Site gratuit d'une coquine libertine
Site gratuit d'une coquine libertine

[Exhib] Cage de chasteté et route des vins

Pour l’anniversaire de MrSirban, en ce premier week-end d’octobre, j’ai concocté une virée en amoureux avec un défi coquin “faire des exhib en cage de chasteté” pendant que nous ferons des dégustations de vins et des visites de village. J’ai privilégié un concentré de tout ce qu’il aime, les 3B : boire, bouffer, baiser !

On a beaucoup joué d’août à septembre (douze jours au Cap d’Agde et fermeture du Ran du Chabrier). J’avais trouvé un coquin, mais il a quitté notre région exactement au moment où on définissait la date du rendez-vous… Je n’ai pas cherché de “remplaçant”. On aime profiter de Nous avec mon Homme, la rencontre candauliste n’aurait été que la cerise sur le gâteau !

Avant de partir, j’annonce à MrSirban qu’il portera une cage de chasteté au moins jusqu’au restaurant. Sur l’autoroute – et grâce à l’autopilote -, il doit baisser son pantalon et exhiber sa cage de cocu au volant. Voyant qu’il aime vraiment la situation, je le laisse un long moment le jean sur les cuisses et la queue encagée. Il a l’autorisation de se revêtir après avoir passé la barrière de péage.

Nous ne sommes jamais venus dans ce coin de Provence. On n’a jamais pris le temps de faire la route des vins et découvrir les villages de Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vaqueyras, Beaumes-de-Venise et pourtant nous les apprécions. Mon Aimé a une préférence pour les vins doux et moi, les rouges puissants. Pour bien fêter l’anniversaire, il est hors de question de se modérer !

Avant de débuter les hostilités éthyliques, on se promène au village de Beaumes-de-Venise. C’est typiquement provençal avec sa fontaine, ses ruelles et sa douceur de vivre. MrSirban est inspiré par une fontaine. De là, je constate qu’on voit le clocher de l’église. Je me lève en exhibant mes fesses… et une voiture passe. Le chauffeur a eu l’air d’apprécier, il m’a fait un joli sourire en tournant.

À ton tour mon Amour ! L’exhibition de la cage de chasteté en ville n’est pas aisée mais rien ne presse. Mon Homme baisse son jean dans la rue et montre sa bite encagée. Je prends quelques souvenirs et caresse la gardienne des contraintes. Son sexe se tend, tressaute au gré d’une bandaison rendue impossible. Il me confirme adorer ce jeu de chasteté, on est aussi excités l’un que l’autre.

On poursuit la visite du village et passons par la rue du Presbytère. Quelques exhib s’imposent forcément ! On débouche sur la place du Portail Neuf face à une fontaine ovale dominant une route principale. Le cadre est joli. Je relance le jeu :
“Tu vas dévoiler ta cage de chasteté ici !”
MrSirban demande des précisions et s’exécute tout excité. Il a une chance de… cocu, car aucune voiture ne passe à ce moment.

Je m’assois sur le bord de la fontaine et… une voiture passe. Réflexe : prendre une pause familiale. Il se gare un peu plus loin, je poursuis l’exhibe… quand une petite mamie ouvre les volets de la maison me faisant face ! Réflexe : sourire. Elle me sourit en retour et rentre. C’est fou ! Mon Homme met du temps pour s’exhiber, il ne se fait pas surprendre. Moi, c’est plus rapide et ça n’arrête pas !

On accède à un point culminant dominant le village et offrant une superbe vue sur les toits. Pour la petite anecdote, le nom de Beaumes-de-Venise vient de Balmas (baumas signifiant grottes en occitan provençal). Il y a de nombreuses grottes troglodytes sur les hauteurs du village. Quant à Venise, cela évoque la baronnie du Comtat Venaissin et nom la Cité des Doges.

On redescend boire un verre (bière pour MrSirban et menthe à l’eau pour moi) avant de reprendre la route et débuter les premières dégustations de vins. Le vigneron nous fait goûter six vins au total : du Vacqueyras et du Beaumes-de-Venise. Le total des doses doit équivaloir à un verre et demi à vu de nez !

Le minuscule village de Gigondas (550 âmes) est très joli avec ses maisons en pierres et sa fontaine ombragée par les platanes. Par pragmatisme, on vadrouille avant une nouvelle dégustation… on ne sait pas comment nous serons après ! Mon Homme voit un gros pot avec une grappe et m’invite à m’asseoir cuisses ouvertes. On attend que des touristes passent. Je m’exécute le temps d’une photos. D’autres gens sont déjà là !

Le mistral s’est invité à plusieurs reprises depuis le début de la journée et – parce que nous fêtons l’anniv’ de mon Homme -, j’ai choisi une petite tenue qui se soulèvera à la première rafale en mode “exhibe automatique”. Le vent n’est pas désagréable pour une fois. Il est juste fripon en soulevant les robes légères pour dévoiler les fesses sans culotte !

On arrive sur l’esplanade de l’Eglise Sainte Catherine d’Alexandrie et prenons l’escalier à sa droite vers les ruines des Hospices et les vingt-et-unes sculptures monumentales. Loupé ! C’est fermé ! On rebrousse chemin. Je lance un défi à MrSirban car il y a du monde dans cette zone : exhiber sa cage de chasteté en haut des escaliers. Il galère un peu d’un point de vue technique, mais joue le jeu.

On redescend vers le centre-village en profitant d’une vue superbe sur l’église. Par tous les diables, je ne sais à quel sein me vouer ! Pour la peine, j’exhibe les deux. Mon Aimé est terriblement excité désormais par la contrainte et il bande à la moindre occasion : des paroles crues, une caresse à travers le jean, des exhibitions osées, une rafale de vent coquine… Il est au taquet.

Le Cocu s’étant montré joueur et très obéissant, je lui permets de retirer sa cage de chasteté avant de déjeuner… dehors. La liberté s’acquiert toujours difficilement, non ? Si il y parvient, il est libre ; autrement, il attendra d’être à l’hôtel. Sur un parking public, il tente le diable et retire non sans Mal le carcan infernal après que je lui aie remis la clef. Il a beaucoup aimé le risque de cette exhib.

On a passé une excellente journée entre coquineries et dégustations (Beaumes, Gigondas, Vaqueyras, Châteauneuf du Pape). À table, on repense à la cage de chasteté, l’excitation cérébrale et le piment de l’exhibition. On s’est régalés pour l’anniversaire de MrSirban. Encore tout émoustillés, on a fait des photos coquines en combinaison panthère. Vous le découvrirez la semaine prochaine !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

33 commentaires sur “[Exhib] Cage de chasteté et route des vins”