[Bukkake] Ciné porno à Marseille

053
Samedi, c’était l’anniversaire de mon Chéri, Mr Sirban. Je lui avais concocté plusieurs surprises hot :
PicsArt_1411814347535
Avant que L’Oeil du Tigre ne me contacte, je n’avais aucune connaissance de ce cinéma porno. Il faut dire que nous n’allons jamais à Marseille (même pas une fois par an) : c’est une ville que nous apprécions moyennement et on n’habite vraiment pas à côté en plus. C’est en mode “exploration coquine” que nous avons entrepris de rejoindre notre coquin à L’Etoile, un ciné porno se trouvant à proximité immédiate de la Gare Saint-Charles.
 
PicsArt_1411816777208
Nous sommes arrivés avec dix minutes de retard. Je déteste ça, nous sommes normalement très ponctuels et là… on s’est un peu trop attardés au Burger King, on s’est emmêlés les pinceaux dans les multiples échangeurs qui relient l’aéroport de Marignane à Marseille et on a été pris dans une manif’ contre l’Etat Islamique… La loose ! La devanture du cinéma est franchement glauque. Mais, au rez-de-chaussée, l’entrée est surprenante… On y trouve des photocopieuses, fax, congélateurs avec des glaces, plantes vertes ! On s’est regardés un instant avec mon Chéri se demandant si on était au bon endroit. Passé cet interlude bureautique, on a vu les caisses et au fond, de nombreuses vidéos pornos et des accessoires à la vente. On a rejoint notre coquin, qui nous a expliqué le fonctionnement du cinéma et nous a fait la visite guidée !
517fcae4230923e3f8b174f940dbecb8
Photo prise sous Google, je n’ai pas pensé à en faire une.
Les caissiers nous ont remis capotes et jetons à utiliser dans un portique qui donne accès aux salles de projection après un dédale d’escaliers. Il y a 3 salles, 2 grandes et 1 plus petite. Heureusement que nous étions avec LOeil_du_Tigre, car il y a de quoi se perdre ! Les couloirs sont glauques (sombres et exiguës), malgré la couleur rose bonbon sur le mur, mais je m’attendais à pire. Ça donne du pep’s à cet endroit dévolu au sexe. Je ne saurai dire si c’est sur deux ou trois étages, j’ai eu du mal à visualiser l’architecture du complexe à cause des nombreux couloirs et escaliers. Les salles sont spacieuses, mais très sombres. Notre coquin nous a expliqué que l’une d’elle disposait d’une backroom totalement noire. Nous ne l’avons pas visité, car nos yeux ne parvenaient déjà pas à s’habituer à la pénombre. Des hommes seuls nous suivaient, attendant de voir si nous allions jouer… ou pas ! Nous avons croisé plusieurs travestis. Une salle est réservée aux gays, mais tout le monde se mélange. Lorsque je vais au cinéma porno au Cap d’Agde (L’Instant X), les travestis et gays sont très rares. Là, c’est ouvert à tous.
 
043
 Nous avons pris quelques photos  car notre ami avait eu une autorisation par le patron des lieux. 
Nous n’avons pas voulu en abuser toutefois afin de respecter la discrétion des participants. 
 
Nous avons finalement posé “nos bagages” dans la salle du dernier étage.  Je me suis mise toute nue et me suis agenouillée sous l’écran afin de profiter de la lumière de la projection. Rapidement, je me suis occupée de LOeil_du_Tigre, puis d’autres hommes nous ont rejoints. Je pense qu’ils étaient une petite vingtaine, mais tous n’ont pas joué. Certains préféraient regarder, d’autres s’en fichaient complètement et restaient sur les sièges. Comme à chaque fois dans ce genre d’endroit, si l’impression première est “c’est glauque”, les hommes sont globalement très respectueux et joueurs. Tous les physiques sont là : mignons ou moches, gros ou minces, vieux ou jeunes. C’est représentatif de la population, aucune sélection ne s’opère à l’entrée.
023
Sur la douzaine de gars que j’ai sucé, tous ont respecté les consignes : aucun n’a joui dans ma bouche, ils ne m’ont pas doigtée. Ils ont été gentils, souriants et ils avaient l’air content. Moi, ça me donne encore plus de plaisir ! J’ai juste eu un gars vraiment pas correct, agressif. Il était à l’extérieur du cercle formé par les hommes. Il a commencé à bougonner, personne n’a compris. Il a ensuite pris ma chaîne de cou entre ses doigts, à râler, puis il est venu me bousculer volontairement après s’être faufilé à mes côtés. Les Hommes ont commencé à s’en offenser, moi aussi. Il est parti en marmonnant énervé, on ne l’a plus revu… Tant mieux ! Il ne m’a pas manqué !
 
PicsArt_1411827725063
Genoux marqués… j’ai du restée trop longtemps agenouillée à sucer.
J’ai sucé un vieux monsieur à un moment et j’ai entendu des coquins dire “Et bien… elle suce vraiment toutes les queues”. Je ne vais pas commencer à faire du tri sélectif dans un cinéma porno. Si je veux me faire des beaux gosses musclés, j’organise une soirée privée avec choix des participants. J’ai beaucoup aimé, car LOeil_du_Tigre et Mr Sirban me claquaient les fesses, me faisaient sucer, me rabaissaient et ça contribuait à mon excitation. Au cinéma, j’aime cet abattage, cette forme d’humiliation, de dégradation à laquelle je consens pleinement. Ça m’excite terriblement. Je suis contente, car j’ai fait jouir huit gars, un bon bukkake comme je les aime. Certains avaient de belles giclées !
011
Après avoir vidé tous les hommes volontaires, nous sommes allés avec LOeil_du_Tigre dans une petite alcôve jouxtant la salle de projection. Il y avait plus de lumière. Les hommes nous ont suivi, mais le jeu avec eux était terminé et j’étais maintenant offerte entièrement à notre coquin. Agenouillée, je l’ai sucé avec beaucoup de plaisir. J’avais envie qu’il me prenne, mais la présence de tous ces voyeurs l’a un peu intimidé. Je peux parfaitement le comprendre, car mon Chéri a exactement le même problème. Pour faire beaucoup de pluralité, je sais qu’il n’est vraiment pas simple pour un homme de pouvoir jouer devant des spectateurs, c’est intimidant, décontenançant et ça peut même être peu excitant pour lui. La psyché est différente entre un homme et une femme. J’ai donc continué à le sucer et à l’exciter. A un moment, mon Aimé m’a demandé de marcher à quatre pattes, comme une chienne, parmi les hommes seuls présents. Outre le fait que ça faisait mal aux genoux, j’ai beaucoup aimé, car je me suis prise quelques bonnes fessées lors de mon passage. Je suis ensuite retournée aux pieds de LOeil_du_Tigre pour offrir mes lèvres à sa queue tendue.
 
032
Le jeu terminé, je me suis rincée avec les lingettes que nous avions apporté. Il n’y a pas de douche pour se rincer. Les toilettes sont dantesques : il faut vraiment avoir envie pour y aller. Il y a plusieurs pissotières et deux toilettes fermées… des turques en hauteur d’un autre âge ! Par contre, ça ne m’a pas semblé sale… juste vétuste. Nous avons discuté un peu avec notre coquin, puis nous nous sommes quittés sur un excellent moment. Je suis restée avec mes odeurs de sperme jusqu’à la maison… J’ai empesté toute la voiture, ce n’était pas très ragoutant ! Même mon Homme sentait le foutre alors qu’il n’avait pas eu de giclette ! Il faut dire que l’après-midi avait été torride. Une fois rentrés, nous sommes allés nous doucher, puis j’ai demandé à mon Chéri  de se faire bander pour me prendre, avec interdiction de jouir en moi. Debout dans le couloir, il m’a baisée deux minutes. Je lui ai ensuite demandé de jouir sur mes fesses. C’était une super après-midi !
 
Vous avez déjà fréquenté ce genre d’endroits ? Cela vous tente-t-il ?

Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 commentaires sur “[Bukkake] Ciné porno à Marseille”