♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J8] 2004, lingerie et automobile

24 mars 2020, huitième jour de confinement. La journée se déroule comme toutes les autres. Je prends mon petit-déjeuner en lisant mon livre et démarre dès 8h le télétravail. Je parviens à terminer la tâche demandée rapidement. Le temps est détestable, on a perdu 20° en moins de deux jours et je n’ai pas envie de faire de photos au jardin par 5° ni même à la maison.

Le midi, nous faisons un barbecue malgré tout et je profite d’un après-midi tranquille entre jeu vidéo et trouvaille de clichés sortis du grenier coquin. J’espère qu’ils vous plairont ! Sur ces clichés, je porte la toute première lingerie que mon Aimé m’a offert en mai 2003. Accrochez-vous ! Précision : les photos en extérieur datent toutes de mars 2004 ! Pendant le confinement : faites comme nous et restez chez vous !

Il y a seize ans presque jour pour jour, le samedi 20 mars 2004, mon Aimé et moi faisions des photos érotiques et sexy dans la garrigue. On se hasarde sur un petit chemin forestier jusqu’à tomber dans une belle oliveraie. J’ai 23 ans et mon Homme en a 35 ans. Nous avons douze ans d’écart et la différence d’âge est un bel équilibre au sein d’un couple. On s’est rencontrés en février 2003 et j’ai quitté mon Paris natal pour emménager en Provence le 17 juillet de la même année. Le libertinage a toujours fait partie de notre vie de couple, comme l’exhibition coquine. C’est notre première série faite en extérieur !

Février 2003, MrSirban me parle de libertinage et en mai, lorsque je viens régulièrement passer des week-end prolongés à ses côtés, il laisse traîner des magazines libertins sur la table pour que j’ai la curiosité de m’y intéresser si je le souhaite. Il se tient à ma disposition pour répondre à toutes les questions qui me passent par la tête. Il n’est jamais pressant ou oppressant. Je ne connais que le libertinage de Choderlos de Laclos, de Danielle Casanova ou encore de Jean de la Fontaine. Je viens d’une famille monoparentale très catholique, pratiquante. J’ai été éduquée par des sœurs bénédictines pour tout vous dire !

Je suis de nature curieuse, je pars toujours du principe qu’il faut tester quelque chose pour savoir si on aime ou si on n’aime pas. Les préjugés, ça va un temps, mais on ne sait jamais si on a visé juste ou non. Juin 2003, je souhaite découvrir le milieu libertin de mes propres yeux pour avoir une opinion. J’ai 22 ans. Nous partons découvrir le libertinage une journée au Cap d’Agde !

J’ai immédiatement accroché à l’état d’esprit et au respect inhérent au milieu, alors que j’avais pour préjugé quelque chose de glauque voire sordide. Les Femmes sont les reines et guident la valse des plaisirs, elles acceptent ou déclinent selon leur bon vouloir et leurs envies. Rien n’est jamais imposé. Tout est mutuellement consenti. Toujours (sinon ce n’est pas du libertinage).

Est-ce que l’état d’esprit libertin a changé depuis les Lumières ? Finalement, pas tant que ça. Le libertin contemporain ne souhaite toujours pas se conformer aux mœurs figées d’une société chrétienne bimillénaire. Il aime jouir de la vie de A à Z. Il aime s’offrir à tous les plaisirs possibles de la bonne chair à la chair… de la chaire au chais ! En un  mot, il aime jouir des bonnes choses en s’accordant des libertés sur la bien-pensance formatée. C’est un esprit libre, libéré et anticonformiste.

Lorsque je revois ses clichés datant de mars 2004, je me dis que nous avons eu la chance et le plaisir de vivre beaucoup d’aventures libertines et coquines, d’exhibitions en nature ou dans de superbes lieux touristiques. N’oubliez pas et plus que jamais maintenant que nous sommes confinés chacun chez soi ou en train de travailler pour essayer de sauver les meubles : vivez votre vie et vos envies comme vous le souhaitez tant que vous restez dans un cadre légal et respectueux des autres. Il n’y a pas de mal à se faire du bien !

Ce huitième jour de confinement a été calme. Mon Homme a beaucoup télétravaillé (Lui) et le temps maussade ne m’a pas donné envie de faire grand’chose niveau photos coquines. Vers 17h30, mon Aimé et moi nous sommes amoureusement retrouvés pour profiter d’une soirée bien méritée (plus pour Lui !) lovés sur le canapé avec le chat à nos pieds… comme un vieux couple, mais après tout, c’est aussi ce que nous sommes. Cela fait dix-sept ans que nous partageons nos vies avec une complicité profonde et un amour sans faille. Il est mon Tout, mon âme-sœur, mon pote, mon confident, l’épaule sur laquelle je peux toujours compter, mon plus fabuleux amant et mon meilleur ami, mon chevalier et celui qui rit toujours à mes blagues potaches et autres bêtises !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “[Confinement J8] 2004, lingerie et automobile”