Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !
Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !

[Erotique] En lingerie devant la fenêtre

Avec MrSirban, on est partis en amoureux et quelle n’a pas été notre surprise quand nous avons découvert la salle de bain avec une baignoire à pieds face à une grande baie vitrée donnant sur la mer. Notre esprit lubrique et ludique n’a fait qu’un tour : c’est idéal pour des photos coquines en lingerie devant la fenêtre.

Hop hop hop ! Quelle lingerie mettre ? Il y en a plusieurs dans la valise. On ne sait jamais si on aura l’occasion de faire des photos érotiques, mais dans le doute j’emporte toujours quelques tenues. La salle de bain est claire, la mer est bleue azur. Ce sera le petit ensemble turquoise avec un laçage blanc. MrSirban valide le choix ! Il trouve l’ensemble très mignon et sexy.

Je me positionne en lingerie devant la fenêtre derrière les stores vénitiens. Mon Homme se sent très inspiré par le cadre et on est excités à l’idée que des gens puissent nous voir derrière la baie vitrée. On a ouvert les stores pour plus de piment. Quelques personnes profitent de la plage en se promenant tranquillement, s’asseyant sur le sable pour savourer l’instant. Nous verront-ils s’ils lèvent la tête ? Le doute contribue à l’excitation du moment. C’est un plaisir presque cérébral.

Après une journée de promenade, on n’a pas envie de se reposer tout de suite. Pour tout vous avouer, les photos coquines nous émoustillent tous les deux. C’est un plaisir très cérébral, car mon Homme me parle en prenant les clichés et l’érotisme ambiant fait place à une tension sexuelle de plus en plus palpable au fur et à mesure qu’on s’excite mutuellement.

Les postures sont d’abord relativement sages et sensuelles, puis deviennent de plus en plus sensuelles, sexuelles. C’est presque une parade amoureuse ante-coïtum ! Tant que la pression n’est pas à son comble, je garde la lingerie face à la fenêtre et l’expose à qui peut la voir. MrSirban narre l’idée du fantasme qu’un inconnu nous remarquerait. Des sourires s’échangeraient et une envie mutuelle s’installerait. Il monterait alors à notre chambre et s’inviterait…

Depuis 2003, notre imagination érotique est débordante. Mon Homme a ses fantasmes (les découvrir sur son blog) et j’ai également les miens (les lire). On a toujours exprimé librement nos idées coquines respectives et nos désirs, même s’ils ne sont pas au goût de l’Autre. Si cela ne plaît pas aux deux, on ne les réalise pas, mais si les envies s’accordent, on essaie de leurs donner vie.

En face de la baie vitrée, il y a un escalier extérieur. MrSirban endosse le rôle du voyeur matant une femme en lingerie à sa fenêtre. Pour la petite anecdote rigolote : ça a été une sacrée organisation. Le retardateur du téléphone a été notre meilleur ami pour les clichés qui vont suivre. Mon Homme courre tout nu rejoindre la cage d’escaliers à l’extérieur. Pendant ce temps, je déclenche le retardateur du téléphone sur dix secondes et cavale pour aller dans la baignoire et prendre rapidement la pause ! On s’est franchement bien amusés à faire ça ! Ca a été sportif et il a fallu se caler !

Dans notre imaginaire érotique...

Un voyeur m’observe dans la salle de bain. Sans doute a-t-il été surpris de me voir en lingerie dans la baignoire face à la baie vitrée. Dois-je me cacher ou satisfaire mutuellement notre curiosité libertine ? Je retire délicatement le soutien-gorge ; le dégrafant doucement, délicatement, sensuellement… Le voyeur se penche pour mieux mater. La lingerie choit du bout de mes doigts, la culotte tombe à son tour révélant une tenue de peau sans autre apparat. Me voilà nue devant la fenêtre. C’est excitée que je lui dévoile ma poitrine, puis mon pubis glabre.

Assise sur le rebord de la baignoire, les jambes ouvertes, je caresse mon intimité en regardant MrSirban. Sa main s’égare sur son sexe. Il se masturbe, puis court me rejoindre. Nous reproduisons cette scène trois ou quatre fois peut être. Dix secondes, c’est beaucoup trop court comme retardateur  Je me sens perler d’envies. Quand mon Homme me rejoint, son gland pleure de désir. Nous avons réussi à nous exciter mutuellement avec notre cérébralité coquine exacerbée !

On a regardé les clichés rapidement sur le téléphone pour voir s’ils étaient corrects. Cela nous a satisfaits. On a tout laissé tel que c’était, sans rien ranger. Nous nous sommes pris par la main pour rejoindre le lit et profiter de Nous. Cela nous a donné envie de faire l’amour, tendrement, langoureusement, puis fougueusement dans une explosion de plaisirs partagés. Ca a été divin, extatique, délicieux. Quand nous avons fini, on s’est câlinés avant de tout remettre en ordre et prendre un bain en amoureux avec un savon « fait à la main » à base d’herbes bizarres et d’olives !


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 commentaires sur “[Erotique] En lingerie devant la fenêtre”