♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Haute-Savoie] Exhib à Annecy ultra touristique

Dernière étape de nos vacances haut-savoyardes, nous quittons Chamonix en direction de la Venise des Alpes. Une heure de route plus tard, nous voilà sur place et on déchante. La périphérie et l’entrée de ville sont tout sauf charmants. On trouve même cela moche et on commence à regretter d’avoir misé nos derniers instants ici. De plus, la circulation est épouvantable. C’est pire que Toulon ou Marseille ! On roule au pas alors qu’il est midi, bien loin des heures de pointe ou de forte affluence. On parvient enfin aux abords du Lac, ça commence à être agréable à l’œil et le charme opère clairement dans le centre-historique. Suivez-nous pour une visite guidée coquine à Annecy !

Comme tout bon touriste qui se respecte découvrant Annecy pour la première fois, nous n’avons pas dérogé à la fameuse photo devant le célèbre Palais de l’Île. J’ai tenu à faire un flashing public le long du Thiou et… cela n’a vraiment pas été chose aisée, car pour qui connaît la ville, c’est noir de monde fin juillet ! On l’a découvert après avoir patienté plusieurs minutes, le flot de touristes dévalant la rue le long du canal est continu. Mon Homme se montre un peu hésitant, mais j’insiste. Allez, je prends mon courage à deux mains pour arriver à baisser ma robe devant tout ce monde. Et merde flûte ! Saperlipopette, la tenue est mal choisie. La robe est moulante et pas extensible. Je ne pourrais pas exhiber mes seins dans la rue si je ne baisse pas les bretelles. Première tentative ratée. Je vais devoir manquer de discrétion pour parvenir à mes fins !

Bon, qu’à cela ne tienne, je suis bien partie pour la faire cette bêtise ! Je ne vais pas me laisser ennuyer par des vêtements ! J’arbore un sourire crispé et hop, j’abaisse les bretelles sur mes épaules, baisse un peu la robe et exhibe fièrement mes seins. Une Dame sourit amusée, un Monsieur également jusqu’aux oreilles, d’autres ne voient rien bien que ce soit fait sous leur nez. Je sens mon intimité se contracter et mouiller, l’exhibition sexuelle m’a toujours excitée physiquement et cérébralement, surtout si elle a lieu dans des lieux touristiques ou historiques. Ne demandez pas pourquoi, cela mériterait sans doute quinze ans de psychanalyse pour avoir une réponse. Quoiqu’il en soit, j’y prends un énorme plaisir et peu importe la raison ! MrSirban s’est piqué au jeu et trouve très excitant également que je m’exhibe devant tant de monde. Il me félicite à plusieurs reprises. Je suis fière que mon Homme soit fière de mes coquineries. C’est flatteur !

Le Palais de l’Île est le bâtiment que vous voyez juste derrière moi. Il a une drôle d’histoire, un lieu abrite rarement autant de fonctions. Il a été consécutivement maison forte des Comtes de Genève au XIIème siècle ; une prison puis un atelier monétaire au XIVème ; un Tribunal à la fin du XVIème ; de nouveau une prison du XVIIIème jusqu’en 1864 ; un asile d’anciens au XIXème siècle… ! Que d’aventures pour un même endroit, si les murs pouvaient raconter leur histoire, ils en auraient des choses à dire ! Je trouve cela amusant et j’aimerai bien avoir le Tardis ou une Dolorean pour en savoir plus. Malheureusement, nous sommes arrivés après la pause déjeuner,  dans le courant de l’après-midi et on est repartis le lendemain midi. Nous n’avons pas eu le temps de le visiter. On a privilégié le lac, le centre et le château.

Nous nous sommes promenés en ville et c’est vraiment mignon. On s’est volontairement perdus dans le dédale des ruelles, des passages et des canaux. Le temps file à toute vitesse. Au détour d’une rue, nous voyons écrit “Le Château”. Notre curiosité est piquée. Après avoir monté une calade bien pentue, nous sommes y parvenus non sans efforts ! Ça grimpe !

Il est 17h et le château ferme à 18h. On craint de ne pas avoir le temps de visiter à notre rythme. On fait partis des gens lents dans les musées, car on lit tout ou presque. Mon Aimé est moyennement convaincu, il a peur que le musée soit pénible, mais j’insiste lourdement pour qu’il accepte en vantant le superbe panorama que nous aurons sur les toits d’Annecy. On reporte la visite au lendemain, mais on profite de l’occasion pour faire quelques exhibes devant le château. Un cycliste est passé au moment où j’ouvrais grand les cuisses dévoilant mon intimité et s’est retourné juste après pour voir s’il avait bien vu ce qu’il croyait avoir vu… !

Nous redescendons en ville et allons à l’hôtel nous changer avant de ressortir. J’ai enfilé une robe pull car le temps tourne à l’orage et il fait frais. Il y a un vent à décorner les cocus. Nous nous promenons autour du lac avant d’aller dîner. C’est vraiment très joli. Ce paysage lacustre encastré entre les sommets est de toute beauté et le charme opère à nouveau. On ne résiste pas à l’envie de faire un flashing sur le Pont des Amours. Le cadre est tout à la fois romantique et mignon.

Depuis début juillet et jusque fin septembre, une exposition artistique temporaire habille la ville d’Annecy, notamment ces six boules géantes multicolores (oeuvre : Out/Elodie). Se demandant de quoi il s’agissait, on a fait quelques recherches avec mon Chéri. C’est un hommage à la première découverte d’exoplanète grâce à un spectrographe. Personnellement, j’aime bien. Il y a une trentaine d’œuvres disséminées un peu partout en ville et certaines sont vraiment sympas, comme Le Trois Mâts, une petite barque au milieu du Thiou sur laquelle trônent trois arbres, ou encore la projection d’une maison sur l’île aux Cygnes à la nuit tombée.

Après une bonne nuit réparatrice, nous nous douchons et prenons un petit-déjeuner gourmand puis retournons nous promener dans le centre-historique d’Annecy. On a l’impression de manquer plein de choses à voir ou à faire. Juste avant d’aller visiter le musée-château, nous faisons un tour le long du canal du Thiou et je ne manque pas de faire quelques flashing sur le Pont Morens. Il y a déjà pas mal de monde. Ca promet encore une forte affluence !

Le Château ouvre à dix heures, on y est pile pour l’ouverture. Le panorama sur les toits rouges d’Annecy et son lac est superbe depuis la cour. On ne manque pas d’immortaliser le lieu en faisant quelques exhibitions masquées. Après avoir visité les extérieurs de l’ancien château des Comtes de Genève, nous sommes allés voir le musée à proprement parlé.

Il nous a été impossible d’y faire des flashing. Des gardiens sont présents dans chaque salle et veillent au port du masque et au respect du sens de circulation des visiteurs. La première salle ne nous a pas passionnés, elle porte sur les méthodes de pêches dans les différents grands lacs alpins (le Léman, lac d’Annecy, lac du Bourget, lac d’Aiguebelette). On appréhende le reste de la visite et mon Homme commence à se dire qu’il avait raison. Heureusement, les sujets changent : faune et flore, histoire locale… Cela nous intéresse davantage. On termine la visite du Musée-Château par l’exposition actuelle sur les découvertes archéologiques romaines autour du lac. La visite est censée durer une heure, mais on a mis une grosse heure et demie voire pas loin de deux. A la sortie, nous flânons jusque midi et demi avant de déjeuner. On reprend la route après, on a plus de cinq heures de trajet.

Si Annecy ne nous a pas séduits de prime abord (circulation très dense, urbanisation quelconque hors centre-ville), flâner autour du lac et visiter le coeur historique nous a emportés. On a trouvé ces deux coins super mignons et plein de charme. On a ponctué la ballade de nombreuses exhib coquines et flashing publics. Cela a été particulièrement excitant et très risqué, car le lieu est l’archétype même du tourisme de masse : c’est noir de monde ! On a regretté de n’avoir qu’un après-midi et une matinée pour découvrir la ville. On aurait bien prolongé d’une journée. Nos vacances hautes-savoyardes s’achèvent ici. Vous savez quoi ? On a adoré et on a qu’une envie : venir un hiver admirer les montagnes et villes baignées dans une toute autre atmosphère !


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “[Haute-Savoie] Exhib à Annecy ultra touristique”