Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !
Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !

[Ran du Chabrier] La Cèze, rivière naturiste

C’est le dernier article sur notre week-end coquin dans le camping libertin du Ran du Chabrier. Je vous avais prévenus que nous avions fait trop de photos pour que je puisse les partager en une seule publication. On a passé un merveilleux séjour jusqu’au point de détente matinal et quasi final : la rivière naturiste de la Cèze !

Les campeurs le disent et c’est écrit sur plusieurs panneaux. On ne peut pas ignorer que la rivière est simplement naturiste. C’est l’unique lieu du camping avec interdiction de jouer, coquiner, baiser, sucer, gangbanguer… La raison avancée : il y a en face un chemin de randonnée surplombant la rivière où on peut voir les culs nus et il y a parfois des canoës/kayaks familiaux.

Pour paraphraser Arthur Rimbaud : « C’est un trou de verdure où chante une rivière, accrochant follement aux herbes des haillons d’argent ; où le soleil de la montagne fière luit. ». Aucun Dormeur du Val à l’horizon de la plage de galets s’offrant à notre curiosité, mais un couple faisant fi de l’interdiction de branlette sur l’unique lieu prohibé. Un homme seul allongé à quelques mètres d’eux les observe discrètement sans interaction. Il profite… des paysages !

On est restés sages dans cet endroit de toute beauté. Il n’y a qu’un coin précis où on ne peut rien faire de sexuel, c’est ni contraignant ni liberticide. Cela ne nous a pas donné envie d’enfreindre le règlement ! On a pris des clichés dans cette nature luxuriante et une fois n’est pas coutume, j’ai réussi à convaincre MrSirban de passer de l’autre côté de l’objectif du téléphone. Il s’est prêté au jeu bon gré mal gré, davantage pour me faire plaisir.

Pour flâner sur les galets, on a conservé nos chaussures, mais dès qu’on a souhaité aller dans l’eau on a mis nos plus beaux atours : les aquashoes ou chaussures de rivière ! On la redoute froide, comme c’est souvent le cas concernant les eaux vives. On se prépare psychologiquement à ce qu’elle soit à 14° ou 15°. Mais quelle bonne surprise ! Elle doit avoisiner les 20°.

Pour la petite anecdote : l’eau grouille de poissons nettoyeurs picorant les pieds et les jambes. C’est amusant ! On ressent leurs petites bouches sur la peau quand ils se repaissent d’une peau morte. En discutant, on a su que la rivière était très poissonneuse. Il y a des truites, des chevesnes, des gardons… On a croisé goujons et écrevisses. J’en ai pris une en photo, ça a fait le tour de la paillotte ! MrSirban a ri de moi jusque dans l’après-midi, car j’ai eu peur que les poissons grignoteurs viennent dans mon intimité. Je n’ai pas voulu m’immerger totalement car leur gabarit était un peu trop bien calibré pour se faufiler sans soucis. Rira bien qui rira le dernier !

Il se fout de moi se gausse ouvertement de mon appréhension face aux petits poissons gourmands… et il  tombe à l’eau en glissant sur une roche plate moussue. On est morts de rire ! C’est l’arroseur arrosé ! Cela ne l’a pas empêché de continuer à me taquiner par la suite. Sur la rive, deux hommes et une femme prennent le soleil. On papote. Ils nous indique plusieurs départs de promenades depuis la rivière la Cèze, mais nécessitant de devoir se rhabiller : un château, un parc botanique, un sentier surplombant le court d’eau. On a simplement barboté à poil, on n’a pas poussé l’exploration plus loin.

Fish attack! Mesurant un mètre moins vingt, ce qu’il devait arriva et à un moment j’arrête d’avoir de l’eau aux genoux. Mon sexe passe amphibie ! Je vérifie à deux fois qu’aucun poisson ne s’approche de mes fesses. MrSirban est serein et taquin. Tu m’étonnes… il n’a pas la fesse qui trempe, Lui ! Les petits gourmands semblent plus intéressés par les jambes et les pieds. Cela me rassure.

Après la folle journée libertine de la veille, où on avait fait deux gangbang entre l’après-midi et le soir, se détendre dans la rivière en amoureux nous a fait le plus grand bien. On s’est prélassés dans l’eau douce et poissonneuse de la Cèze dans le plus simple appareil. Un moment relaxant que nous avons beaucoup apprécié, c’est toujours agréable de se baigner nus dans un domaine naturiste. En plus, on n’a pas senti d’odeur de vase ni eu de sensation visqueuse. Je ne sais toujours pas si nous avons eu la chance du débutant ou si le Ran du Chabrier est toujours ainsi, car on a vécu un week-end magique à tous les niveaux.


Vous avez manqué les autres articles sur le Ran du Chabrier

Conseils pratiques sur le camping libertin naturiste

Gangbang à la grotte coquine

visiter le site du Ran du Chabrier

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 commentaires sur “[Ran du Chabrier] La Cèze, rivière naturiste”