[Exhibe] A la mer… et à l’église : Bandol

061

Ce qui suit peut heurter les âmes croyantes à cause de propos et photos blasphématoires.

4

Chaque année, nous effectuons mon Aimé et moi notre petit pèlerinage ! Il y a dix ans, mon Chéri me demandait si je souhaitais partager sa vie et j’acceptais : mi-juillet, j’emménageais chez Nous. Depuis, c’est devenu un petit rituel, aux beaux jours, nous y retournons et nous redemandons si nous souhaitons toujours partager nos vies. C’est une petite rétrospective amoureuse de l’année passée.

10
09
Pour notre dixième année, il faut marquer le coup ! Pour la première fois pendant notre pèlerinage, nous avons fait des photos coquines (et pas que !). Le temps est agréable : 27° avec un petit vent et un superbe ciel bleu.  La mer est à 21°. Un petit goût de Paradis.
011

Après un petit restau en bord de littoral, nous nous sommes promenés en ville puis avons décidé de visiter une église que nous n’avions jamais faite. Il n’y avait personne… autant dire que cela nous a donné des idées pas très… catholiques (bon, elle était facile !). On entendait le prêtre vaquait à ses occupations dans le presbytère, car un mariage se préparait sur le parvis, mais les lieux étaient encore déserts. Ni une, ni deux, je me mets devant l’autel et mon Homme me photographie. Je tombe le petit haut, mais le short… ce n’est définitivement pas pratique pour les photos coquines !

021

Nous décidons de nous décentrer un peu et allons devant une chapelle du transept. Mr Sirban sort son sexe et me demande de le sucer. Je m’exécute. C’est particulièrement excitant pour moi, car j’ai été élevée très catholiquement : collège catho avec des sœurs dominicaines, mère très pratiquante de type grenouille de bénitier, cinq ans de théologie dans le cadre de mes études post-bac… et mon Homme est un ancien enfant de chœur ayant étudié la théologie, à une époque où il hésitait entre vivre sa Foi ou sa passion. Cela a toujours été un fantasme de faire l’amour dans une église : l’interdit lié au tabou sans doute.

031

Quoiqu’il en soit, mon Chéri durcit immédiatement, je crois que la situation l’excite autant que moi. Tout y est : l’église, le mariage en préparation avec les invités, le curé qui fait les cents pas, un vitrail entrouvert qui nous permet de voir les allées-venues des gens… Il me dit qu’il a très envie de moi. Je ne me fais pas prier (Ok, je sors!) et baisse mon short, je m’appuie contre un prie-Dieu et je sens mon Homme me pénétrer, c’est délicieux, diaboliquement seXcitant ! J’ai adoré ! Il a joui en moi, nous avons joui en communion (rhoooo !).

041

Après cet ébat fougueux et inattendu, j’ai été confrontée le reste de la journée à un problème technique… Nous avions oublié les mouchoirs et je n’avais pas de string pour amortir mon problème. Le sperme a mouillé mon short et c’était particulièrement inconfortable. Note pour plus tard : toujours avoir des kleenex sur soi !

051Nous avons poursuivi notre promenade comme si de rien n’était en contemplant les jolies tenues des invités. Nous avons été voir les bateaux sur le port ! Il y avait des yachts magnifiques. Enfin, nous sommes allés sur les rochers, comme chaque année, pour regarder la mer au loin et se redire Ô combien on s’Adore fort, extra fort.
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “[Exhibe] A la mer… et à l’église : Bandol”