♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

[Exhib] Flashing au Castellet

Le Confinement revient pour la troisième fois consécutive avec une nouvelle version. La 3.0 a un avantage indéniable de permettre de pouvoir se promener, s’aérer… faire des exhib en extérieur ! C’est tout de même plus fun que de rester cloîtrer dans les quatre murs de son appart’ ou de sa maison. Nous sommes allés faire du flashing au Castellet.

Les exhib débutent dès le parking, qui est loin d’être plein ! On se gare aisément. Le confinement a un avantage certain sur ce point. On fait un petit arrêt aux sanisettes avant de monter les quelques marches menant au village. La dernière fois que nous sommes venus nous promener ici, c’était lors d’un pont de mai en 2017 avec nos amis Elysa Exhib et Enrique (voir leur site). On avait fait de belles exhibitions publiques en solo (lire l’article) et entre amies coquines (lire l’article) ! Il y avait beaucoup de monde !

On ne résiste pas à l’envie de faire quelques clichés érotiques sur les marches menant au centre-village. Une petite halte coquine fait toujours du bien ! Les cuisses ouvertes sur les escaliers, offertes à la vue des passants pouvant les monter, j’ose glisser mes doigts sur mes petites lèvres jusqu’à les entrouvrir légèrement pour bien exciter mon Chéri. Il prend plusieurs photos de l’instant X.

Seule l’artère centrale attire un peu de monde devant lesquels mon Aimé me demande d’ouvrir le manteau et soulever la robe pour exhiber mon corps dénudé sans dessus… sans dessous. Une dame saisit notre jeu coquin et observe non sans déplaisir semble-t-il. On l’a voit ensuite en parler à un homme d’âge mûr. Peut-être son père ? Peut-être son conjoint ? Ou simplement un ami ? Ils nous regardent en souriant, cela ne semble réellement pas les offenser. C’est souvent ainsi lors d’exhibitionnisme sexuel.

Dans une large majorité des cas, les gens ne voient rien et le peu d’observateurs sont souriants ou complimentent. On a très peu de mauvaises expériences en exhib ou flashing, exceptées au MUCEM où nous avons été coursés par la sécurité en 2017. Sinon, à de rares moments et pouvant se compter sur les doigts d’une main, je reçois parfois des regards noirs valant tous les piloris et lancer de tomates pourries du monde ! Honnêtement, je m’en contrefiche. Cela me ferait même plutôt rire intérieurement. On l’a vécus dernièrement avec une dame qui m’a incendiée du regard lors d’exhib devant des routiers sur l’autoroute (lire l’article).

Habituellement, ce petit village médiéval est trépidant et grouillant de vie. On ne s’attend pas à ce qu’il y ait foule, car nous sommes hors saison touristique et en restriction sanitaire, mais… on s’attend tout de même à croiser plus de monde que cinq pelés et un tondu ! Cela ne nous empêche pas de flâner dans le dédale de ruelles avec juste quelques commerces « jugés essentiels » restés ouverts et quelques personnes profitant d’un calme presque morose. Ce vide de vie confronte à la réalité que nous subissons tous depuis plus d’un an. Même hors saison, le Castellet n’est jamais aussi calme.

Nous poursuivons notre flânerie jusqu’à proximité de la Mairie, où nous franchissons une arche de pierres permettant d’accéder à un point de vue magnifique sur toute la Provence environnante. On peut voir jusqu’à la mer. Je ne résiste pas à prendre appui sur le petit muret pour dévoiler mes fesses nues à mon Chéri, qui se sent très inspiré par ces exhib de popotin !

Nous sommes ensuite rentrés à la maison pour profiter du reste de la journée bien au chaud. Cette année, le printemps peine à s’installer et les températures restent fraîches pour la saison… pour autant, à défaut de pratiquer le libertinage sereinement, nous avons ouvert la saison des exhib dès janvier ! On a bien aimé notre virée au Castellet, même si son calme nous a rappelés que nous vivons une drôle d’époque. Prenez soin de vous surtout et vivement qu’on puisse tous profiter de nouveau !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 commentaires sur “[Exhib] Flashing au Castellet”