Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !
Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !

[Exhib] Mon cucul rond visite Cucu… ron !

Le dernier week-end d’août, nous sommes allés à la découverte d’un petit village au nom amusant se trouvant dans le Luberon. C’est la première fois que nous le visitons. Je vous invite à nous suivre dans notre périple : exhib d’un cucul rond à Cucu…ron !

Le nom du village fait rire et quand on a l’esprit potache, faire une exhib devant le panneau de ville est un passage obligatoire. On avait fait la même chose à Poilhes avec nos amis Elysa Exhib et Enrique (lire l’article).

Nues entre filles canal du midi à Poil à Poilhes avec ElysaExhib et AmanteLilli

Petite anecdote : Cucuron ne fait pas référence à un « cul cul rond ». Situé sur deux collines, le nom vient de « cuc », qui signifie mamelon en celte (Google a été mon meilleur ami pour cette précision). On a donc fait des exhib de mes petits mamelons. On a tout bon !

On a fait une randonnée facile dans la matinée où on a pu faire une vidéo coquine au drone et après le déjeuner, nous sommes allés nous promener dans le village. Il y a un parcours du patrimoine permettant de voir une quinzaine de points d’intérêts. On a loupé quelques numéros bien qu’on soit passé devant. Ils ne nous ont pas tiré l’œil !

Le centre névralgique du village s’appelle « L’Etang », bien que ce n’en soit pas un… C’est un grand bassin rempli de poissons rouges, où tout le monde prend un verre ou se restaure au bord de l’eau. Ce sont les premières exhib faites. On croit alors qu’on s’est tous décidés à visiter Cucuron ce samedi. Il fait dans les 35° et le soleil est au zénith. En fait, il y a une concentration de gens à cet endroit car le reste du village est… très calme. On a croisé peu de gens, excepté des touristes faisant le même parcours fléché que nous.

On commence par le premier point : la Porte de l’Etang. Un monsieur arrose ses plantes, je vois la naissance de sa raie des fesses. Il a le sourire du maçon ou du plombier au choix ! J’attends qu’il finisse, mais il prend son temps. Mon Homme me fait signe de faire le flashing malgré sa présence. Il est concentré sur ses végétaux et ne remarque pas le lever de lune en plein jour !

On poursuit le sentier balisé et on se prend une montée histoire de nous mettre en jambes après le repas. On passe devant ce qu’il reste d’une glacière. Le portail était plus sympa à voir, là il ne reste pas grand’chose. On n’a pas fait de photos coquines, car c’était quelconque. On voit une tour derrière la glacière sans saisir qu’il s’agit du numéro 3 du parcours.

On continue et passons devant l’ancien hospice. On est passés du numéro 2 au numéro 18 ! On se rend compte que l’Etang est numéroté 17 et la chapelle vue le matin, 19. Le bâtiment date de la Révolution française mais semble étonnement récent. On n’y fait pas d’exhib car des personnes d’un âge discret bouquinent dans le jardin et on ne souhaite pas les heurter.

On relit le plan du parcours, car on ne semble pas doués pour s’orienter dans Cucuron. On tourne en rond comme dans le sketch « Sens Interdit » de Raymond Devos ! On découvre consécutivement une fortification et l’église Notre-Dame de Beaulieu, puis un bel hôtel particulier. A quelques encâblures, nous découvrons la Maison des Consuls et le charme opère ! On se regarde, complices avec mon Aimé, et je pars me positionner devant la grande porte d’entrée.

Je commence par un flashing, quand MrSirban me met au défi de retirer ma petite robe bleue… complètement. Je m’assure qu’aucune famille n’arrive et accepte de le relever. On fait rarement du nu intégral en ville pour pouvoir se rhabiller rapidement si besoin, mais là le village est très calme et hormis quelques personnes faisant la visite, on ne croise pas grand monde.

On traverse une rue principale pour voir un joli beffroi dont l’horloge sonne l’heure des exhibes en ville. Il est bâti sur une des portes du rempart du XIIIème siècle. Une dame consulte son téléphone à quelques mètres sans se rendre compte des photos coquines sous son nez ! J’ai toujours trouvé cela dingue. On peut être face aux gens, environ 80 % des gens ne remarquent rien. 18 % réagissent positivement : sourire, phrase sympa, pouce levé… et 2 % sont négatifs : tête de six pieds de long, regard assassin…

On se perd de nouveau dans les numéros « patrimoine de Cucuron ». On loupe l’ancienne mairie datant de 1400 ou on est passés devant sans saisir que c’était ça. Je ne sais pas si c’est mal indiqué ou si on est distraits, mais on est très mauvais. Fort de ce constat et face à cette succession d’échecs – vous noterez l’intensité dramatique -… on visite au pifomètre : le nez au vent ; les fesses à l’air ! Saperlipopette ! On ne va se laisser emmerder embêter par des chiffres mal placés !

C’est ainsi qu’on grimpe jusqu’à une ruelle où d’un côté il y a des jardinets creusés dans la roche et de l’autre, des publicités de cartomanciens et chercheurs de bonnes ondes. C’est amusant ! On s’attarde en lisant quelques affiches. On repart jusqu’à une esplanade aux pieds du donjon Saint-Michel, dernier vestige du château.

Une pancarte rend hommage aux habitants décédés de la Peste ayant durement touché la Provence entre 1720 et 1722. Un tiers de la population du village en est morte. Il est triste de constater que la maladie a fauché indifféremment enfants, adultes et vieillards. Pour être plus joyeuse, le point de vue sur les alentours est très joli et il y a même du monde pour le flashing. C’est plus excitant !

Nous redescendons autour de l’Etang pour prendre un verre. MrSirban prend une bière et moi, une double menthe à l’eau. Je meurs de soif. On est repartis vers 16h30 histoire de ne pas rentrer trop tard. On a passé une excellente journée entre les exhib coquines avec le drone le matin, un bon repas le midi et la découverte d’un petit village plein de  charme et de beaux bâtiments l’après-midi. On aurait aimé que ce soit plus vivant, mais cela a permis de nous promener et faire des exhib sans trop de risque.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

22 commentaires sur “[Exhib] Mon cucul rond visite Cucu… ron !”