♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J1] Un drôle de jour…

Histoire de vous changer un peu les idées en cette période singulière, je vais tenter de vous apporter un peu de sourire et de coquineries en tenant un “journal de confinement”. Ne faisant pas partie des corps de métiers indispensables à la survie de l’espèce, je me la coule plutôt douce pour l’instant ! Je ne suis pas sûre d’arriver à tenir un rythme quotidien, mais je veillerai à vous distraire plus souvent qu’à l’accoutumée !

Lundi 16 mars, vingt heures, Emmanuel Macron fait une allocution que je n’aurai jamais cru entendre de ma vie. Le ton employé est martial, les mots martelés avec force. Le confinement est annoncé pour le lendemain à midi. De vous à moi, cela ne changera pas grand’chose à mon quotidien, car avec la tendinite au talon d’Achille, je suis déjà “confinée” sur le canapé depuis cinq semaines faute de pouvoir me déplacer sans boiterie et sans douleur ! Par contre, MrSirban entamera sa première journée de télétravail !

Mardi 17 mars, il y a une sorte d’atmosphère apocalyptique, alors que le Coronavirus ne contaminera pas tout le monde et que l’attraper n’est pas synonyme de mort à coup sûr. Le Français est un peu dramaturge ou je suis définitivement optimiste ! Quoiqu’il en soit, les mesures sont prises pour le bien de tous et la matinée se déroule comme mes cinq dernières semaines. Je prends le temps de lire un Stephen King. J’ai commandé deux nouveaux livres, ils doivent arriver jeudi : un de Jack Ketchum et une anthologie d’épouvante écrite par des auteurs français. J’en profite également pour regarder des séries et des films que je n’avais pas eu le temps de visionner ; d’écrire des articles sur le blog (je rédige actuellement celui sur le tableau des points 2020) ; de regarder et retraiter les photos des deux derniers voyages… Je ne sais pas comment font les gens pour s’ennuyer, je n’y suis jamais arrivée. Pendant ce temps, mon Homme enchaîne conférence téléphonique sur conférence téléphonique. Je le laisse travailler.

Je me dépêche de prendre la douche avant midi, je ne veux pas rater le début du confinement. Vous allez rire, mais je m’attends à ce que la sirène de la sécurité civile retentisse ou bien à ce qu’un haut parleur nous prévienne en hurlant “Alerte Confinement” ou quelque chose du genre. Après tout, nous vivons un moment historique et nous sommes tous priés de rester chez nous jusqu’à nouvel ordre. Hormis une envolée de cloches de l’église du village… rien ! Rien de rien… En fait, c’est une journée normale ! Le soleil brille, les oiseaux chantent, les abeilles récoltent le miel sur les fleurs de romarin et je suis nue au jardin.

Mon Aimé reprend le travail dès 13h après une heure de pause déjeuner. Je me suis donnée envie de sirènes hurlantes et je regarde la série “The Purge”, saison 2. C’est plus ou moins d’actualités, les meurtres en moins heureusement. Pour ceux ne connaissant pas le synopsis : chaque 21 mars, de 19h à 7h du matin, tous les crimes sont permis par la loi même les plus horribles ! Les gens se confinent chez eux pour éviter d’être “purgés” ! Le but est d’endiguer la violence. Il y a 4 films et 1 série avec 2 saisons pour l’instant.

Fin de journée, mon Homme décide qu’il a assez travailler. Il vient me caresser amoureusement la poitrine et m’offre une belle érection. C’est trop tentant. Je le débraguette déjà et me délecte de son sexe tendu après que je me sois mise à genoux. Rapidement, son membre durcit sous ma langue et dans ma bouche. Il m’impose le rythme. Quelques gorges profondes plus tard, des saccades m’annoncent qu’il va bientôt jouir. Il m’offre une chaude giclée sur la poitrine dans un râle de plaisir. Quel délice ! Une belle façon de clore sa journée de labeur.

Finalement, ce premier jour de confinement m’a juste permis de profiter davantage de mon Homme par rapport à une semaine normale. Ca fait du bien. Par contre, j’ai conscience d’être privilégiée en vivant en Provence dans une maison avec jardin. Je plains les gens en appartement qui vont devoir subir le confinement quelques semaines.

Je souhaite énormément de courage au personnel médical ; aux sociétés, entreprises et secteurs en souffrances ; aux employés de livraisons, de réapprovisionnement ou de caisses… tous ces métiers qui continuent de faire vivre les gens cloîtrés. J’en oublie certainement, mais je vous assure que le coeur y est ! Prenez soin de vous !


Et vous, comment s’est passée cette drôle de journée ? 


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “[Confinement J1] Un drôle de jour…”