Site gratuit d'une coquine libertine
Site gratuit d'une coquine libertine

[Ran du Chabrier] Nue en forêt et rivière

Le camping libertin du Ran du Chabrier est un coin de verdure naturiste. Avec mon Aimé, nous avons fait sa fermeture le week-end du 2 et 3 septembre, après être déjà venus à la Pentecôte. N’ayant pas fini d’écrire l’article des folies libertines du samedi (deux gangbang, un bukkake, un duo), je vous invite à une balade dominicale, nue en nature de la prairie à la rivière.

Le cadre est idyllique, blotti entre le Nord des Cévennes et le Sud de l’Ardèche. En ce début septembre, la météo est estivale et se promener nus est exquis. Ni trop chaud ni trop froid. On est dimanche matin et on a dû libérer le mobil-home à dix heures. On a fait quatre parties coquines la veille, on va savourer cette dernière journée d’ouverture du camping paisiblement.

Main dans la main, on parcourt les lieux dans sa longueur, saluant au passage des personnes croisées la veille, prenant des nouvelles déci-delà. La convivialité est reine au Ran. On arrive à la prairie se trouvant au fond de cet antre de libertés. Un chêne trône fièrement au coeur des herbes vives. MrSirban aimerait que je m’appuie nue contre l’arbre pour faire des photos coquines en Nature.

Je me prête au jeu et prends position bien cambrée contre le tronc. Les quelques clichés terminés, je lui propose de passer de l’autre côté du téléphone. Je le rassure, cela ne ressemblera pas à une couverture pour Têtu et il est beau. Il n’a aucune crainte à avoir. Il rechigne un peu avant de céder. Je suis trop contente, car MrSirban accepte rarement.

On quitte la prairie pour aller se promener en bord de rivière. On n’a pas l’intention de se baigner. On remarque à plusieurs endroits que le courant est faible et l’eau stagnante. Par curiosité, on y trempera peut être les orteils pour tester la température.

Finalement, mon Homme craint qu’elle soit fraiche et l’avoir vue croupie plus haut le démotive. Je me lance seule dans l’exploration pédestre de la rivière. L’eau est fraîche, mais bonne. Des poissons curieux effleurent mes petits petons. Elle serait meilleure, je me serai bien baignée nue dans la Cèze avant de prendre le dernier apéritif et déjeuner à la Paillotte avant que le camping ne ferme !

C’est la troisième fois que nous venons (lire les autres articles) et on retrouve l’esprit du libertinage qu’on a connu il y a vingt ans : partage, convivialité, respect, tolérance. Certes, le camping est rustique. C’est un deux étoiles, mais les gens y sont particulièrement gentils, joueurs et libertins, le personnel est adorable et le cadre est idyllique. A l’an prochain le Ran ! On a hâte de te retrouver !


MAJ 24/09/23 : la journée de samedi et les quatre parties coquines !

Laissez un commentaire

15 commentaires sur “[Ran du Chabrier] Nue en forêt et rivière”