♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J21] Monsieur Cocu l’encagé

Confinement, jour 21 ♥ Trois semaines d’enfermement !

Lundi 6 avril, nous fêtons la troisième semaine de confinement généralisé en France et… bientôt deux mois et demi de confinement pour moi à cause du tendon d’achille. Je commence à avoir envie de me poser en terrasse pour regarder passer les gens en mangeant une bonne crêpe ou en buvant un petit Pastis ! Mise à part ça, le moral est vraiment excellent et je ne trouve toujours pas le temps de m’ennuyer. Il y a pire dans la vie qu’être en télétravail ou assise sur le canapé… même si le notre mériterait d’être changé et fait mal aux fesses ! Ma matinée a commencé comme toutes les autres. J’ai pris mon thé en lisant Stephen King. La Part des Ténèbres est très bon avec de l’action dès les premières pages. J’en suis au premier tiers et chaque chapitre m’évade. Puis, il a fallu attaquer le boulot sérieusement. Mon blog a rencontré un problème technique, qui a persisté deux bonnes heures. Je n’ai pas trouvé le temps d’écrire un article du jour. MrSirban a terminé son télétravail tard et dans une flopée de mauvaises nouvelles.

Je vous invite dans notre grenier coquin. Les photos datent d’octobre 2019 ! Pour la seconde fois, nous sortons la cage de chasteté de la maison pour l’amener en promenade ! La première fois était lors d’une séance de cuckolding en janvier 2019 (lire l’article).

La cage de chasteté fait partie des jeux coquins que nous aimons beaucoup avec MrSirban. Il y a une part de soumission sexuelle et beaucoup de cérébralité. Cela renforce aussi le côté “Hotwife”, celui d’une Epouse libre de s’amuser avec n’importe quel homme qui lui plairait pour le plus grand plaisir son Mari, qui est rendu impuissant par la cage.

Comme je vous l’expliquais en début de quinzaine Domina, nous profitons toujours de la période de mes règles pour orienter nos plaisirs amoureux sur des jeux axés BDSM. Je domine avec grand bonheur mon cocu de Mari chaque mois et l’imagination dans ce domaine est débordante. Octobre 2019, je n’omets pas de lui rappeler le nombre d’hommes qui m’ont prise par rapport à Lui et Lui demande de se mettre la cage de chasteté. Je préfère qu’il le fasse, car il y a une partie où il est possible de pincer la peau et je ne voudrais vraiment pas lui faire mal de la sorte. Chaque douleur n’apporte pas son lot de plaisirs. A sa demande, il souhaite sortir encagé. J’accepte. Il a envie d’essayer une promenade nocturne au restaurant sous cage de chasteté. Je n’y vois aucun inconvénient. MrSirban est donc sorti avec son sexe confiné et cela ne l’a pas gêné.

Je porte un petit short et des talons aiguilles. A chaque fois que je me déplace dans le bar, je roule un peu des fesses ou prends des positions assez suggestives pour aller lire le menu accroché au mur. Cela l’excite terriblement de voir les clients me regarder. Le fait d’être sous cage de chasteté exacerbe ses envies et désirs, son excitation également. Tout est plus intense. Il a des bandaisons avortées contenues par la cage. Cela passe inaperçu par rapport aux gens présents dans le bar. C’est un jeu entre nous deux. Je lui ai caressé régulièrement la cage à travers le pantalon dans un bar super sympa, où nous avons fait une soirée Hydromel, saucisson et pâté !

Le samedi, nous sautons volontairement le petit-déjeuner afin de se garder de la place pour les Grands Buffets. Nous avons prévu un éclatage de ventre en règle et on n’a absolument pas envie de se modérer. Cela nous laisse le temps de profiter de la baignoire à bulles et de faire quelques photos coquines dans la chambre.

On a barboté un bon moment. Nous n’avons pas de baignoire, seulement une douche, et dès que l’occasion se présente à l’hôtel, nous aimons profiter. On a pris le bain en amoureux, peau contre peau, corps contre corps. C’est un moment de complicité partagé jusqu’à ce qu’il faille quitter le bain pour prendre une petite douche et se préparer à rejoindre nos amis. Aucun n’est libertin, mais tous connaissent nos pratiques coquines et nous acceptent comme nous sommes. Autrement, ils ne pourraient pas prétendre au titre d’ “amis”. Par contre, on est la cible récurrentes de blagounettes… toujours gentilles et amusantes ! Nous n’avons pas ressorti la cage de chasteté. Elle est restée dans sa boîte. Nous n’avons jamais pratiqué un port prolongé sur une nuit ou plusieurs jours. En général, le port de la cage de Monsieur Cocu n’excède pas cinq heures. Nous ne trouvons pas hygiénique le fait de la mettre longtemps notamment à cause des écoulements de méat, des besoin d’uriner, de la nécessité de laver quotidiennement chaque recoin… C’est un vrai frein pour les grands maniaques de l’hygiène corporelle que nous sommes.

Ce week-end gargantuesque s’est vraiment bien passé et nous avons passé un excellent moment avec nos amis verticaux. Je ne sais pas quand sera notre prochaine virée gastronomique, mais en tout cas, dès que cela sera de possible, on a bien prévu de se péter le bidon ! Concernant le 21ème journée de confinement, nous n’avons pas trouvé de temps pour nous, juste des petites pauses d’à peine cinq à dix minutes en dehors du déjeuner. Nous avons été très pris par le travail. On se rattrapera les jours prochains, c’est partie remise et cela ne nous a pas empêchés de passer la soirée blottis dans les bras l’un de l’autre avec le chat au milieu !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “[Confinement J21] Monsieur Cocu l’encagé”