Site gratuit d'une coquine libertine
Site gratuit d'une coquine libertine

Fermeture du Ran en 4 moments sexe !

Fin mai, on faisait la Pentecôte au camping libertin du Ran du Chabrier. Au moment du départ, après trois jours magiques, on se projetait sur la possibilité de revenir pour la fermeture du  Ran. C’est chose faite en ce début septembre. On prend la route samedi matin et 2h30 après, on est au coeur de la Nature au Nord des Cévennes.

On descend le chemin de terre 8-10 minutes durant, puis on franchit le Rubicon : le portail du camping ! On s’installe au mobil-home n°1. On fait le lit, on se douche, puis direction la Paillote pour l’apéritif vers 11h40. On se jette d’abord sur la menthe à l’eau, puis sur un Pastis lors d’une deuxième tournée avec un charmant couple très sympa, Randolib, lecteurs du blog. On a un excellent feeling !

On revoit Olivier. Cela nous fait plaisir ! Il nous convie avec Randolib à prendre un verre à sa caravane avant de déjeuner. On accepte volontiers. Il y a Paolinho13 – vu au gangbang des 51 coquins et en mai au Ran. On fait la connaissance de « S ». La conversation est très fluide. On quitte la joyeuse équipe vers 13h pour déjeuner au restaurant.

MrSirban opte pour des pâtes au gorgonzola et moi, un steak à cheval. On blague avec nos voisins de table. Le Ran du Chabrier est un lieu très convivial. Après le repas, je reprends une douche puis on part faire un gangbang à la grotte vers 14h30. On fait le chemin avec un beau motard coquin rencontré l’an dernier.


  • Le gangbang à la grotte : 9 coquins + 1 giclette

J’hésite entre deux rochers pour prendre appui. Mon Aimé me conseille le plus gros. Je l’écoute, il a souvent raison ! Je commence par des fellations et fais tout le tour du rocher. Il y a une dizaine de coquins. Je demande la permission à une belle épouse de sucer son mari. Elle m’autorise tout sourire. Je poursuis le tour de chauffe ! Je suis déjà toute excitée et ne sais plus où donner de la tête.

Le gangbang démarre. Le premier coquin a une queue de cheval. Il se glisse dans ma petite chatte trempée d’excitation. Je balance mon bassin en cadence avec ses coups de reins. En forme, il me prendra une seconde fois ! Le second a un tatouage sur le bras. Il est viril et me brusque par des va-et-vient secs. Mon Homme l’encourage en lui disant que j’aime la fessée. Il m’en met pour mon plus grand bonheur. MrSirban est excité de me voir jouir ! Ca s’enchaîne bien.

Le troisième me surprend car il affectionne ni les gangbang ni la grotte… c’est Olivier. Le temps de basculer sur le dos pour le missionnaire, je remarque qu’il y a énormément de gens assistant au gangbang. Ils restent à l’entrée de la grotte. J’ai le sentiment d’être dans une arène. Ils sont une trentaine au moins. On se regarde avec Olivier, on entre dans notre bulle en faisant abstraction.

C’est impressionnant ! Il s’assure que je sois bien et me prend avec un regard pétillant de complicité ! L’intensité de ses coups de reins m’éloigne de la serviette et le rocher me griffe le dos. Des coquins le signalent à MrSirban. Avec le plaisir, c’est exaltant de le sentir en moi et ça cicatrisera ! Olivier me prendra une seconde fois dans la même position avec une serviette mieux placée. C’est extatique.

Je fais une pause fellation. Mon Homme et des coquins dorlotent mon dos griffé ! Je me repositionne contre le rocher pour poursuivre le gangbang en nature. Un homme avec des lunettes à monture orange me baise. Je regarde derrière mon épaule et le reconnais du gangbang de mai ! Contente de le revoir, je le salue. Il se montre hard et incisif, n’hésite pas à me fesser. Je jouis encore !

H., un Allemand adorable tente de me prendre. Je le suce et le caresse, mais dès qu’il met le préservatif ou voit le nombre de voyeurs, il débande. Il parvient finalement à avoir une belle érection. En missionnaire sur le rocher griffeur, il me prend tout souriant et jouit en moi, nos corps fusionnant dans une salve orgasmique. Pour me remercier, il me propose un massage. J’ai décliné.

Petite pause fellations, je reçois une mini-giclette sur les seins avant d’être prise par un charmant coquin couleur ébène. Il semble réservé, puis prend confiance et me baise bien ! Il est sensuel et reste au fond de moi. Paolinho13 me pénètre rapidement après s’être immiscé entre mes jambes. Je suis trempée d’excitation. Il se retire après quelques allers-retours jouant le jeu de la tournante.

S’en suit un coquin exalté et paradoxalement intimidé par le gangbang. Dans une étreinte charnelle, je frémis et me cambre de plaisir. Le dernier coquin à me prendre est « S. », voisin d’Olivier. Il se montre très viril et dominant du début à la fin des pénétrations. Il me fesse, me malmène pour mon plus grand bonheur.

Après le gangbang, je suis étourdie par les multiples orgasmes offerts par les participants. Je m’assois sur le rocher. On discute avec Paolinho13 ; on échange avec le couple joueur ; on découvre un couple de libertins débutants ayant commencé il y a quelques mois ; on papote avec Stev04 – on a fait un duo non pénétrant en mai dernier -.

On a tous été surpris par le nombre de spectateurs restés à bonne distance. On pensait qu’ils se joindraient à la fête plutôt que d’être en retrait. Des couples se sont excités et masturbés entre eux, puis sont allés profiter d’eux sur leur emplacement. Des hommes sont restés à mater sans oser participer. J’ai trouvé cela assez intimidant et me suis mise dans ma bulle !


  • Bukkake à la caravane d’Olivier : 6 giclettes

Dégoulinante de transpiration, étourdie de sensations, on quitte la Gangbang Zone direction la douche. Sur le chemin, on croise Dino1307 et Jo – on a joué en mai dernier – et l’Allemand. En passant devant sa caravane, Olivier nous convie à prendre un verre. Je ne suis pas fraîche ! Les hommes prennent une bière et moi… trois verres d’eau ! Ca assoiffe les coquineries.

On débriefe du gangbang, quand des coquins m’expliquent avoir vu notre venue sur l’agenda du blog et s’être réservés pour m’offrir leur sperme. Certains n’ont pas éjaculé depuis des jours pour m’arroser copieusement de semence. Ce n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde ! Sur ces belles paroles débute le bukkake post-gangbang sur une petite chaise bleue azur.

Après le gangbang, j’ai une grosse décompression. Je suis rincée (sans mauvais jeu de mots).

Pêlemêle… j’ai sucé dans la bonne humeur et la complicité un coquin, « R ». Il est viril et guide les fellations. Il jouit quelques gouttes et ouvre le bal ! Je prends entre mes lèvres Paolinho13, il a une érection puissante et m’offre une dose épaisse de sperme sur mes seins. Il avait du stock. Mon Homme est excité comme un fou ! Son plaisir candauliste de me voir avec d’autres hommes est au sommet.

Olivier fait des va-et-vient, la fellation est abrupte. Première tentative, il ne parvient à jouir. Il laisse la place à un coquin prêt à gicler sans que je ne m’en sois occupée ! Le bukkake a dû bien l’exciter. Olivier sent qu’il va jouir à son tour. Je reçois en quelques instants deux grosses salves tapissant littéralement ma peau.

Je remercie le gicleur express en déposant un baiser sur son chibre lisse. Après s’être masturbé énergiquement pendant que je dégustais ses bourses et son chibre, un coquin au bracelet orange m’envoie une lampée puissante. Pour finir, le mari du couple n’ayant pas joui au gangbang m’offre une salve de sperme bien arrosée !

J’ai eu six grosses giclées. La semence s’est répandue sur mes seins, mon ventre, mes cuisses. Le sperme chaud couvre une bonne partie de mon corps et il a bien fallu retourner au mobil-home vêtue d’un manteau de foutre séché ! On a trouvé cela ultra excitant avec mon Homme ! Le camping étant libertin, on peut faire ce qu’on veut où on veut (sauf restaurant et rivière).

Enfin la bonne douche ! Tous proprets, on se pause une petite heure. On a joué 2h30 entre le gangbang et le bukkake. L’après-midi a filé comme… une traînée de sperme ! Le thème de la soirée coquine est « Rentrée des Classes ». J’ai trouvé une tenue sur Internet entre la fermière coquine et l’écolière sexy, genre « rentrée au Lycée agricole » ! Ca m’apprendra à commander sur les sites chinois !

Cet instant n’a rien de glamour. J’ai troqué mes talons pour des tatanes le temps d’un passage caillouteux et pentu. MrSirban les a amoureusement ramenées dès que j’étais sur le bitume. Mieux vaut ça que vouloir faire sa pomponnette et se faire une entorse !

On prend l’apéritif à la Paillotte vers 19h30. On retrouve Olivier, « S.« , Paolinho13, un coquin blond connu l’an dernier. On squatte leur table et papotons. Les tournées s’enchaînent et on me taquine sur les mélanges : Pastis, menthe à l’eau, sirop de pêche… On ne voit pas le temps passer. Le restaurant est plein et ne servira bientôt plus.

Tenaillés par nos estomacs voraces, on abandonne la joyeuse tablée pour aller dîner. On commande des pizzas après avoir demandé aux clients si elles étaient bonnes. Au Ran du Chabrier, tout le monde se parle, s’interpelle, discute, rit ensemble ! C’est ainsi que je me retrouve à recevoir un baiser sur la fesse gauche de la part de Ch. et un sur la fesse droite de la part de Mi.

On quitte le restau trop tôt pour aller en discothèque coquine. On prend un verre : Bailey’s pour mon Homme et menthe à l’eau pour moi. On discute avec un couple et je suce au bistrot le mari, qui est très cérébral et dominant. Il force les gorges profondes, contraint les fellations, tire mes cheveux… La mise en bouche est hard ! Malheureusement, ils doivent repartir chez eux.


  • Gangbang en boîte libertine : 7 coquins

La boite libertine ouvre à 22h30. On arrive vers 23h. Il n’y a pas grand monde. J’ai la santé pour un second gangbang. Pourvu que la discothèque se remplisse pour me faire… remplir ! Accoudés au comptoir, mon Aimé prend un Whisky-Coca et moi… un Coca. Comme trop souvent, c’est Game of Trône avec la colopathie. On discute avec des personnes vues dans le camping au fil de la journée.

Un gars me pelote les fesses en proposant de partager son Whisky. On décline. Il tâte la marchandise bien que je me sois éloignée. Mon Aimé est à deux doigts de calmer l’hardiesse de ses mains baladeuses. Je m’en dépatouille… après un dernier tripotage. On explore les coins câlins vers 23h45. C’est vide. Mais où sont les hommes ? J’exprime mon envie de gangbang. Un charmant quinqua me répond qu’il n’est jamais trop tôt. Une dizaine d’hommes viennent de se matérialiser !

Attendez, je tente un souhait à voix haute voir si ça fonctionne pour tout : je veux gagner 2 millions au Loto ! Ah non ! Ca ne fonctionne que pour les gangbang ! Et flûte ! Faudra se lever à 5h30 lundi !

Mon Homme suggère le coin câlin central. Je m’agenouille pour sucer. Un beau blond a un verre en main. MrSirban lui conseille de le poser. Le temps qu’il le ramène au bar, je joue avec un brun à lunettes et le charmant quinqua. Le beau blond revient sans son verre ! Je le suce par plaisir car il a une érection fabuleuse. Je démarre le gangbang avec lui. Il est expressif, souriant, plein de bonne humeur. Je jouis sous ses assauts quand son corps se cabre en un spasme orgasmique.

Le coquin suivant a des petites lunettes carrées. On a joué ensemble en mai. Je l’ai stressé en le reconnaissant. Il baise avec méthode et régularité, il est métronomique. En parallèle, un monsieur d’une soixantaine d’années se fait sucer. Je suis prise en étau par un timide entre mes cuisses et un dominant entre mes lèvres. Quand le timide se retire après avoir bien profité de ma chatte accueillante, l’homme viril s’immisce et me fait vibrer de milles plaisirs en me malmenant sans hésitation.

Un coquin à la chemise noire me baise rapidement en 5/6 va-et-vient puis jouit dans la capote. MrSirban est très excité de me voir servir de « vide-couilles » pour la deuxième fois de la journée.

S’en suit le peloteur de fesses… je suis partagée entre le refuser ou lui laisser sa chance. Mon Aimé me surnomme « La Mère Thérèsa du Cul », il paraît que je suis trop gentille. Je trouve plein d’excuses aux gens. Il me baise en force et nervosité. Il me démonte en m’insultant. Je le préfère entre mes jambes qu’au comptoir mais je n’arrive pas à lâcher-prise avec lui.

Il laisse sa place à un monsieur à la chevelure d’albâtre. Mes mains s’égarent sur sa peau parcheminée par les années. Il est très sensuel. On s’embrasse. Il jouit quand nos lèvres se goûtent et retire précautionneusement la capote pleine de sperme.

Le dernier coquin à me prendre est Dino1307. On s’est vus en mai. Pendant une grande partie du gangbang, je le suce. Nos regards se croisent remplis de désir. Il se glisse en moi et reste profondément sans bouger quelques minutes durant, puis m’assène un violent coup de reins. Cela me surprend. Il recommence en me baisant puissamment. On s’embrasse, on joue. Il se retire.

Je surchauffe. Je peux encore jouer avec un ou deux coquins maximum. J’arrête le gangbang, pense prendre une douche et boire un demi-litre de… sirop de pêche avant de partir en fumée, quand je vois Stev04 dans le groupe de voyeurs. S’il désire jouer, je ne suis plus très fraîche mais je fonctionne encore un peu.


  • le duo pénétrant avec Stev04 : 1 coquin

On a la même idée. Il nous approche avec MrSirban et nous invite à le suivre dans le coin câlin fermant à clef. En mai dernier, on y a fait un duo sans pénétration, car je me réservais pour un gros gangbang le lendemain.

On a attendu quelques mois. Stev04 est un bel homme charmant avec une bonne dose d’humour. On a crée une complicité en mai. Mon Homme le ressent et se régale en voyant que je m’offre, même si je ne suis plus en forme. J’en ai envie et je sais qu’il n’arrive pas à jouer en gangbang, même s’il les regarde sans déplaisir. Dès qu’il y a d’autres hommes, il n’est pas à son aise.

Nos mains se découvrent et nos lèvres se goûtent avant qu’il ne me prenne debout en appui contre le lit. Il débute en douceur et avec bienveillance, sachant que je surchauffe. Je sens ma chatte s’ouvrir pour l’accueillir. Une fois en mon for intérieur, son glaive pénètre profondément mon fourreau. Nos soupirs et nos râles excitent terriblement mon Mari candauliste. MrSirban s’est mis dans un petit recoin et regarde le duo en se masturbant. Ses yeux pétillent autant que les nôtres !

Stev04 me propose de grimper sur le matelas pour me prendre en levrette bien cambrée. Je m’abandonne sous ses intenses coups de reins et jouis de tout mon saoul. Il me fesse à plusieurs reprises, j’adore cela ! Ca résonne dans la petite pièce sombre, écho de nos plaisirs partagés. Il désire que je me retourne pour lui faire face et jouir sur ma petite poitrine.

On a une sacrée tranche de rire, car il ne trouve pas où il a joui ! J’ai récupéré une partie du sperme dans la paume en caressant ses testicules. Mes seins n’ont pas recueilli grand’chose. Mais il sait avoir joui davantage. Il finit par trouver… le sperme a coulé dans sa poche de pantalon ! Ses affaires sont couvertes de semence.

Après cet incandescent duo orgasmique, on prend un dernier verre avant d’aller se coucher vers 2h20 du matin. On est crevés !


  • Un dimanche matin au camping libertin

On dort bien au mobil-home, mais la lumière du jour nous extirpe des bras de Morphée vers 7h45. On doit libérer les lieux à 10h. On s’active en prenant le petit-déjeuner, en faisant le ménage de fond en comble puis en prenant une bonne douche. A 9h40, on a fini nos corvées. On profite d’avoir un peu d’avance pour faire des photos coquines dans le coffre de la voiture nue !

Nous nous sommes promenés dans le camping jusqu’à la prairie et la rivière. On s’est posés vers midi à la Paillotte, où nous avons pris l’apéro en discutant avec un joli couple sympa et nature (Heliophila). On a déjeuné avec Paolinho13, dit aurevoir à Olivier, « S. » et le charmant blond qu’on a connu l’an dernier. Il est déjà 14h30, on lève le camp un peu tristes et impatients de revenir en 2024.

On s’est éclatés dans une ambiance conviviale, joviale et libertine. On est très contents d’avoir fait la fermeture du Ran du Chabrier ! On a fait quatre parties coquines le samedi (2 gangbang, 1 bukkake, 1 duo). J’ai joué avec 24 coquins, dont 19 différents. On est rentrés le dimanche après-midi courbaturés et bien fatigués – même MrSirban qui n’a pas fait de gangbang ! -, mais heureux et plus amoureux que jamais. A l’année prochaine le Ran, les gens, l’équipe, la nature ! Vous nous manquez déjà !


Il y a 5 vidéos au fil des parties coquines dans la publication !


Tous les pseudonymes cités dans l’article sont ceux des fiches sur le site de rencontres Wyylde. Les initiales sont celles des prénoms, mais je ne me permettrais pas de les citer sans accord préalable.


 

Laissez un commentaire

52 commentaires sur “Fermeture du Ran en 4 moments sexe !”