[Anniv] Trio intense avec un amant black

 

Pour son demi-siècle, MrSirban a eu un second cadeau coquin avec un bel amant black que nous connaissons depuis deux ans et avec qui le feeling est excellent. Le cadeau se veut 100 % candauliste. Mon Aimé n’a qu’à s’installer sur le canapé ou le lit et pro-fi-ter, quitte à poser la caméra dans un coin sans s’en soucier. Il n’a qu’à faire tout ce qu’il veut, comme il veut ! Je n’ai volontairement mis aucun scénario en place, le mot d’ordre est complicité partagée sans cogitation.

Le samedi 29 septembre, nous avons rejoint Garimpeiros (pseudo de sa fiche sur Wyylde, le mien : amante-lilli) dans un village de Provence. On a pris un verre tous les trois à la terrasse d’un café, où on s’est racontés nos péripéties coquines et “normales”. C’est un adorable coquin avec qui on s’entend super bien. Nous l’avons rencontré lors d’un gangbang privé et depuis, nous sommes restés en contact sur Wyylde. Il fait partie des gens qu’on apprécie sincèrement. Arrivés à l’hôtel, on est à deux doigts du fou rire ! L’hôtelier nous fait une visite extrêmement complète de la chambre en nous expliquant absolument tout dans les moindres détails, du code Wifi aux toilettes en passant par le nombre de serviettes ou de cosmétiques mis-à-disposition. Ca dure un moment… dans les cinq minutes au moins ! Apparemment, il ne comprend pas en voyant une femme accompagnée de deux hommes pour une seule chambre. Il suggère même à Garimpeiros et moi de dormir dans la chambre et à MrSirban de prendre le canapé pour une nuit ! Aussitôt l’hôtelier parti, on éclate de rire. L’atmosphère coquine reprend vite place et Garimpeiros commence à m’embrasser tout en soulevant ma jupe pour caresser mes fesses.

Très rapidement, Garimpeiros me prend en main et me donne de bonnes claques. Il guide mes fellations et gorges profondes. L’excitation montant, nous ôtons nos vêtements pour nous mettre à notre aise. Ses mains me fessent à de nombreuses reprises, les fessées sont bien senties. Mon petit cul rougit vite de plaisir et garde la trace de ses doigts pendant toute la rencontre et quelques heures après que nous nous soyons quittés.

A genoux sur le parquet, je me régale de son chibre érigé. Ses mains se font plus douces. Après m’avoir offert des fessées magistrales, ses doigts s’immiscent entre mes cuisses et me doigtent vigoureusement. Un doigt, deux doigts… et je jouis dans le creux dans sa main sous le regard complice de mon Mari candauliste, qui pétille de plaisirs partagés. Il me voit prise en mains et il adore ça !

Très excité par la situation, MrSirban -assis sur le canapé- me demande de bien vouloir le sucer si j’en ai envie. Je bascule à quatre pattes. Je prends le sexe de mon Homme en bouche et le suce avec un immense plaisir non feint. Nos regards ne se quittent plus. Pendant ce temps, Garimpeiros me prend ainsi en levrette à genoux sur le sol. Chacun de ses coups de reins imprime le rythme de la fellation faite à mon Mari. C’est très rare que mon Aimé participe. Il préfère généralement rester en retrait et être voyeur de mes orgasmes offerts par un autre que Lui en bon candauliste qu’il est. Là, on est tous les trois très complices avec Garimpeiros. Cela doit jouer. Mon Homme m’a dit avoir trouvé la scène extrêmement excitante, car il m’a trouvé plus chienne que d’habitude.

Personnellement, j’ai adoré cet instant de partage à trois corps. C’est tellement rare que j’en ai savouré chaque instant. Nous nous sommes retrouvés un bref instant dans la configuration de nos premiers émois libertins en 2003, lorsque nous faisions encore des trios (lire l’article) ! Un petit retour aux sources, quinze ans plus tard, avec plus d’expérience et d’aisance dans le libertinage ! Mon Homme se retire, car il est à deux doigts de jouir et souhaite encore profiter. S’il s’abandonne à la jouissance, il a une petite baisse d’excitation durant un bref instant, de l’ordre de quelques minutes, une redescente qu’il évite en ne jouissant qu’à la toute fin des rencontres ou en jouissant quelques jours plus tard !

Mon Homme est redevenu voyeur de nos ébats. Garimpeiros m’a prise virilement tout en fessant régulièrement mes fesses, désormais bien rosies et cuisantes. A genoux et bien cambrée, la pénétration est profonde et musclée. Les orgasmes se succèdent sous les coups de reins de mon Amant. Je me relève et me mets complètement debout, bien cambrée et bien offerte.

La position est particulièrement excitante. Nos corps ne font qu’un pour tenir la position debout sans le moindre appui autre qu’entre nous deux. Garimpeiros me prend avec vigueur et douceur à la fois. Un délicieux mélange d’animalité et de bienveillance. Entre les fessées et nos baisers, nous sommes plus complices que jamais. Mon regard épouse tantôt celui de mon Mari, qui ne nous quitte pas des yeux et tient une fabuleuse érection, tantôt celui de mon Amant, dont le souffle saccadé fait écho à mes râles de plaisirs.

Par moment, mes jambes vacillent légèrement entre les pénétrations et les orgasmes à répétition et je dois prendre appui un bref instant sur l’accoudoir du canapé pour ne pas chuter. Garimpeiros accentue encore ma cambrure en tirant mes cheveux vers l’arrière. Nos mains ne se lâchent plus, comme nos corps.

Mon Homme me propose de prendre appui sur lui pendant que mon Amant continue à me prendre. Je ne me fais pas prier. C’est quelque chose que j’adore, que nous adorons d’ailleurs tous les deux ! Cela nous excite particulièrement. Nous pouvons nous regarder intensément, sentir nos corps et voir notre plaisir au plus près. Seul petit bémol, j’ai toujours peur de lui faire mal, en m’agrippant fortement ou en titubant, ou d’être lourde en m’abandonnant contre lui. MrSirban est au garde-à-vous ! Son sexe s’érige dans une excitation partagée entre nous trois.

Après toutes ces émotions, Garimpeiros et moi avons eu besoin de nous asseoir… Il s’est installé dans un fauteuil et j’ai pris position sur lui en appui sur mes jambes. Mon Amant ne perd pas une miette de ma chute de reins et jouis une première fois dans le préservatif. Pour ma part, c’est tout à la fois très excitant et… plutôt physique ! Je trouve finalement un bon compromis en prenant appui sur mes jambes et sur mes bras grâce aux accoudoirs. En répartissant mon poids, je vais être bien plus endurante qu’en ne comptant que sur mes cuisses.

Je chevauche mon Amant black sous le regard pétillant de mon Époux. Cabrée et aérienne, je m’empale à loisirs sur le chibre érigé de Garimpeiros. Lentement, doucement ; rapidement, violemment. Nos va-et-viens ne se ressemblent pas. Je suis aux anges de voir mes mâles ainsi et de ressentir leur désir. Il y a une très forte tension sexuelle dans la pièce, c’est palpable. Il fait méga super chaud ! Les mains de Garimpeiros empoignent mes petits seins, enserrent ma taille, saisissent ma gorge. Le souffle coupé et le sexe humide des plaisirs répétés, je jouis à plusieurs reprises.

Je me fais plus chienne et plus chatte que jamais, mes deux hommes sont bouillonnants. La situation m’excite particulièrement et encore plus lorsque je vois le niveau d’excitation de mon Mari candauliste, qui ne cesse de se masturber en nous regardant. Il doit régulièrement ralentir la cadence pour ne pas éjaculer. Et quand je ressens le désir de mon Amant à sa respiration saccadée entrecoupée de râles de plaisirs. C’est très très très intense !

Nous opérons une migration en direction du canapé. Je m’allonge sur le dos aussitôt rejointe par Garimpeiros. Cuisses ouvertes et cou tendu, je suis complètement offerte. Il glisse son sexe dans mon intimité et me baise avec fougue. Sa main droite saisit ma gorge et prend ainsi appui avec une belle maîtrise de l’étranglement. Je me sens proie entre sa main  ferme, mais je ne suis jamais en manque d’oxygène. Bien que je sois allongée, ses coups de reins bien sentis me déplacent sur le canapé. Il doit à plusieurs reprises me ramener à sa queue érigée pour me reprendre en mains.

Nous basculons en levrette. Garimpeiros dépose plusieurs baisers sur mes fesses rosies sous ses mains avant de me pénétrer. Le cul tendu, je me cambre pour qu’il puisse me prendre facilement, j’attends avec impatience d’accueillir son sexe une nouvelle fois. C’est un délice ! Je le sens profondément en moi. Il varie beaucoup les pénétrations, de droite à gauche,  de haut en bas, doucement, profondément, virilement, plus au bord. C’est extatique ! Que du bonheur !

MrSirban ne tient plus face à une telle tension sexuelle et nous rejoint. Il adore me voir malmener, être prise virilement mais avec bienveillance. Il me voit jouir à tout va. Il est au taquet ! Il semblerait que le second cadeau d’anniversaire libertin pour ses cinquante ans lui plaise terriblement. Mon Homme est habituellement candauliste et participe assez rarement aux ébats, sauf lorsque l’excitation se fait vraiment trop intense. Il me demande de le sucer pendant que Garimpeiros me prend. Chaque aller-retour de mon Amant me fait aller et venir sur le sexe de mon Mari.

Ne tenant plus, Garimpeiros s’est retiré et a joui une seconde fois non pas dans le préservatif ce coup-ci, mais sur mes seins ! Il m’a aspergé d’une belle giclée chaude. Ruisselante de sperme, MrSirban souhaite me prendre pour clore cette rencontre mémorable. C’est très rare que mon Homme me prenne après les coquineries. En général, il préfère attendre quelques jours après pour me “récupérer”. Il me baise sur le canapé, juste après Garimpeiros. C’est vraiment génial et grisant, excitant et euphorisant, extatique et jouissif. J’ai l’odeur de mon Amant et sa semence sur mon corps et mon Mari entre mes cuisses. Mon Homme fait une dizaine d’allers-retours avant se retirer. Il ne souhaite pas jouir par contre et préfère garder une grande part d’excitation.

Nous avons passé un excellent après-midi en compagnie de Garimpeiros, un libertin ayant un excellent état d’esprit et une conversation passionnante. Nous avons pris un grand plaisir à prendre un verre avec lui avant d’aller à l’hôtel, à s’amuser ensemble et à continuer à papoter après nos folies. Une grande complicité entre nous trois, qui s’est ressentie à chaque instant. Ca nous a fait très plaisir de le revoir. Quant à mon Aimé, il semble avoir beaucoup apprécié ses cadeaux d’anniversaire coquins pour son demi-siècle, que ce soit la surprise “hotwife” avec Wyatt11 à la maison pendant qu’il travaillait ou cette rencontre libertine candauliste, qu’il a pu partager à chaque seconde en n’en perdant pas une miette. Que du bonheur !



♥♥♥ Vive les cinquante ans de MrSirban ♥♥♥

 14 septembre : Partie libertine à la maison avec Wyatt11 pendant que MrSirban travaille

 21 septembre : flashing à Moustiers et week-end en amoureux

 22 septembre : exhib pendant l’ascension à la Chapelle d’Entre-Roches à Moustiers

 22 septembre : Nue et coquine à la grotte d’Entre-Roches à Moustiers

 29 septembre : rencontre candauliste avec Garimpeiros


Si vous souhaitez participer au cadeau de MrSirban pour son demi-siècle

►► j’ai mis en place un pot commun ! ◄◄


Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “[Anniv] Trio intense avec un amant black”