[Ciné X] Gangbang au ciné porno l’Etoile à Marseille

Samedi 21 avril, nous faisons notre tout premier bukkake de l’année 2018 et cette fois, nous changeons de lieu ! Nous retournons au cinéma porno L’Etoile à Marseille. Nous n’y étions plus allés depuis 2014. Notre dernière virée avait été assez tendue, puisque j’y avais été bousculée et on avait menacé de m’arracher ma petite chaîne de cou. C’est un endroit singulier et glauque. J’aime bien ces ambiances particulières et borderline. J’ai réussi à convaincre MrSirban d’y retourner et ce n’est pas chose aisée, puisqu’il est très mitigé entre l’excitation de m’offrir en abattage et l’obligation de devoir tout contrôler et surveiller, faire la police et hausser la voix. Pour ma part, j’aime parfois me sentir proie et me jeter dans la gueule des loups. Si vous aimez le hard, ce cinéma est pour vous !

Nous l’avons annoncé sur l’agenda du blog, Wyylde et Twitter dès le 18 mars, afin que les coquins s’organisent s’ils souhaitent venir.

Le jour J, dès le matin, je prépare les petites affaires nécessaires à un bon gangbang : lubrifiant, préservatifs (en quantité) et lingettes intimes. J’ôte tous mes bijoux, ne sait-on jamais que je tombe sur le même type agressif de 2014 ! Je choisis des bas résilles couleur chair et des escarpins rouges, ainsi que mon collier de chienne.

MrSirban tient un bon gros rhume, il est autant taquet qu’en apnée. Il a finalement très envie de m’offrir en pâture à une meute affamée d’hommes. Il s’est conditionné mentalement ! Je pense que ce sera moins glauque qu’en 2014, car il y a beaucoup de coquins de Wyylde et de Twitter, qui viennent habituellement aux gangbang que nous faisons au X-Center. Ils sont habitués et connaissent déjà nos pratiques, nos limites et l’ambiance décontractée de nos jeux libertins. De plus, certains hommes venant à l’Etoile sont naturellement dominants et n’hésiteront pas à faire la police avec mon Homme si ça devient trop tendu, je pense notamment à Mirabilys, Bibi ou Highend13.

J’ai opté pour une petite robe rouge légère, car il fait 30°. De plus, ce sera facile à enlever et à trimbaler dans les couloirs du cinéma porno ! MrSirban va se la porter pendant tout le gangbang. Je n’ai pas envie de l’encombrer pour qu’il puisse aussi profiter sans avoir peur d’essaimer mes vêtements partout.

Nous sommes partis de la maison relativement tôt, car nous avons environ 1h30 de route. Nous avons programmé la rencontre à 14h30 et sommes arrivés vers les 14h10. On a retrouvé devant l’entrée : CamilleTheDevil et Mike_SX1 de Twitter, qui sont de passage dans la région et souhaitent voir en vrai un gangbang hard et Bibi, un adorable follower qui vient pratiquement à chaque sortie “Bukkake”. On papote un peu, puis nous pénétrons dans l’antre de débauche : le cinéma L’Etoile à Marseille ! On y retrouve des petites trognes connues et ça fait plaisir comme tout de les revoir :

  • De Twitter : Highend13 (même pseudo sur Wyylde), CamilleTheDevil et Mike_SX1, Bibi, Mirabilys, Casual13
  • De Wyylde : Jazz15, Jejagu, Rockstar, Logo13 qui vient pour la troisième fois, Yaka1383, le Mari de JeuneCplSex13, ChaudCalin13

Le cinéma porno l’Etoile s’est refait une petite beauté au rez-de-chaussée. Il y a toujours à l’entrée des éléments super rigolos dénotant avec ce genre de lieu : un photomaton, une photocopieuse, un clef-minute… Ca me surprend à chaque fois ! D’ailleurs, on rigole tous en passant devant. Le bâtiment est profond. A mi-parcours, il y a les caisses et les tourniquets permettant de rentrer dans le cinéma à proprement parlé. Et au fond de la boutique, on trouve toute sorte de vidéos pornographiques allant des plus classiques aux plus extrêmes (genre… zoophilie ! Là, on atteint mes limites les plus infranchissables). Le Monsieur du cinéma nous fait passer gratuitement avec Camille, car nous sommes des filles. Les hommes paient quant à eux dans les 9 €.

Le tourniquet passé, on se rend compte qu’on est une flopée à avoir envie de faire pipi avant les jeux libertins. Faux départ ! On part en bande aux toilettes, puis retour à la case départ ! On franchit à nouveau le tourniquet et… Quel plaisir de revoir Highend13 avec qui je me sens complice, il est naturellement dominant et à l’intelligence de cette perversion. Il sait me mener sans me contraindre, me malmener avec savoir-faire. Je retrouve également Yaka1383, que nous connaissons depuis plusieurs années maintenant, un véritable gentleman coquin. Vraiment super contente de le revoir, car c’est un homme que j’apprécie. Je reconnais également Logo13, qui vient pour la troisième fois à nos petits “bukkake”. Il est toujours aussi sympa et jovial. J’ai également papoté avec “Jérémy” qui me suit sur Twitter, il était aussi mignon que cool. Après, certains m’appellent en lançant des “Coucou Lilli !” “Bonjour ma Lilli”… mais je suis vraiment désolée, je ne sais pas qui vous êtes ! Je comprends bien que vous me suivez sur Twitter, le blog ou Wyylde, mais je ne connais pas vos pseudos. N’hésitez pas à me les donner, car c’est un vrai plaisir de vous rencontrer ! J’aime bien mettre des visages, des caractères, des intonations de voix sur les alias anonymes du web. Les bonjour et présentation faites, des libertins me suggèrent d’enlever ma jolie petite robe fragile, car elle va s’abîmer dans cet antre de luxure ! Je me retrouve nue, juste vêtue de résilles et de mes escarpins, de mon collier de chienne et d’une laisse très rapidement. C’est dans le plus simple appareil que je monte la grande avenue du cinéma porno l’Etoile : les escaliers ! C’est impressionnant. Plusieurs marches, l’équivalent de 2 ou 3 étages, se succèdent pour mener aux salles de projections. Mon Aimé souhaite me faire faire le tour des salles pour présenter “la marchandise offerte”, c’est très excitant. Nous montons des escaliers, passons par des salles puis redescendons. Highend13 me murmure à l’oreille “Et dire que tu avais peur qu’il n’y ait personne qui vienne” et là, je me retourne et comprends la situation. Je suis suivie par un cortège d’hommes. Mixe_Sx1 me dit qu’il a réussi à en compter 36, puis a perdu le fil du décompte tant les mâles sont nombreux. C’est terrible ! Tout à la fois hyper excitant et intimidant d’être livrée à autant d’hommes !

Nous faisons un arrêt dans la première salle de projection et ça démarre immédiatement. Nue, il me livre au regard, puis aux mains et lèvres des personnes venues se faire une toile… ou une Lilli ! Je m’agenouille à même le sol. Les coquins se ruent littéralement sur moi, d’un coup mon champ de vision s’obscurcit. Une nuée d’hommes m’entoure, ils sont clairement plus d’une quarantaine. Il fait nuit par chez moi ! Je ne vois plus que des ombres humaines et des sexes, entre la pénombre et la meute, je distingue très mal les visages ! Je ne sais plus où donner de la tête, comme lorsqu’on a plusieurs cadeaux à Noël et qu’on ne sait pas lequel ouvrir en premier. Mes mains tâtonnent dans l’obscurité de cette salle de cinéma porno, je masturbe des sexes et en goûte plusieurs. Les mains des libertins cherchent une place sur mon corps pour le caresser et m’attirer vers le membre tendu. Absolument tous les hommes sont propres et sentent bon. Ça peut sembler normal, mais ce n’est pas toujours le cas dans le milieu libertin… aussi étrange que cela puisse paraître. Je reçois mes premières éjaculations également sur le corps et les bas. Très excitée par la situation, je me relève et demande si des coquins souhaitent me prendre. Des mains saisissent ma gorge, me “contraignent” à me cambrer, me fessent… Puis, mon Chéri, l’œil pétillant de plaisir et d’excitation, m’amène en laisse jusqu’à un des sièges de cinéma. Je m’agenouille dessus, fesses tournées vers les hommes, et j’attends ma première pénétration sans savoir qui me l’offrira.

Le premier coquin a vouloir me prendre est trop bien membré, il ne parvient pas à rentrer dans mon sexe du tout. Il reste littéralement coincé à l’extérieur et je dois lui demander d’arrêter, car il tente de forcer mon petit coffre-fort intime et ça me fait mal. MrSirban lui demande de laisser sa place à un autre homme normalement doté par Dame Nature ! Le second est parfait. Je me régale et gémit de bonheur. Ca s’enchaîne bien ! Les sexes se succèdent en moi, tout comme mes orgasmes. Pendant que je suis prise, je suce également les libertins se trouvant derrière la première rangée du cinéma. Un des coquins, déjà venu au X-Center, me demande s’il a le droit de cracher sur mon visage. Prise dans l’excitation, j’accepte. Malheureusement, mon Homme ne l’a pas vu et pourtant, il adore ce genre de dégradations physiques. Jérémy jouit sur mon visage, d’autres giclent également dans ma main ou sur mes seins. Deux jeunes hommes super sympas tentent de me prendre debout, mais l’un des deux est grand et avec mon mètre 54, on a un problème physique évident ! Il est trop grand, je suis trop petite et si je m’agenouille sur le siège du ciné, je suis encore plus petite que debout ! Heureusement, il parvient à me prendre plus tard alors que je suis sur le dos, les quatre pattes en l’air !

Un des autochtones du cinéma est lourd… euh… franchement RELOU même. Pour les amateurs de films d’horreur -dont je fais partie-, il ressemble à “Martin dans Human Centiped 2“.  Il est franchement pénible sur plusieurs points : il n’arrête pas de me demander de prendre le sperme en bouche et de lui recracher dans sa bouche, or il n’a visiblement pas compris que je ne prends jamais le sperme d’autres hommes que le mien en bouche. C’est une question de sécurité sanitaire, le sperme est vecteur de nombreuses IST et du VIH. Il tient également le sexe des hommes me pénétrant à la base et ça en refroidit quelques uns, je dois lui dégager la main à plusieurs reprises. Il veut me bisouiller aussi, la tendresse en plein ciné porno avec plus de quarante mecs n’a absolument pas sa place. C’est de l’abattage, pas un échange de câlins ! Il a également pris ma tête fortement pour la tourner vers lui, comme si je n’étais qu’une poupée de chiffon et que ma tête pouvait vriller sur elle-même à 360° version “L’Exorciste”. MrSirban, Yaka1383, Highend13 ou Mirabilys interviennent à plusieurs reprises pour m’en dépêtrer, car je ne m’en sors pas toute seule. J’ai dû élever la voix à deux reprises contre lui, car il me gonfle vraiment. Pourtant, je suis une personne calme et je ne crie pratiquement jamais. Les hommes ont fini par lui demander de partir.

On arrive à se dégager de Monsieur Casse-bonbon et le gangbang continue. Je demande à mon Aimé si je peux prendre appui sur lui pour me faire baiser debout, j’ai très envie de partager ce moment de sexe hard au plus près de MrSirban. Mes bras en appui sur ses épaules, je me fais gangbanguer à la chaîne. Il doit me retenir et ressent les coups de reins. Nos yeux ne se lâchent pas et l’excitation est à son comble. On a adoré cet instant avec mon Homme. Hyper méga sexcitant ! Malheureusement, j’aurai bien du mal à vous dire qui m’a prise quand et comment dans le détail, car je suis complètement offerte aux hommes et les pénétrations s’enchaînent pour les trois quarts en levrette ou debout. Je ne vois pas qui me baise et ça fait partie intégrante de mon excitation également. Des hommes jouissent et parviennent à me prendre à plusieurs reprises, notamment un Monsieur d’une cinquantaine d’années avec une moustache, qui a joui 2 fois et m’a prise trois fois ! Quelle santé ! Mirabilys m’a également prise avec vigueur et fougue, j’ai adoré ! C’était super excitant. Arrive un moment où la source de zizis disponibles se tarit, MrSirban propose que nous changions de salle pour poursuivre le gangbang ailleurs. Le cinéma porno L’Etoile est sur plusieurs étages et il y a deux grandes salles de projection, en plus d’une blackroom. C’est labyrinthique et j’ai dû mal à m’orienter. Les couloirs et les escaliers s’enchaînent, car chaque salle est accessible par deux ou trois entrées différentes. Nous marquons un dernier arrêt au dernier étage, dans la petite niche au fond du couloir. Il y a un mono-canapé et une table basse.  C’est à côté des pissotières et des toilettes à la Turque. A un moment, j’ai bien envie de poursuivre le gangbang dans les toilettes, pour accentuer le côté glauque et trash. J’ai très envie de hard, de sale, d’extrême. Dans l’idéal, je me vois en appui contre une pissotière, cul tendu vers les hommes et eux, venant à la queuleuleu me prendre et repartir une fois vidés. Il faudra qu’on tente de le faire une fois, mais avec moins de libertins pour éviter glissades et bousculades. Nous ne l’avons pas fait, car vue le monde et comment ça glisse avec le sperme et le lubrifiant, si je trébuche, je vais me péter les dents sur l’émail. De plus, mon Aimé n’est pas partant, c’est trop sale et dangereux à son goût.

Nous poursuivons le gangbang dans le petit coin avec le mono-canapé ! Je commence par me faire prendre debout, en appui contre Highend13. Il m’embrasse à pleine bouche pendant que des sexes s’enchaînent en moi. Ma petite taille et mon étroitesse de vagin ne sont pas pratiques pour un gangbang debout. Pour aider les libertins à trouver plus facilement l’entrée de la grotte, je m’allonge sur le dos entrecuisse offerte  et jambes ramenées sur ma poitrine. Mirabilys tient ma tête pour qu’elle ne tombe pas dans le vide. MrSirban et Highend écartent chacun une de mes jambes pour qu’elles restent bien ouvertes et visibles aux pénétrations. C’est très excitant ! Les deux petits jeunes sont très sympas et lancent un “Comme ça, c’est droit au But, droit dans Lilli”. Il faut dire que c’est jour de match OM/Lille et le foot est une religion à Marseille. Certains coquins iront au match après ce gangbang d’ailleurs ! Personnellement, nous ne sommes vraiment pas fans de sport avec mon Homme et le foot ne déroge pas à la règle. La position “quatre fers en l’air” est très pratique et je peux bien voir les sexes me pénétrer. J’adore ! Se succèdent en moi : Jazz15, Jejagu, les deux petits jeunes, Logo13, le monsieur moustachu, un homme ayant un accent des pays de l’Est, un coquin très sympa qui au moment d’éjaculer doit subir un dernier méfait de “Monsieur casse-bonbon, alias Martin de Human Centiped 2”, qui dans une dernière tentative de me saouler décide à nouveau de me prendre la tête pour me la vriller vers lui. Mais qu’il est RELOU ! MrSirban souhaite arrêter le gangbang, car le casse-bonbon le gonfle, mais je désire poursuivre encore un tout petit peu. Je fais abstraction, car il n’y a que deux hommes qui sont pénibles et tous les autres sont vraiment adorables et sympathiques. Il y a le Relou et un qui n’arrête pas de me faire des câlins, des bisous et souhaite plus d’intimité. D’ailleurs, le Bisounours a sévit sur Highend, puisqu’il lui a mis sa sacoche autour du cou et sa veste sur le bras tenant ma jambe, comme s’il n’était qu’un simple porte-manteau ! On a un peu halluciné et ça nous a fait rire.

On a poursuivi encore un peu, je suis très étonnée car je suis particulièrement en forme ! J’enchaîne les pénétrations avec bonheur, orgasmes et plaisirs multiples. J’adore la multiplicité des sensations dans les gangbang. Aucun homme ne fait pareil et chaque partenaire offre des plaisirs différents. C’est extrêmement grisant, comme le fait d’être aussi bien entourée. A un moment, tous mes sens sont en éveil et je ne sais plus où donner de la tête. Je perds pieds entre la succession de partenaires, de jouissance et le nombre d’hommes me sollicitant pour une masturbation, une fellation, une pénétration. Je dois être partout à la fois. Par contre, je pense que ça doit être intimidant pour les libertins, car ils doivent se frayer une petite place pour atteindre la fille et bander à l’instant T pour la pénétrer quand leur tour se présente. Au total, j’ai eu 19 pénétrations par 12 hommes et une quinzaine d’éjaculations par 11 hommes différents de ceux m’ayant prise. Au total, j’ai eu 23 partenaires différents ce 21 avril !  J’ai été surprise que les coquins m’applaudissent après la partie ! C’est super sympa ! Ca a été un très bon cinéma porno, moins glauque que lorsque nous étions déjà venus à l’Etoile en 2014, mais plus extrême que le cinéma X-Center.

Après le gangbang, j’ai tenté de me nettoyer de tout le sperme ruisselant sur ma poitrine. Il n’y a pas de douches au cinéma L’Etoile et même pas de sopalin ou papiers pour s’essuyer. Heureusement que nous avions pris plein de lingettes ! J’ai essayé de me nettoyer au mieux… Je pue clairement le sperme, mais ça fait partie du jeu ! Nous sommes allés prendre un verre au café d’en face avec CamilleTheDevil et Mike_SX1, Bibi, Highend13, puis le monsieur ayant l’accent des pays de l’Est. On aime bien prendre un verre après les coquineries, ça permet de se découvrir, d’échanger et de papoter sur nos vies, les impressions et ressentis sur le gangbang,, les petites anecdotes rigolotes ! Ce sont de bons moments complices ! Camille et Mike sont super sympas. On a appris à les connaître davantage et ça n’a été que du bonheur ! S’ils n’ont pas souhaité participé -ils étaient venus voir-, je suis très contente que ça leur ait plu. J’avais peur qu’ils s’effraient, car le cinéma porno L’Etoile fait partie des endroits glauques et extrêmes. Hormis quelques gars lourds, comme le Casse-bonbon ou le Bisounours, les autres hommes ont été très respectueux et gentils. Ce sont des libertins venant s’amuser et partager un moment coquin. Ils s’adaptent aux limites et font attention à leur partenaire.

Oups ! Plein de sperme sur mon collier !
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “[Ciné X] Gangbang au ciné porno l’Etoile à Marseille”