Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !
Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !

[Hotwife] Un imprévu sexe avec un serveur

Courant juin, on se donne rendez-vous en bord de mer avec un groupe de copains coquins : Coquinette831, Palasoul1 et Geofbize. On s’est vus en décembre dernier et la marche digestive avait fini entre exhib et fellation. Ces retrouvailles ont de nouveau été sous le signe de l’exhib et pas que… car c’est parti en sucette avec un des serveurs !


Précision : on ne fait pas de porno réalité ou reality porn. Ce n’est pas un libertin « recruté » sur le site de rencontres Wyylde pour tenir le rôle d’un « serveur rencontré au hasard ». C’est un vrai serveur dans un vrai bar. Rien n’est organisé, d’où le peu de photos coquines… On a réussi sept fois des plans hotwife depuis… 2015 (voir les articles). C’est réel, comme tout ce qu’il y a sur le blog !


On se retrouve vers 11h à la terrasse d’un café pour prendre un verre. La première tournée est non-alcoolisée. On reste tous aux cafés et sirops. On est contents de se revoir ! MrSirban a lancé un challenge collectif : venir sans culotte pour les filles et sans boxer pour les garçons. Les vérifications se font à l’apéritif et un des serveurs comprend qu’on est coquins. Il entend MrSirban dire à haute voix, que Coquinette n’a pas respecté le contrat et doit retirer sa culotte. Culottée, la belle s’exécute après avoir vérifié que personne ne l’observait. Elle ôte le fautif vêtement à table ! Le serveur a le sourire jusqu’aux oreilles et s’amuse de ce manège sexy. L’excitation monte de part et d’autres, on se tend comme des strings bien que nous soyons tous culs nus ! On prend un second apéritif, alcoolisé cette fois : Spritz pour Coquinette et Palasoul, Martini blanc pour Geofbize, Pastis pour MrSirban et  moi.

Il est l’heure de passer à table ! Un serveur prend la commande de notre joyeuse tablée et… il n’a pas froid aux yeux. Il a une belle voix grave, qui nous fait fondre – surtout les filles et en particulier ma copine, qui n’hésite pas à lui dire ! -. On se partage une entrée de coques et daurade. Nos plats principaux sont tous différents à l’exception de Geofbize et moi, qui prenons exactement la même chose de l’entrée au dessert… On s’est surnommés la Team Tartare, car on n’a visiblement pas envie de manger chaud de l’entrée – prise en plus des entrées partagées – aux sorbets ! L’ambiance est très conviviale. On rit, on parle de nos vies, des parties coquines et des petites aventures sexe et sexy. C’est aussi fluide qu’en décembre dernier ! On est trop bien ensemble.

Le serveur est à l’aise et lance des perches à Coquinette quand il passe à table. Elle ne sait pas si c’est du lard ou du cochon ! Elle le prend au second degré ne pensant pas que le déjeuner peut partir en vrille. De notre côté, on n’est pas si sûrs. Par expérience, les serveurs se laissent parfois tenter en plein service (lire l’article où je suce un serveur en 2018)… Il faut que les planètes soient alignées et que le plan hotwife soit sans ambiguïté. Là, c’est sans équivoque. On est cinq à table et les discussions sont libertines y compris quand il vient prendre commande. On ne change pas de sujet pour parler de la pluie et du beau temps ! Il doit entendre des anecdotes sucrées salées ! Coquinette s’éclipse aux toilettes, suivie peu après par le serveur. On est persuadés qu’il se passe quelque chose mais ils se croisent et il n’y a pas de déclencheur. On la taquine en lui disant qu’elle a manqué le coche. Elle est déçue !

L’ambiance est excellente ; le serveur continue les taquineries jusqu’aux cafés. On a fini le repas. On va aire un petit pipi de fin de repas avant d’aller à la plage. Coquinette et moi allons ensemble au petit coin, chacune dans un toilette. Je suis la première à sortir. Je me lave les mains quand, dans le miroir, je vois un autre serveur que le notre venir avec un sourire qui en dit long et un regard coquin ! Je comprends qu’il y a moyen qu’il se passe quelque chose. Notre serveur a dû lui parler de nos histoires et il a dû guetter. Je ne m’attendais pas à lui… plutôt à l’autre. C’est un bel homme particulièrement musclé, cela se devine à travers son t-shirt serré.

Je lui rends son sourire et me retourne vers lui ne lui laissant aucun doute sur mes intentions. On a les mêmes ! J’ai compris les signaux et je suis partante : tous les feux sont au vert ! Il s’approche de moi, son sourire ne quitte pas son beau visage. Je pose une main sur son torse. Il est en béton armé et moi en chamallow ! Tout se passe très très rapidement. Ca a dû durer cinq minutes maximum. Il m’embrasse et glisse vite fait bien fait sa main sous ma robe. Il découvre que je ne porte pas de culotte et me doigte. On est déjà dans le vif du sujet ! C’est rapide. L’atmosphère est électrique, il y a une tension sexuelle dans le couloir des toilettes. Coquinette sort du WC et me découvre affairée avec un des serveurs. Il nous permet trois petites photos, car on explique que mon Mari est voyeur. Tout en m’embrassant et doigtant vigoureusement, il me soulève d’un bras et me plaque contre le mur. J’ai l’impression de peser le poids d’un chat ! Je me sens légère. En apesanteur dans l’encoignure de la porte des toilettes, ma copine récupère le téléphone. Je lui déverrouille pendant qu’il me stimule de toute part. C’est jouissif !

Pris dans l’excitation du moment, il me doigte l’anus puissamment en y fourrant deux doigts. Quelle brutasse ! Ouille ! Je lui dis ne pas faire d’anal. Il me doigte la chatte dans la foulée… je pense un bref instant aux mycoses et au fait qu’il ne faut pas se faire doigter par derrière puis par devant, car ça saccage la flore intime… mais tant pis, le moment est tellement excitant que ce n’est pas bien grave en soi si j’en déclare une (je n’en ai pas eu). Il souhaite me baiser contre le mur, mais je n’ai pas de préservatif sur moi et décline. Il me repose, m’embrasse et doigte Coquinette tout en continuant à me doigter. J’espère qu’il n’a pas utilisé la main m’ayant doigtée pour doigter ma copine, sinon elle risque à son tour une mycose ! Conseil préventif : quand vous doigtez une femme, lavez vous les mains avant et entre chaque partenaire. Ne doigtez jamais une femme puis une autre, car on a toutes des flores intimes différentes et vous pouvez nous déclencher une mycose ou pire… nous partager une IST.

Arrive le tour de Coquinette. Il la coince dans l’encoignure d’un toilette en la doigtant vigoureusement. Il ne nous ménage pas. Il est soit dominant, soit méga excité… soit les deux ! Je la vois s’abandonner au plaisir, elle est belle ainsi offerte au serveur ! Je prends une photo souvenir pour elle et en profite pour envoyer les miennes à mon Aimé. Il doit se demander ce qu’on fabrique et nous trouver longues aux toilettes. Prise par l’excitation, j’envoie juste les clichés sans explication. Il comprendra, c’est explicite ! Le serveur revient vers moi et tente de me prendre à nouveau. Ma copine fonce voir MrSirban pour récupérer des préservatifs. J’en emporte toujours si jamais ce genre de situation arrive !

Quand elle revient, deux capotes à la main, je suis seule… le serveur est parti ! Il a entendu un collègue arriver et s’est éclipsé en deux secondes. On se regarde toutes les deux, à la fois excitées par l’imprévu et frustrées par le fait qu’il n’y ait pas de finalité.

Coquinette et moi revenons à table souriantes, épanouies mais frustrées… on débriefe les hommes immédiatement ! Mon Chéri n’a même pas vu que je lui ai envoyé des photos coquines de l’action… trop occupé à papoter et rigoler avec nos complices, Palasoul et Geofbize. C’est du joli ! D’ailleurs, ils ne nous ont pas trouvé particulièrement longues car ils se sont dit que les filles parlent parfois au petit coin de solitude. Rien n’a paru suspect a priori ! Tant mieux si ça a été rapide.

On divise l’addition et partons à la plage des étoiles plein les yeux. C’est la première fois que Coquinette vit une aventure hotwife. C’est génial quand cela se produit, mais c’est rare… il y a un monde entre le fantasme et la réalité. On vit ni dans un film porno ni dans un pays naturiste. Le libertinage est un microcosme, ce n’est pas une normalité sexuelle. Faire basculer un non-libertin dans cet univers est compliqué. Il faut que les planètes soient alignées ; une confiance instaurée – rassurer sur la peur du mari jaloux et le consentement de la femme avec la certitude de ne pas avoir de problèmes genre harcèlement ou agression – ; une possibilité et un lieu : le serveur a dû avoir un creux dans son service au moment où on allait aux toilettes. Cela fait beaucoup d’éléments à faire coïncider. Je le répète, ce n’est pas du porno réalité. C’est le hasard. Sur le chemin menant à la mer, on a fait quelques exhib pour fêter cette journée déculottée ! On n’a pas vu le temps passer, on a adoré ces moments partagés ensemble entre rires, bonne humeur, convivialité et partage. C’est toujours un vrai plaisir !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

20 commentaires sur “[Hotwife] Un imprévu sexe avec un serveur”