[Cap 2019] J1 – Ca commence très fort !

Pour la seizième année consécutive et sans jamais avoir manqué une année, MrSirban et moi partons pour le village naturiste du Cap d’Agde, un haut lieu du libertinage mondialement connu et où plus de 40 000 âmes convergent entre juillet et août. Niveau compteur à LoulouX, les chiffres sont excellents cette année, puis j’ai déjà coquiné avec 51 partenaires depuis janvier 2019. Vous pouvez retrouver toutes nos rencontres libertines ici !.

Le Cap 2018 avait été un excellent cru : excellente ambiance, de vraies belles rencontres coquines et des expériences super sympas ! Au final, on avait coquiné avec 203 partenaires différents. Cette année, nous verrons bien ce que nous réserve le cru 2019. On ne se fixe aucun objectif et on a juste deux rendez-vous. Ce sont des vacances et on a aucune pression. J’ai emporté trente-cinq lingeries différentes afin de m’adapter aux pratiques libertines et à la météo, ainsi qu’une douzaine de paires de talons aiguilles et une vingtaine de bas et collants.

Mercredi 31 juillet, nous prenons la route vers 9h en espérant arriver vers 12h30/13h sur place si tout se passe sans encombre. Ce n’est pas la porte à côté mine de rien ! J’anticipe l’arrivée au Cap en restant nue une partie du voyage dans la voiture. Hormis deux petits bouchons de quelques kilomètres chacun, le trajet se fait facilement et on ne rencontre aucun problème.

Lorsque nous arrivons à proximité du village naturiste, nous avons un peu peur de connaître la nature de la tuile qui va nous tomber dessus au camping. Depuis 2014 et sans discontinuer, nous avons eu un soucis lors de notre arrivée au Cap d’Agde : pneu de la caravane qui crève sur l’autoroute, l’année post-attentat avec très peu de personnes et une ambiance limite glauque, deux pannes électriques (une de 24h et une de 12 jours), un emplacement laissé sale et en friche…

Quelle sera la surprise de l’année 2019 ?

Et bien… rien ! Le sort semble être conjuré. La caravane fonctionne à la perfection. Ses deux pneus sont bien rebondis. Nous sommes au XXIème siècle et l’électricité fonctionne. L’emplacement est propre comme un sou neuf. On n’a visiblement rien oublié à la maison… Incroyable ! Comme à notre habitude, MrSirban et moi nous répartissons les tâches. Il fait tous les branchements (électricité et eau, vide sanitaire) et met en place le salon de jardin. Pendant ce temps, je range toutes nos petites affaires dans les placards : vêtements, tenues coquines, nourriture, médicaments, cosmétiques…

J’ai même prévu un petit coin rien que pour les “outils de libertine” : lingettes intimes, préservatifs, lubrifiant à base de silicone (ça permet de mieux supporter l’échauffement en gangbang) et… Bépanthène ! Ma gynécologue m’a certifiée que si ça fonctionnait pour les érythèmes fessiers des bébés, je devais en mettre après les rapports pour faciliter la cicatrisation du sexe après des rapports virils.

Une fois installés, nous sommes allés faire un petit tour dans le village naturiste et avons fait quelques courses. Nous sommes passés faire un petit coucou au Kama Sutra. Nous avons été surpris de constater pas mal de changements cette année. Dans Héliopolis, il y a des nouveaux snacks et un bar “libertin friendly” : le RDV. A Port Ambonne, la promenade le long du port a été refaite et est devenue piétonne. C’est joli. Ca met mieux en valeur le club libertin Le Boudoir. Le sauna libertin Histoire d’O a refait sa façade et est en lambris désormais.

Il y a aussi des “pool” tous les jours ou presque. Je vous mets le programme ci-dessous.

Nous sommes ensuite retournés à la caravane et sommes allés prendre une douche avant de nous préparer pour la soirée. Il y a du vent, mais il fait relativement doux. J’opte pour une lingerie d’une blancheur virginale, des bas blancs, mais… des escarpins rouges et un tatouage éphémère “SLUT” qui signifie “Salope” en anglais, pour contraster entre côté “mignon” et côté “hard”.

Sur le chemin, nous croisons Dasy & Fann avec qui nous avons un peu papoter. Nous allons prendre l’apéritif au Waïki. Il y a eu pas mal de changements. Il y a désormais un DJ qui mixe de la musique type lounge dès 18h en bord de piscine. Il y a aussi un jacuzzi et un bar à limonades en bord de piscine. La carte des cocktails voient arriver quelques nouveautés également et ils sont vraiment bien réalisés. Les prix du buffet de fruits de mer ont augmenté… 39 €. Dire qu’on l’a connu à 19.90 €. Sur la terrasse, nous avons discuté avec Tantrix66, que nous connaissons depuis des années maintenant et qui tient la Wyylde Room, et Offerte-X (pseudo Wyylde), un couple ayant des pratiques très similaire aux notres. On se croise régulièrement, mais sans jamais se parler ! C’est chose faite et ils sont super sympas !

On a décidé d’y manger. MrSirban a pris une brochette de magret de canard et pour ma part, un tataki de thon. Tout est parfait, le cadre et le serveur, à l’exception d’un vent glacial. Il fait super froid et la lingerie n’est vraiment pas la tenue adaptée à la situation. Le serveur m’apporte deux plaids pour que je me réchauffe et mon Homme retourne au camping me prendre un gilet pour la suite de la soirée. Pendant son absence, le charmant serveur vient me dire que ce serait dommage que j’attrape froid pour pouvoir continuer les coquineries et que si mon Mari ne rentre pas, il se chargera de me réchauffer ! Il est vraiment mignon et très sympa. On rigole bien tous les deux, le feeling est excellent. J’en profite pour prévenir MrSirban, car en tant que Mari candauliste, il adore me savoir séduite par d’autres hommes que Lui. Finalement il apprendra cet aparté séduction à son retour. Il n’a pas consulté son téléphone !

Après le Waïki, on est un peu embêtés car il est super tôt pour le Cap d’Agde. On vient d’arriver et on ne s’est pas encore décalés. Nous sortons du restaurant à 21h40 et le ciné n’ouvre qu’à 22h et le Tantra à 23h. On grenouille tranquillement entre le Waïki et le ciné et on croise un couple super sympa que nous voyons chaque année. On papote, on se raconte nos expériences de l’année, l’ambiance du Cap 2019… Ca nous fait vraiment plaisir de les retrouver. On fait également un saut à la Wyylde Room, c’est un lieu tenu par Tantrix66 où il est possible de se faire certifier sur Wyylde. Finalement, à discuter à droite à gauche, le temps file à la vitesse de la lumière. Il est déjà 22h40. On fonce au ciné porno, L’Instant X. Juste avant, nous discutons avec le patron du club BDSM le Clair-Obscur ! On est de vrais pipelettes !

Lorsque nous pénétrons dans l’antre du sexe qu’est L’Instant X, nous voyons déjà beaucoup de monde à l’intérieur. Il y a cinq couples déjà présents et une vingtaine d’hommes seuls je pense. Très honnêtement, à cet instant et voyant l’affluence, j’ai peur d’être bredouille et de démarrer les coquineries du Cap d’Agde sur une giclette ! Avec mon Aimé, on se faufile jusque sous l’écran, car les coquineries ont déjà commencé dans le couloir et sur les sièges. Les hommes nous emboîtent le pas et nous rejoignent. A genoux et sans lingerie, juste de bas vêtue, je prends les sexes en bouche se présentant à mes lèvres. Nous précisons bien les consignes : on ne me touche pas le sexe et pas de jouissance en bouche. Tous les respectent. C’est super excitant, car les hommes sont vraiment sympas et bienveillants. Beaucoup caressent mon visage, mon corps et jouissent après quelques allers-retours. Certains sont même adorables, je pense notamment à un Monsieur musclé et super mignon qui n’a de cesse de me complimenter ou à un Monsieur d’une soixantaine d’années, qui caresse mes joues et prend mon visage entre ses mains pour le… contempler affectueusement. Ce ciné n’a rien de glauque à cet instant. Après, trois des femmes présentes sur les cinq m’ont offerte leur Mari pour qu’ils jouissent sur ma poitrine, dont une Espagnole très gentille. J’ai également servi de vecteur de jouissances à trois hommes bisexuels qui se masturbaient entre eux et s’embrassaient entre eux pendant que j’en masturbais un et en suçais un autre. C’était un étrange quatuor, bien qu’ouvertement bi, ils prenaient plaisir à me regarder et à se faire sucer. Tous les trois ont joui sur mes seins. Un autre était très excité de me voir recevoir le sperme et à chaque fois qu’un homme giclait sur ma poitrine, sa propre jouissance était plus proche. Il a fini par m’asperger d’une belle lampée chaude. Au total, douze hommes m’ont offert leur jouissance. J’ai été bien arrosée pour un premier soir et MrSirban a adoré, car les hommes étaient vraiment fun ! Je suis ensuite allée prendre une petite douche pour me rincer.

Pour le premier soir, on a envie de faire la tournée des Grands Ducs. Nous poursuivons donc la sortie coquine au club libertin le Tantra. On retrouver toute l’équipe avec grand plaisir. Ils ont toujours été très gentils avec nous. Il doit être 23h30 et le club est ouvert depuis une demi-heure. Il est à moitié vide encore. On prend un verre au bar, mon Homme opte pour un Whisky-Coca et moi, un Perrier. Je commence à Lui expliquer que vu le peu d’hommes présents, je n’ai pas envie de faire une pluralité avec deux ou trois hommes et que je ne ferai peut être qu’un bukkake. On va jeter un oeil dans les coins câlins… ils sont vides de chez vides ! Nous sommes les premiers. Un couple d’Américains nous a emboîté le pas. Le Monsieur me demande si j’accepte qu’il me touche. Sa femme me fait un signe d’approbation de la tête. Nous nous embrassons et  je m’assois sur lit pour le sucer. Quelques va et vient plus tard et sortant de nulle part, une dizaine d’hommes ! Mais où étaient-ils tous cachés. Bon, vu le nombre, je vais peut-être me raviser et proposer un gangbang ! L’Américain est le premier à me prendre en missionnaire. Il ne lâche pas mon regard. Il finit par retirer son préservatif et jouir sur mon ventre. Il m’offre une lingette pour que je me rince. Un grand Monsieur baraqué souhaite me prendre en levrette. Il est très viril. Je me régale. Il me baise divinement et je jouis de tout mon saoul. Le troisième homme est un danseur de salsa vraiment sympa, mais doté d’un très gros sexe. Il rentre avec peine et malheureusement, je dois interrompre très rapidement, car il me fait mal et tape au fond. Pendant ce temps, je suce les hommes devant moi. Un coquin m’offre une belle giclée sur la poitrine. Un quatrième homme me pénètre à son tour, il doit avoir une bonne quarantaine d’années, mais j’ai dû mal à le distinguer car nous sommes très bien entourés ! Il fait sombre, il y a beaucoup d’hommes et j’ai une fichue mèche devant mes yeux qui m’empêche  de voir en vision périphérique ! A partir de là, je n’arrive plus à suivre qui me prend. Je reste cambrée, le cul tendu pour être baisée en levrette sans savoir qui me pénètre. Je constate juste aux niveaux des sensations et des façons de faire lorsque je change de partenaires. C’est vraiment excitant comme situation, je me sens à leur disposition pour leur jouissance et ça procure la mienne. Le cinquième homme tient fermement ma taille entre ses mains et en fait le tour, il prend appui ainsi pour me prendre et c’est particulièrement excitant. Ses doigts me corsètent pendant  qu’il effectue des allers-retours virils. Le sixième homme jouit assez rapidement et je ne parviens pas à le distinguer, j’ai juste vu une chemise bleue foncée. J’ai réussi à voir le dernier, le septième, qui m’a très longuement massé les fesses. Parallèlement, un homme se masturbait sur mon visage et régulièrement m’embrassait à pleine bouche, jusqu’à ce qu’il  se fasse jouir sur mes seins. Il n’a pas souhaité me prendre. Un Canadien super sympa m’a également aspergée d’une belle giclée sur la poitrine pendant que le septième homme massait mes fesses. Au total, j’ai coquiné avec dix hommes au Tantra : sept en gangbang et trois en giclettes ! MrSirban a particulièrement adoré ce gangbang, car il a bien pu voir les pénétrations et le plaisir que je prenais. Il était assis au fond du coin câlin, aux premières loges, et s’est régalé à chaque instant. Nous avons lancé les coquineries de la soirée, les coins câlins se sont progressivement remplis juste après nous, alors qu’il n’y avait personne lorsque nous sommes arrivés.

 

 

Notre première soirée a été riche en aventures libertines. Le Cap d’Agde 2019 a très très bien commencé ! Nous avons revu des gens supers sympas que nous prenons plaisir à revoir chaque année et toutes nos coquineries se sont réellement très bien passées : des hommes respectueux, joueurs, bienveillants, sympas, propres… Ca n’a été que du bonheur. Nous avons terminé la soirée libertine vers 1h et nous nous sommes couchés à 2h du mat’ heureux de notre journée.


Total du jour : 22 coquins

12 giclettes au cinéma porno, L’Instant X

Gangbang avec 7 pénétrations au Tantra et 3 giclettes

Total du séjour : 22 hommes


h

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “[Cap 2019] J1 – Ca commence très fort !”