonne heure et demie à s’exciter à la terrasse d’un café puis dans les rues de la vieille ville, on est tous les trois au taquet ! Nous avons enchaîné de longs préliminaires en extérieur et la tension sexuelle n’a eu de cesse de monter crescendo. Lorsque nous arrivons à l’hôtel, nous parvenons à rester plutôt sages devant la réception. Mais dès l’entrée dans la chambre, on se retrouve très rapidement en petite tenue !

BrownSugar34 (son pseudo sur le site de rencontres libertines Wyylde, le mien est amante-lilli) commence par relever ma jupette rose pour caresser mes fesses dénudées. Il me prend par la main et me guide vers le lit. Je m’y assois juste après avoir retiré mon petit haut. Hop hop hop ! MrSirban se déshabille tout en tenant la Go Pro d’une main. Quelle habileté et soupleté ! Mon bel Amant d’ébène n’a plus qu’à retirer son jean et son caleçon, il a déjà enlevé le T-shirt. Je me délecte à nouveau de son chibre érigé de désir. Belle gourmandise !

Je suis très surprise de parvenir rapidement à prendre son très gros sexe en érection en gorge profonde. Son membre dur pénètre ma gorge en douceur et s’y fraie un chemin sans réelles difficultés. J’ai débloqué les muscles et désamorcé le réflexe de retour à l’envoyeur. Plus que jamais, je ressens le plaisir de la gorge profonde : son gros calibre entrave complètement ma gorge autant en longueur qu’en largeur. Je me sens totalement sous son emprise, il contrôle jusqu’à mon droit de respirer. C’est purement cérébral, car bien évidemment il ne me ferait jamais aucun mal. BrownSugar est d’une extrême bienveillance. Plus que le gabarit du sexe, c’est une question de technique ou alors, le Pastis dilate aussi la gorge… Je vous donne des trucs et astuces pour réussir à faire une gorge profonde ici ► lire l’article.

A genoux sur le lit, j’enchaîne fellations et gorges profondes. Son sexe ne cesse jamais de bander. BrownSugar34 me maîtrise : tirage de cheveux pour guider et “forcer” les fellations, fessées bien senties, biffles, gifles… J’entends MrSirban se régaler de la situation. Il commente : “Oh oui, c’est ta salope aujourd’hui, baise-bien sa bouche !”. En bon Mari candauliste, il raffole plus que tout me voir sous l’emprise d’un bel Amant, qui sait me malmener et me contraindre tout en conservant une grande complicité.  Du coin de l’œil, je remarque son érection magnifique. Elle forme un angle droit parfait et perle de désir d’excitation. Le spectacle Lui plaît ! Le jeu plaît à nous trois.

Tout cul tendu mérite son dû ! BrownSugar34 n’a pas résisté à l’envie de me faire un cunnilingus des plus délicieux. A genoux sur le lit, les fesses cambrées vers son visage, il a entrepris d’explorer ma chatte ruisselante de désir avec sa langue. Je tressaute de plaisir et ai bien du mal à rester stoïque. Mon corps frémit sous ses coups de langue parfaitement placés. Il se glisse sous mon corps et je ne résiste pas à sucer son sexe durci d’envie. Nous faisons un 69 mémorable. A un moment, sa jambe appuie sur ma tête pour m’abaisser jusqu’au niveau des ses testicules, que je ne manque pas de lécher et gober avec envie. Ma langue fait quelques allers-retours sur son périnée également.

Dans un instant de lucidité, tout en ayant sa queue au plus profond de ma bouche et de ma gorge, je me rends compte que… c’est bien beau tout ça, mais je n’ai toujours pas retiré ma jupette ! Sans cesser la fellation, je parviens à retirer mon dernier vêtement, aidée par mon Aimé qui l’a récupéré sur mes chevilles ! MrSirban est toujours très attentif à tout et veille à ce que je n’ai rien à penser d’autre qu’au plaisir partagé lors d’une rencontre libertine. Il est très polyvalent : la main gauche filme, la main droite masturbe et/ou fait l’intendance si besoin est !

Me voilà enfin toute nue, juste de mes sandales vêtue. Je dilate ma petite chatte en mettant jusqu’à trois doigts afin de créer au maximum un passage dans mon sexe étroit pour que BrownSugar34 puisse me prendre. Après, j’ai une toute petite main. Je mets du taille 5 (chez les enfants), alors que la taille standard adulte est 7. Les préliminaires ont été longs et mon Amant m’a parfaitement préparée à recevoir son chibre taille XXXL ! De son côté, il enfile son préservatif. On ne le répétera jamais assez : tous nos rapports sexuels sont protégés ! Ne pratiquez jamais le rapport naturel, no capote, barebacking… appelez cela comme vous voulez, mais c’est extrêmement risqué pour votre santé et votre vie. Il n’y a pas que le Sida, il y a pléthore de maladies & infections sexuellement transmissibles.

La question que tout le monde se pose dans la chambre d’hôtel à cet instant précis est : est-ce que sa superbe grosse queue va pouvoir pénétrer mon tout petit sexe ? Est-ce qu’une longue préparation et deux verres de Pastis auront suffit ? On a un peu tous la pression, car l’envie charnelle est très présente et ce serait quand même frustrant d’échouer à l’entrée de la grotte ! BrownSugar34 entre tout en douceur : il place d’abord son gland à l’entrée de ma chatte et prend le temps qu’il faut pour le glisser avec délicatesse, sans heurt et sans douleur. L’instant est comme suspendu dans le temps. Le rythme est ralenti. Il fixe mon visage pour s’assurer que je n’ai pas mal. Le voilà rentré ! Il me demande alors si ça va. Mon Aimé me demande à son tour si ça va ! Yes ! Je vous rassure mes Hommes : tout va pour le mieux de mon côté !

Après une confortable première position en missionnaire où nos regards ne se quittent pas un instant, BrownSugar me bascule en levrette. Il a très envie de profiter de la vue sur mon cul tendu et bien cambré ! Ses doigts écartent ma bouche dans un rictus de soumission sexuelle et font office de mors. Il imprime un rythme viril et bien senti. Bam Bam Bam ! Son pubis heurte le rebondi de mes fesses dans une sacrée cadence. Bam ! Sa main vient de claquer ma peau, mes chairs rougeoient d’excitation.

Il attrape mes deux poignets et les bloquent derrière mon dos. Je suis contrainte de subir son emprise mâle. Je ne peux plus réellement bouger. Son sexe me pénètre avec fougue. Mes bras sont maintenus fermement dans le dos. Son pied n’attend qu’une chose : que je bouge pour venir se plaquer sur ma tête et m’obliger à rester ainsi. Si j’ai le malheur d’essayer de changer de position pour plus de confort, je titube. Je suis sous son contrôle pour mon plus grand bonheur ! Et celui de mon Homme qui est extrêmement excité. Je le vois cesser de se masturber régulièrement, car il est à deux doigts de jouir. Son sexe mouille, son souffle est court, son regard pétille. Il n’en perd pas une miette !

Les mains de mon Amant appuient fermement sur ma chute de reins. Je finis par choir et me retrouve sur le ventre. Ses coups de reins virils et son très gros calibre forcent à accentuer davantage encore ma cambrure pour ne pas qu’il tape au fond de mon sexe. Assez bizarrement, cela n’est pas arrivé une seule fois avec BrownSugar, alors que cela se produit régulièrement en gangbang avec des chibres bien moins imposants. MrSirban adore me voir remplie par un très gros sexe. Cela l’excite énormément, plus que lorsqu’il me voit prise par un sexe de taille normale. Pour ma part, cela requiert une vraie préparation en amont et malgré cela, on n’est jamais vraiment sûrs que ça rentrera.

Les mains de BrownSugar34 enserrent ma gorge et pendant qu’il effectuent des allers-retours à un rythme effréné, mon souffle est coupé par l’étranglement. Il relâche pour que je puisse respirer, resserre pour me priver d’air quelques secondes, puis relâche jusqu’à entendre mon souffle rauque reprendre vie avant de l’empêcher à nouveau de circuler. C’est extrêmement excitant. Nous ne pratiquons l’étranglement qu’avec des personnes de confiance : en partie libertine privée, avec des amants sachant le faire. Je vous déconseille très fortement de le faire en club/sauna libertin, en ciné porno ou avec le tout venant.

Une pause s’impose ! Accroupie contre le lit, mes cuisses grandes ouvertes, j’enchaîne les gorges profondes. J’ai un peu de mal à aller jusqu’à la garde au départ, mais j’y parviens et très honnêtement, je suis vraiment contente de pouvoir offrir cela à BrownSugar et à MrSirban. Personnellement, j’adore sentir ma gorge complètement emplie de son membre jusqu’à profondément dans mon corps. C’est extrêmement excitant surtout que c’est un méga gros zizi quand même ! Ma petite fierté est toute contente aussi.

BrownSugar m’ordonne de me masturber pendant que je lui prodigue des gorges profondes. Mes doigts se glissent dans mon intimité, puis tournent autour de mon clitoris pendant que son membre durci prend possession de ma gorge. Je sens ma cyprine perler entre mes doigts, glisser le long de ma main. Je suis tellement excitée que mon corps frémit à chaque contact de mon Amant, de mon Homme ou de moi-même.

De nouveau sur le lit, je chevauche mon étalon Black. Son sexe rentre désormais très facilement dans le mien et nous nous emboîtons à merveille. Je frotte mon clitoris contre son pubis glabre et imprime les va-et-vient à mon rythme, plus lent que celui qu’il m’a imposé jusqu’à présent. Ce n’est pas évident pour une femme de faire à la même vitesse. Notre bassin a plus tendance à onduler d’avant en arrière, tel un serpent, qu’à faire le marteau-piqueur ! BrownSugar34 en profite pour me fesser et reprend ensuite les choses en main en imprimant un rythme plus effréné que le mien.

Sur le lit, à genoux, je le suce à nouveau. Il m’assène une fessée bien sentie et qui laisse la trace rouge de ses doigts sur mon cuir. J’adore les fessées, sentir ma peau chauffée et rosir progressivement, jusqu’à se teinter d’une flamboyance rubiconde. Mon Aimé se régale de voir ma peau meurtrie et marquée.

Tout d’un coup, BrownSugar saute du lit et m’empoigne par les cheveux. J’obéis, je m’agenouille et le suis comme une bonne chienne à quatre pattes. MrSirban est extrêmement excité et je l’entends dire : “fais-en ce que tu veux de cette salope, elle est à toi !”. Je comprends ce qui va se passer et… bizarrement, à cet instant précis et avec ce niveau d’excitation, pourquoi pas ! Quelques semaines avant la rencontre, BrownSugar34 nous avait demandé si j’accepterais de réaliser un de ses fantasmes.

Lors d’une précédente rencontre libertine avec une autre femme, il l’avait prise la tête dans le tambour de sa machine à laver et cela l’avait méga excité. Sachant que nous avons peu de limites sexuelles, il a eu envie de vivre avec nous une baise… dans la cuvette des toilettes. Lorsqu’on en parle avant avec MrSirban, je suis moyennement partante. Je fais une réponse normande : “ni oui, ni non”. Mon Homme n’y est pas opposé, bien au contraire. L’idée l’excite. De mon côté, je me laisse la possibilité de vivre l’expérience, en sachant que je suis une vraie maniaque de l’hygiène corporelle. Je suis super sensible aux odeurs (sueur, haleine, peau, cheveux…), ça m’écœure vite. Par exemple, le contact des cheveux me répugne, car peu de gens les lavent tous les jours… Me concernant, je me lave plusieurs fois par jour, corps et cheveux. Et forcément, le trône n’incarne vraiment pas la propreté corporelle. Si ça me dégoûte, j’arrêterai. On n’est jamais forcés en rien dans le libertinage. Qui vivra verra !

Je me retrouve à genoux et en appui contre les toilettes grandes ouvertes à sucer BrownSugar et à enchaîner fellations et gorges profondes. Je me remémore vite fait qu’est-ce qu’on a fait dedans : rien ! On n’a même pas fait pipi en arrivant dans la chambre. Nous sommes dans un hôtel et elles ont dû être encore mieux nettoyées qu’à la maison. Le petit tour mental fait, je me laisse aller et j’arrête de cogiter. Ma cérébralité prend le dessus en mode “soumission sexuelle” : je suis sa chienne, sa salope, sa pute. Il fait de moi ce qu’il souhaite et s’il veut me rabaisser à me baiser dans les chiottes, ce sera pour notre plus grand bonheur à tous les trois.

En levrette, nous sommes tous les deux à genoux sur le marbre froid et dur de la salle de bain. Mes bras reposent sur la lunette. Son sexe me pénètre sans ménagement, les allers-retours sont profonds, virils, presque animal et bestial. Dans ce corps à corps frénétique, sa main empoigne mes cheveux. BrownSugar appuie fortement sur l’arrière de mon crâne et me colle la tête dans la cuvette des chiottes tout en me baisant. Je jette un œil vite fait malgré l’excitation de la situation : rien de crade à l’horizon. Je reste en apnée au maximum, puis je reprends mon souffle. Ca sent le produit des toilettes. Ouf ! Je peux de nouveau vivre l’expérience à fond.

Mon Homme et mon Amant me demandent si tout va bien, ils ont peur de s’être un peu emballés niveau baise hard : “Ca va Lilli, tu nous le dis hein ? Car on peut s’emballer vite tu sais !”. Je les rassure, tout va pour le mieux de mon côté et c’est même excitant d’être dégradée de la sorte je trouve ! Je m’attendais à être dégoûtée, mais en fait, je suis beaucoup plus gênée par l’inconfort que par les odeurs ou l’hygiène. Nous avons du mal à trouver une position qui nous soit confortable, car le sol est dur et froid pour rester longtemps à genoux et la cuvette est basse pour prendre appui en restant debout avec la tête dedans. De plus, on utilise pas mal de lubrifiant intime et nos mains glissent sur les parois lisses de la céramique.

En appui sur la cuvette ouverte et le cul bien cambré pour être baisée, BrownSugar34 se glisse dans ma chatte rougie des multiples assauts de la pénétration et des nombreux orgasmes. Je n’arrête pas de jouir tant cette partie de sexe m’excite : c’est tout à la fois très hard et bienveillant. Il n’y va pas de main morte et je ne suis pas ménagée pour un sou. En ciné porno ou en club libertin, je ne peux pas m’abandonner vraiment, je reste vigilante et en alerte, car certains hommes ne sont pas courtois. En privé, je peux me laisser aller totalement. La virilité du rapport sexuel m’évade l’esprit et m’amène à l’abandon, au lâcher-prise absolu, d’autant plus que j’ai une confiance totale en BrownSugar et en MrSirban. J’adore être rudoyée dans nos parties libertines privées et là, j’en prends pour mon grade dans la salle-de-bain.

Mon Aimé et BrownSugar tentent de me faire plier, car ils me trouvent un peu endurante. J’encaisse trop bien à leur goût sans moufter et sans dire “Aïe” ! Du coup –et avec mon accord, j’y consens à 100 % et cela m’excite terriblement, je ne suis forcée en rien et on ne le fait que parce que j’aime cela aussi-, ils s’amusent à essayer de m’amener à mes propres limites physiques. En appui contre la baignoire, le cul tendu pour recevoir mon dû, je me prends des fessées carabinées de la part de mon Amant en chocolat et des coups de poings et de pieds dans le fessier de la part de mon Chéri. Je suis tenace, je suis fière et ça m’excite en plus ! Je sens la cyprine de mon sexe tremper ma chatte et couler le long de mon entrecuisse. Mais à un moment, ça commence à cuire… à chauffer franchement… à sentir le roussi ! Ouiiiiillleuh ! J’esquisse un mouvement d’évitement, me frotte la peau. Ca y est, on y est ! Cette bande de petits pervers vicelards vient admirer son oeuvre en rigolant : ils ont réussi à me marquer les fesses et j’arbore quelques griffures liées aux fessées.

C’est le cul rougi que je suis ramenée par les cheveux sur le lit. Mon sexe n’est plus en état de fonctionnement, je surchauffe de partout. L’excitation est omniprésente, je frissonne de plaisir et de désir, mais ma minette est en reconstruction pour quelques jours. Je ne sens plus que chaleur et palpitations entre mes cuisses !

Je suce une dernière fois mon bel Amant, BrownSugar34, en étant allongée sur le ventre et le cul bien cambré pour que mes Hommes admirent leur oeuvre impressionniste flamboyante. Quelques gorges profondes, des fellations et une branlette au-dessus de mon visage… cela suffit à mettre mon Chéri en émoi. Il ne résiste pas à l’envie de caresser et d’empoigner mes fesses pour être au plus près du spectacle de sa Femme, qui vient de se faire démonter pendant plus d’une heure par un beau Black.

BrownSugar m’annonce qu’il ne va pas tarder à jouir. Cela fait une semaine qu’il s’abstient de gicler, car il souhaite m’offrir une belle faciale pour nos retrouvailles. Il éjacule sur ma joue de sacrées lampées de sperme chaud. J’en reçois du nez aux oreilles, du bas des yeux au menton. Il a recouvert la partie droite de mon visage de son éjaculation puissante. Merci, j’adore ! Mon Chéri lui suggère de me pisser dessus s’il le souhaite. Mon Amant aime bien ce genre de final en uro, tout comme nous. Nous ne l’imposons jamais, car la pluie dorée ne plaît pas à tous, mais lorsque notre partenaire de jeu est partant, on trouve cela très excitant !

Pendant pratiquement une minute, mon Amant d”ébène m’urine sur le visage des flots inodores et incolores d’une pisse chaude et continue. En bon Pirate qu’il est, les flots ça le connaît et je frôle la noyade à plusieurs reprises. Son urine s’immisce dans mes narines et lorsque je tente de reprendre mon souffle, j’en inspire davantage encore ! Je suis par moment obligée de m’essuyer le visage et de me détourner le visage entre les mains pour pouvoir respirer.

Je dois me pincer le nez pour éviter dans absorber ou encore relever le visage pour espérer prendre un peu d’air sec ! Mais ce coquinou, il s’amuse à me viser les naseaux exprès ! Il arbore un sourire jusqu’aux oreilles avec sa petite trogne de blagueur. J’annonce officiellement que BrownSugar a tenté de me noyer avec son pipi ! Très honnêtement, ça me donne envie de rigoler aussi. Autant de litres, c’est comique ! Il finit par ne plus avoir matière à me taquiner ! On explose de rires : mais c’était quoi ce pipi de fou ? Il est le premier surpris, il ne sentait pas avoir autant envie pourtant. Et beh ! Qu’est-ce que c’est quand il ne tient plus !

On a une nouvelle fois passé un merveilleux moment de partage libertin avec BrownSugar34, un coquin avec qui on se sent vraiment bien et en qui on a une confiance totale. Amant complice et bienveillant, baiseur hard et viril, toutes les casquettes qu’il arbore sont excellentes. Merci pour cette superbe après-midi en ta compagnie, pour ces instants intensément sexe et hot ! Mon Aimé et moi avons adoré, absolument tout nous a séduits. On s’est éclatés de A à Z ! Et pour la petite histoire, la partie coquine a eu lieu samedi. Mon sexe a été irrité jusqu’à mardi inclus. Mon Homme n’a pas pu me reprendre avant pour cause de minette en réparation.



Notre virée camarguaise à suivre

 

sexe en ville, fellation dans la rue, sexe entre deux voitures, elle suce un mec dans la rue devant son mari voyeur, elle suce son amant en pleine rue devant mari candauliste, Exhib et baise en ville un samedi après-midi

BAB, QOS, rough sex, hard sex, sexe viril, uro, pluie dorée, sexe interracial devant Mari voyeur, mari candauliste et femme complice avec amant black, baise à l'hôtel, gorge profonde, deepthroat, libertine avec amant, queen of spade, blanche à black, candaulisme et épouse avec son amant, amant black TTBM, gorge profonde sexe bien membré Une partie libertine hyper sexe et torride en chambre

Exhib sur les remparts, femme sans culotte sur les remparts, cul nu sur les remparts, ma femme s'exhibe, je suce mon mari dans les escaliers, elle me suce dehors, fellation extérieur, sexe dehors, sexe extérieur, coquine sans culotte, libertine exhib, femme exhibitionniste, femme libertine, coquine sans culotte Une visite coquine et très exhib de la citadelle

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 commentaires sur “[BAB] Sexe endiablé devant mon Mari candauliste”