[Couple] Une bonne baise en nature

Il fait encore doux en Provence en cette fin d’automne. Le temps est idéal pour s’amuser en extérieur avec mon Aimé. Après une bonne marche de plus de six kilomètres sous 27°, on arrive enfin au sommet du Saint-Esprit dans le massif du Garlaban. On a eu une bonne suée. La montée est raide à certains endroits et il faut presque escalader. Le point de vue est superbe et on n’est pas mécontents d’être tout en haut.

A la base, on avait envie se filmer avec le drone en train de faire l’amour dehors, mais malheureusement on a utilisé toute la batterie lors des exhibes à la Maison de Panturle (lire l’article). Heureusement, il reste la Go Pro et le téléphone portable pour immortaliser nos ébats en extérieur. Mon Aimé se charge d’installer la caméra et pour ma part, le téléphone. On a un problème de contre-jour, mais à un moment, l’envie de sexe se fait trop pressante et on arrête d’essayer d’obtenir une jolie vidéo ! Tant pis ce sera en mode “voyeur” avec plein d’imperfections comme des plantes envahissantes, des insectes de passage et une lumière saturée…

Nous nous déshabillons tous les deux. Il y a moins de randonneurs en s’étant éloignés et on se sent plutôt tranquilles. Nous sommes tout en haut de la barre du Saint-Esprit, après le col d’Aubignane, toujours sur les traces des films de Marcel Pagnol. On est à proximité des endroits où les films La Gloire de mon Père et Le Château de ma Mère ont été tournés ! On prend un vrai plaisir à faire cette petite rétrospective cinéphile en mode “exhib et sexe en extérieur”.

Les jambes gaînées de bas couleur chair et complètement nue, je m’agenouille devant MrSirban pour me délecter de son chibre. Il n’aime pas trop le sexe en extérieur, car il ne trouve pas cela pratique. Pour ma part, j’adore le piment de l’exhib et le risque d’être surprise. En plus, mon Homme craint d’être transpirant, mais il n’a aucune inquiétude à avoir et je ne dois pas être plus fraîche ! C’est la Nature, on est tout propre du matin. Rassuré, mon Aimé se détend et avec gourmandise, je prends son sexe entre mes lèvres et fais glisser ma langue le long de sa verge. Je sens son pénis grossir dans ma bouche, il se contracte et se rétracte au gré de l’excitation qui monte progressivement. C’est un vrai délice, c’est terriblement émoustillant !

Son sexe érigé d’envie, il me demande de me relever pour me baiser dehors. Il glisse une noisette de lubrifiant dans ma petite chatte tout en continuant à se masturber. Arrive l’Instant X, celui de la pénétration, mais on rencontre un petit problème technique… si la vue est magnifique, il n’y a absolument aucun point d’appui ! Il va y avoir du sport, on va tout faire à la force de nos jambes fatiguées par la randonnée et de nos bras !

J’essaie de me cambrer au maximum pour que mon Homme puisse me prendre debout sans qu’aucun de nous n’est à faire le contre-poids ou à solliciter ses jambes, mais il me manque une dizaine de centimètres pour que ça soit pratique. Allez, je me sacrifie ! Après tout, c’est plus moi que mon Aimé qui ait envie de cette partie de cette bonne baise en pleine nature. Je prends appui sur les roches à mes pieds ! MrSirban trouve cette position super excitante, presque animale. De mon côté, je ne tiendrai pas bien longtemps la tête à hauteur des genoux en équilibre sur le bout des doigts.

MrSirban glisse son sexe bien dur entre mes cuisses. Qu’est-ce que c’est bon ! A peine rentre-t-il en moi que je jouis. Je L’Aime, il fait bon, le paysage est top, on est dehors. Je suis aux anges même si ma position est précaire. La même avec un arbre ou un rocher en hauteur et ce serait le Paradis ! Ses va-et-viens sont bien sentis, incisifs. Je voulais être baisée dehors, il me baise fort ! Quelques bonnes fessées donnent l’impression de raisonner jusqu’en bas de la vallée. J’entends le claquement de la main de mon Chéri s’abattre sur mon cuir et le son se propage et se répète presque comme un écho. Quelle excitation !

Les coups de reins me déstabilisent régulièrement jusqu’à ce que l’un d’eux me fasse perdre appui. MrSirban me redresse à la hussarde et me maintient à la force de ses bras. Dans un juste équilibre, nous poursuivons nos ébats dans un système de balance où nos corps à l’unisson sont en harmonie pour ne pas tomber. Je trouve cela particulièrement excitant, car la confiance doit être totale. Si mon Aimé me lâche, je tombe. Si je trébuche, il sera déstabilisé. Nous ne formons qu’UN : une âme sœur, un corps en équilibre, un coeur épris, une envie charnelle, un moment suspendu, un partage complice.

Nos corps s’éreintent à baiser dehors sous un soleil qu’on n’aurait jamais pensé si mordant. MrSirban aimerait que je me masturbe devant Lui. Je m’allonge sur la pierre ayant servi d’appui, le corps tourné vers mon Homme et les cuisses largement ouverte. La pause est particulièrement indécente et m’exhiber ainsi au regard de mon Chéri est très excitant. Je glisse mes doigts entre mes petites lèvres pour caresser mon clitoris. Je tourne autour avec douceur, c’est un sensible. J’appuie très progressivement sur mon bouton de plaisir. Mon Homme se masturbe au-dessus de moi, sa respiration s’accélère. Je sens qu’il ne va pas tarder à jouir. J’amplifie les mouvements sur mon clitoris pour me conduire à l’orgasme en même temps que mon Aimé. Dans un râle de plaisir commun, nous jouissons en même temps dans ce superbe cadre bucolique ! Je reçois une salve de sperme chaud sur le pubis, les seins, le bras, les bas nylons… Tout est arrosé ou presque !

Ainsi s’achève notre journée sur les traces des films de Marcel Pagnol, dans une Provence presque idéale. On a beaucoup aimé cette randonnée, elle est aussi belle qu’instructive. On regrette juste que les décors de cinéma soient laissé à l’abandon, sans aucune rénovation, et qu’il n’y ait pas de petites notices explicatives. Il faut s’être renseignés avant pour savoir ce qu’on voit ! Les coquineries ont été denses et intenses et la journée n’a pas été de tout repos. On est rentrés courbaturés et fatigués, mais heureux et satisfaits.

Si les péchés faisaient souffrir quand on les fait, nous serions tous des saints“.

dans le film “César” de Marcel Pagnol

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “[Couple] Une bonne baise en nature”