♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

[Hotwife] Sexe dans les dunes de Maspalomas

En s’engouffrant dans les dunes de Maspalomas pour faire des photos coquines (lire l’article), nous avons été suivis par un voyeur qui n’a pas perdu une miette de la séance. Les photos terminées, nous avons échangé sourires et banalités avant que je lui demande s’il souhaite que je le suce (Hello, You have a beautiful erection. If you want, I make a blowjob!). Voilà comment nous avons réussi à faire du sexe dans les dunes de Maspalomas !

J’ai surnommé affectueusement notre voyeur « Rutger ». C’est un Norvégien d’une cinquantaine d’années et il a un petit air de ressemblance avec l’acteur Rutger Hauer. Je suis un peu désolée pour lui, car je suis ensablée de la tête aux pieds. Avec la crème solaire 50+, le sable s’est collé à la peau pendant la séance photo et je n’ai pas eu le temps de m’en débarrasser dans l’océan.

Je m’agenouille devant son chibre en érection et le goûte du bout des lèvres. Il est lisse, tout propre et sent bon. Je suis moins qualitative… couverte de sable de la tête aux pieds ! Je l’avale avec gourmandise et lèche son sexe dans les dunes faisant tournoyer ma langue sur son gland, sur sa verge, sur ses bourses. Il sourit et est suffisamment expressif pour que je comprenne que cela lui plaît. Je jette un œil par dessus mon épaule de temps à autre pour m’assurer qu’aucun policier ne pointe le bout de son nez. MrSirban se masturbe en nous regardant, il est aussi excité que nous.

Ne tenant plus et sentant mon intimité s’ouvrir, je demande à Rutger s’il souhaite me prendre : « Do you want to fuck me? I want you!« . Je parle anglais à peu près. Ce n’est pas très académique, mais j’arrive à me faire comprendre et à comprendre. Il me manque juste les petits mots d’aseptisation ou de nuances, je sors des phrases très directes ! Nos amis Sud-Africains et des années de pratiques au Cap d’Agde m’ont appris les rudiments du vocabulaire sexuel dans la langue de Shakespeare !

Ayant oublié le lubrifiant, j’humecte mes doigts avec de la salive. J’en profite pour désensabler l’entrée de la grotte également ! Mon Chéri me jette la serviette que je pose à même le sol. Je dégage mes tatanes, car elles sont certes pratiques pour marcher dans le sable mais plutôt moches ! Je me mets à quatre pattes dans les dunes pour être baisée par notre voyeur, le cul bien cambré !

MrSirban s’assure que le sable ne me fasse pas un peeling vaginal. Je suis tellement excitée que c’est le dernier de mes soucis. Il a un peu peur que je me fasse râper le vagin avec les grains de sable. Il me fait une petite propreté également autour de la minette en déblayant les zones délicates. Notre Norvégien regarde mon Homme pour avoir son aval, puis je sens la queue très dure de Rutger pénétrer ma petite chatte serrée.

C’est sans chichi. Il me baise en levrette dans les dunes. Ses soupirs de plaisir ne laissent aucun doute quand à son excitation. MrSirban nous regarde un peu en retrait pour profiter du spectacle improvisé. En Mari candauliste, il adore me voir baiser par un autre homme. Le sexe de Rutger fait des va-et-vient rythmés. Il est tonique et viril. Sa queue me régale. Il s’emboîte parfaitement dans ma petite chatte. Je n’ai malgré tout pas l’esprit totalement tranquille et je continue à regarder par dessus mon épaule. C’est à chaque fois l’occasion d’échanger un sourire. Il a un regard rieur et jovial.

Ce genre de partie coquine est désormais interdite et punie. Jusqu’au printemps 2020, la drague dans les dunes de Maspalomas était tolérée. Mais, la police a profité du confinement pour resserrer la vis afin de donner une autre image des lieux. Maintenant, baiser dans le sable peut coûter cher : de 150 € pour une première interpellation à 600 € en cas de récidive.

Franchement, pour une rencontre improvisée de type dogging, je suis tombée sur un sexcellent voyeur ! Il me baise dans les dunes exactement comme j’aime être prise. Ses pénétrations ont bien senties. Il est sympa et pour ne rien gâcher, il est expressif. Ca participe à l’excitation. J’adore le sexe dehors, ça pimente et quand on est exhib, c’est la cerise sur le gâteau. MrSirban voit à mes réactions que je prends énormément de plaisir avec Rutger. Je jouis sous les coups de reins de ce Norvégien.

Comme je vous l’expliquais dans le précédent article, les dunes de Maspalomas n’ont rien à voir avec un désert quoique vous puissiez lire à ce sujet et la civilisation est à portée de regard. D’ailleurs, Rutger et moi sommes à proximité d’un resort.

Après quelques minutes de baise intense, notre voyeur jouit dans la capote. Il se retire délicatement. Ca a été un plan sexe rapide ! On prend le temps de discuter un peu. Il nous apprend qu’il a été surpris par la police des dunes il y a quelques jours et cela lui a coûté 150 €. Il est habitué des quicksex et vient chaque année depuis des lustres. Pour lui, le lieu a clairement perdu son aura coquine en 2020. La répression est réelle. Il nous indique au loin des petits bosquets autrefois prisés pour du sexe furtif entre inconnus. La police patrouille principalement dans ces fourrés.

Nous nous sommes quittés tout sourire et heureux de cette partie coquine improvisée. MrSirban et moi avons regagné la plage où j’ai pu me désensabler dans l’océan ! On s’est amusés dans les rouleaux de l’Atlantique. Les courants sont forts, mais l’eau est relativement bonne. Elle doit être dans les 22/23°.

Sur le chemin du retour, nous sommes allés étudier les fameux bosquets de la débauche de Maspalomas. On y a croisé deux hommes. Un nous a abordé par un bonjour. L’autre semblait plutôt chercher d’autres hommes. Je n’avais plus envie de coquineries. Rutger avait comblé mes envies de hotwife avec cette partie de sexe sauvage, presque animale. On a répondu gentiment en lui expliquant qu’on visitait. Puis nous sommes rentrés profiter de l’hôtel pour se reposer ! C’est déjà la fin de journée.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 commentaires sur “[Hotwife] Sexe dans les dunes de Maspalomas”