♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J46] Cocu en cage de chasteté

Confinement, J46 ♥ Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux ! Le zizi confiné !

Vendredi 1er mai, je me réveille bien trop tôt pour un jour férié… 7h10 ! Je suis partagée entre le fait que j’aurai franchement bien dormi au moins une heure de plus et le fait que je vais pouvoir pleinement profiter de ma quarante-sixième journée de confinée. MrSirban m’a cueillie la dernière clochette de muguet du jardin pour célébrer la Fête du (télé)Travail ! Toutes les autres sont sorties il y a quinze jours ou trois semaines. On en a gardé une pour le Jour J, histoire de marquer le coup. Respectant le confinement, on ne compte pas s’auto-autoriser à sortir juste pour s’offrir des fleurs.

J’ai passé une bonne partie de la matinée à lire entre la table de la salle à manger et le canapé. L’histoire du tout dernier Stephen King, L’Institut, est très prenante et j’ai eu du mal à décrocher. En milieu de matinée, j’ai fait dix minutes de Animal Crossing avant de me replonger dans le livre. Je n’ai arrêté de lire qu’au moment d’aller faire trente minutes de vélo elliptique, juste après que MrSirban ait terminé son sport.

Aujourd’hui, il est prévu que je pose la cage de chasteté à mon Cocu soumis, mon Merveilleux Mari cuckold. Pour se faire, j’ai choisi de mettre une des tenues qu’il préfère : un short en cuir accompagné de collants brillants couleur chair. Du haut de mes quatorze centimètres  de talons aiguilles vernis, je me sentirai presque grande !

J’avais reçu pour consigne de la part de DoubleUB de faire porter la cage de chasteté à MrSirban dès le mardi 28 avril. Seulement, je ne souhaitais pas la mettre bêtement un matin avant que nous commencions le télétravail, puis ne pas pouvoir en jouer de la journée à cause du boulot. Je voulais faire ça bien et profiter de l’occasion pour une séance particulière. J’ai préféré attendre le jour férié. DoubleUB (son pseudo Wyylde, le mien est amante-lilli) est notre Bull attitré (mâle dominant) depuis dimanche dernier dans le cadre d’une relation cuckold virtuelle pour l’instant !  Nous l’avons rencontré en janvier dernier lors du gangbang avec Adeline Lafouine (lire l’article) et le feeling est bien passé entre nous trois malgré la barrière de la langue. Il est anglo-saxon.

MrSirban et moi aimons beaucoup les jeux de chasteté. C’est un vrai plaisir cérébral. Etre encagé rend mon soumis cocu très docile. Comme à chaque fois, je demande à mon Homme de poser la cage lui-même. Il y a toute une partie de mise en place où il est possible de pincer la peau. Il ressent mieux que moi et je ne voudrais pas lui faire mal par mégarde. Toutes les douleurs ne s’accompagnent pas de plaisir ! Certaines sont juste… désagréables !

La cage en place, je tourne autour de mon Cocu faisant raisonner les talons aiguilles sur le carrelage à chacun de mes pas. Il ne quitte pas mes jambes et mes fesses moulées dans le short en cuir des yeux. Une érection ne tarde pas à être contrainte par la cage. Il est au moins autant excité par ma tenue que par le port de la cage de chasteté. Je caresse son sexe confiné avec mes jambes gainées de nylons brillants le faisant bander de plus belle.

MrSirban est à genoux sur un petit coussin posé à même le sol. Assise sur le canapé, mes talons hauts parcourent son torse de ses tétons à son pubis, le griffant avec délicatesse et n’appuyant que lorsque je le souhaite. Son sexe fait des mouvements de va-et-viens, de haut en bas, cherchant à se libérer de son confinement de métal. Je me chausse et déchausse contre son torse et permets à mon Cocu soumis de baiser mes pieds.

Après avoir caressé et griffé le dos délicatement le dos de mon Mari et histoire d’asseoir ma supériorité de Domina, je décide de chevaucher mon Soumis cocu. Je l’enjambe dans un premier temps. Assise sur le haut de ses fesses, j’ondule mon bassin contre sa peau. Je le sens particulièrement enchanté par cette séance de soumission et complètement parti dans son “Petit Monde” tant il prend du plaisir à être ainsi contraint par la cage de chasteté.

Il me semble particulièrement stable sur ses bras et genoux. Je prends l’initiative de monter totalement dessus (en espérant en mon for intérieur de ne pas l’écraser ou être trop lourde, j’ai un solide appétit et le confinement ne semble pas arranger les fringales habituelles de chocolat et pâte à tartiner). J’ai bien regardé avant et je peux poser mes pieds de part et d’autre de son corps sans le griffer si jamais il venait à être déstabilisé pour une raison X ou Y… comme une fessée ou un coup de griffe.

Je termine la séance en permettant à MrSirban de baiser une dernière fois mes pieds pour le récompenser. Je suis fière de Lui, car il a été un bon soumis, docile et obéissant. Il ne jouira pas aujourd’hui encore. Je ne lui retirerai pas la cage de chasteté. Mon Homme et moi avons adoré cette séance de soumission. Elle nous a beaucoup excités cérébralement parlant. MrSirban a eu besoin de quelques minutes, à genoux par terre, pour reprendre pieds.

Le fait que je sois la “main armée” de DoubleUB a excité MrSirban au plus haut point. Habituellement, j’ai du mal à faire ce que l’on me demande. J’ai un problème avec l’autorité ! Je n’aime pas qu’on me dise quoi faire, quoi penser, quoi aimer… Je suis ni une poupée ni un pantin ! Par exemple, quand un Amant pense avoir la bonne idée de choisir ma tenue avant une rencontre libertine, je joue le jeu, car c’est débile de se braquer pour ça, mais ça ne m’excite pas du tout et ça me fait râler. Là, je le perçois ni comme un ordre ni comme une obligation, DoubleUB n’est pas contraignant. C’est un vrai plaisir partagé d’exécuter les consignes.

Prologue : Le zizi de mon Aimé est resté confiné jusqu’à 23 heures et lorsque l’oiseau est sorti de sa cage juste avant d’aller se coucher, il s’est déployé dans une belle érection comme s’il avait eu besoin de s’étirer ! Après la longue séance de soumission, j’ai continué à exciter régulièrement mon Homme jusqu’au coucher.

Je n’ai pas souhaité faire porter la cage à MrSirban pour la nuit, car elle est en acier chirurgical et a un certain poids. Il aurait mal dormi pendant que moi, libre de toutes contraintes, j’écrasais l’oreiller. Il n’y a rien d’excitant là-dedans ! On verra peut être un jour pour prendre une petite cage de chasteté de dimension réduite et en silicone pour tenter le port nocturne. Nous commençons à l’envisager.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “[Confinement J46] Cocu en cage de chasteté”