[Sextoy] Test du Womanizer Starlet en bord de route

La boutique Espace Libido m’a envoyé à tester un sextoy tout petit, tout mignon, tout choubidou… le Womanizer Starlet. Nomade, le jouet tient dans une poche et… C’est que du bonheur !

espace-libido

Samedi 17 mars, alors qu’il neigeait sur une partie de la France, nous avons profité d’une magnifique journée printanière dans le Var. Douceur et soleil nous ont donné envie de tester ce petit sextoy nomade en bord de route, dans la voiture. Le Womanizer Starlet peut s’emmener partout, il ne prend vraiment pas de place et est très léger.

Qu’est-ce donc ?

C’est un sextoy à ondes pulsées et effets de suscion, comme tous les Womanizer, mais en version minipouce ! Sa petite taille permet de l’emmener partout avec soi. Il tient dans une poche. C’est un jouet de bonne qualité, robuste et fiable. Son prix est compétitif par rapport aux autres Womanizer, “p’tit jouet, p’tit prix” : 68.90 € sur Espace Libido.

Le packaging

Le packaging est extrêmement basique et rudimentaire : une toute petite boîte en carton blanche et orangée, sobre et élégante. Lorsqu’on l’ouvre, il y a le strict minimum :

  • le Womanizer Starlet rangé dans un petit sachet plastique transparent
  • le câble de recharge avec une prise USB d’un côté et une prise mini-USB de l’autre. Il est ridiculement petit (20 cm) !

Il n’y a pas de notice, contrairement à ce que suggère la boîte, et aucun sac de rangement. Si vous voulez l’emmener avec vous, il faudra soit prendre la mini-boîte, soit avoir le jouet dans un sac ou une poche. J’ai opté pour la seconde option ! Il est si petit qu’il tient parfaitement dans la poche du manteau.

Technique et quelques chiffres

Le Womanizer Starlet est de très bonne facture, il est très bien fini. Simple et basique, il résiste aux éclaboussures. Attention ! Il n’est pas étanche, vous ne pourrez pas l’utiliser sous la douche !

Le sextoy mesure 8.5 cm de longueur et 5 cm au plus large. L’embout est une taille unique qui ne conviendra pas aux maxi clitoris.. Il n’est pas interchangeable avec un embout de taille plus importante contrairement au reste de la gamme. Il y a 4 niveaux d’intensité différents, du moins fort (super soft) au plus fort (super power). Ça forme une boucle. Arrivée au niveau 4, on revient ensuite au niveau 1. Il n’y a pas différents modes d’ondes, c’est linéaire.

Il y a 1 seul bouton multi-fonctions sur le Womanizer Starlet qui permet de :

  • l’allumer
  • l’éteindre
  • varier l’intensité des ondes : du niveau 1 au niveau 4

Le recharger est très simple. Le câble a une prise USB d’un côté et de l’autre côté, une mini-USB. Il est extrêmement court : 20 cm ! Une charge d’environ une heure et demie permet de jouer… 30 minutes ! A petit sextoys, petite batterie ! C’est bien moins que la concurrence, mais ceci s’explique par sa taille lilliputienne et c’est amplement suffisant pour jouir plusieurs fois avec. Pensez juste à le recharger régulièrement pour éviter de tomber en rade à quelques secondes de l’orgasme !

Le design

Le sextoy Womanizer Starlet est très mignon. Sa petite taille et son poids plume sont idéales pour l’emmener partout avec soi. Il est réellement nomade. L’encombrement est minime et c’est un véritable atout. Il respire la qualité, comme tous les produits de la marque Womanizer. C’est solide, on n’a pas peur de le casser ! Seul petit bémol, il est relativement bruyant et vous ne pourrez pas l’utiliser en toute discrétion.

L’unique bouton est pratique et intuitif. Il est bien placé et permet de changer facilement d’intensité sans avoir à réfléchir ! J’ai des toutes petites mains, je taille du 5, et c’est parfait. Pour une fois, je n’ai pas besoin de contorsionner et étirer mes doigts pour toucher un bouton. Un sextoy mini pour lilli…putienne (vous connaissez maintenant l’origine de mon pseudo) ! Il se décline en trois couleurs : violet (le mien), rose et blanc.

Après la technique, la pratique !

Trêve de bavardages, passons à la pratique ! Le moment le plus agréable du test de sextoy… en tout cas pour moi, c’est certain. Dans un premier temps, j’ai glissé ce petit Womanizer Starlet entre mes cuisses. Bien assise sur le marche-pied de la voiture en bord de route, sans culotte et en appui contre le siège, il ne m’a fallu que quelques secondes pour atteindre un premier orgasme à voir en vidéo. Consciencieuse que je suis, j’ai voulu tester les quatre niveaux d’intensité. Ca va de puissant à très puissant !

Les ondes ne sont pas fines, ça envoie du bois de suite. Il est bourrin et j’aime vraiment bien. Les sensations changent franchement d’un Womanizer Pro 40, bien plus subtile et délicat entre les modes (lire l’article du test). Le Starlet n’est pas un adepte du soft power. Sans chichi, il va à l’essentiel : orgasme en moins de 40 secondes ! Vous m’entendrez jurer dans la vidéo, je n’étais pas prête psychologiquement à ce qu’un aussi petit sextoy soit aussi efficace. 1, 2, 3, jouissez !

Faire les tests de sex toys et donner son avis sur les stimulateurs clitoridiens demande un grand sens du sacrifice, je donne de ma personne ! Quelle vie difficile ! Comment ça, personne n’y croît ? La jouissance est venue si rapidement que je suis restée un peu sur ma faim. Histoire d’être sûre des sensations, j’ai été obligée de re-tester ce mini sex toy maxi-efficace. Comme c’est ballot ! Assise sur une souche d’arbre, devant le regard complice et excité de mon Homme, en bord de route, je me suis offert une seconde jouissance en moins d’une minute. C’est un orgasminator comme son grand frère, le Womanizer Pro40. J’y suis très réceptive et il fait mouche à chaque fois en un temps record.


Points positifs

  • réellement transportable : tout petit et tout léger, tient dans une poche
  • très bonnes finitions du produit
  • résistance aux éclaboussures
  • coque en ABS et embout en silicone de bonne qualité
  • sans phtalates, sans latex
  • 69 €, un prix convenable vu la qualité et le plaisir que procure le produit !

Points négatifs

  • pas de sac/pochette de rangement : à transporter dans une poche ou un sac à l’air libre !
  • pas étanche, pas waterproof : ne pas l’utiliser sous la douche
  • 30 minutes d’autonomie… c’est un peu court jeune homme !

Question de goût

  • 4 niveaux d’intensité gérable par un bouton unique
  • franchement bourrin, on aime ou pas ! Il n’est vraiment pas fin niveau sensations
  • format idéal quand on a des petites mains


En conclusion

Le Womanizer Starlet a tout d’un grand, petit mais costaud ! Loin d’être une starlette faisant pâle figure face aux sextoys plus volumineux, c’est une star à part entière. Digne héros d’un film d’action, il ne lésine pas sur les sensations. Il ne fait pas dans la dentelle. Pas subtile pour un sou, il aurait toute sa place dans The Expendables ou Die Hard ! Il envoie du bois, il défouraille, il n’est pas fin, mais qu’est-ce qu’il est bon ! Orgasminator ! L’essayer, c’est l’adopté. Il est dans le Top 3 de mes sextoys préférés. Si si !


Nous ne sommes pas payés pour faire les tests. Espace Libido me permet de tester le produit gratuitement, en échange d’un article sur mon blog. J’essaie d’être la plus objective possible. Je prends aussi en compte les remarques de MrSirban, qui a une perception masculine (et souvent extérieure) du sextoy. N’hésitez pas à lire les tests d’autres blogueuses, chaque femme est différente et les ressentis peuvent changer.


Merci à Espace Libido, la boutique qui m’a permis de faire un test vidéo du sextoy Womanizer Starlet !

Un jouet nomade terriblement efficace à découvrir sur le loveshop !


Vous souhaitez me faire une petite surprise ? Ma Wishlist sur Espace Libido

wishlist-amantelilli-espace-libido-cadeau

Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “[Sextoy] Test du Womanizer Starlet en bord de route”