♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Drone] Envole-moi, exhib en porte-jarretelles sur la route

Il y a quelques jours, nous nous sommes promenés dans le petit village de Gordes et ses alentours. On a fait des photos coquines en porte-jarretelles sur la route avec le drone que j’ai offert à MrSirban pour son anniversaire fin septembre. Dans le tableau des défis coquins, mon Chéri a mis “être nue en porte-jarretelles sous un manteau et l’ouvrir de temps en temps en public pendant trois heures minimum“. Vous me direz ce que vous en pensez ? Je pense avoir réussi le challenge !

Toussaint 2019, exhib avec le drone Tello au Garlaban

L’an dernier, un adorable follower, Herr_Ralf, a offert à MrSirban pour son anniversaire un drone Tello. Nous avons pris un immense plaisir à l’utiliser à Bonnieux et au Garlaban, puis entre la tendinite et le confinement, les petites sorties “dronexhib” sont tombées à l’eau. Depuis longtemps, mon Homme lorgne sur un drone Dji et le Tello lui a confirmé le goût pour ce loisirs. 2020 étant une drôle l’année, j’ai économisé afin de lui offrir un Dji Mavic Air 2. Il l’a reçu le 27 septembre. Je vous invite à nous suivre dans nos essais de photos et vidéos coquines aériennes ! Je compte sur votre indulgence, car le Mavic Air 2 est toute à la fois d’une simplicité déconcertante et d’une technicité impressionnante. On ne le maîtrise pas encore.

MrSirban a monté une vidéo faite au drone et trépigne d’impatience pour la partager. Exceptionnellement, vous n’aurez pas le déroulement de la journée dans le bon ordre. Je commence par la fin ! Après avoir déjeuné à Gordes, nous allons sur la route menant à l’abbaye. Nous avons vu sous Google qu’il était autorisé de survoler cette zone. Je suis en porte-jarretelles depuis dix heures ce matin et nue sous mon manteau. Bien que la tendinite aille mieux, je n’ai pas voulu forcer sur le tendon en restant toute la journée en talons aiguilles. Qui veut aller loin, ménage sa monture !

Il est quinze heures et le temps est superbe, une douceur automnale comme on l’adore en Provence. Je sors juste vêtue du manteau pour étudier la zone de survol. Des cyclistes arrivent pile à cet instant et y restent un bon moment. Ils cherchent leur chemin. Notre étude de vol prend bien moins de temps que leur recherche de route. A un moment, je ne résiste pas à faire des exhib. MrSirban immortalise l’instant et le Monsieur comprend notre manège. A chaque fois que je porte ce manteau, je sens bien qu’il inspire le doute auprès des passant et j’ai seulement compris pourquoi à Gordes. Le fabricant du manteau a eu la bonne idée de mettre une large fente à l’arrière et il ne cache pas totalement le haut des bas. Selon l’angle de vue, on voit tout je pense !

Aussitôt les cyclistes partis, je me dénude immédiatement pour être juste vêtue de porte-jarretelles nue au milieu de la route. Le Monsieur ne manque pas de se retourner tout sourire à cet instant ! C’est particulièrement excitant, car je suis offerte à la vue de tous en lingerie. En contrebas du muret, il y a une abbaye cistercienne. Le paysage est superbe. Il fait une vingtaine de degrés. Tout contribue à ce que le moment soit intensément érotique. On se régale !

Nous faisons d’abord des exhib classiques avec le téléphone portable. On préfère assurer le coup, car nous n’avons jamais utilisé le drone pour des sorties coquines. Après avoir posé en porte-jarretelles sur la route, mon Homme me suggère de prendre appui sur le petit muret dominant l’abbaye de Sénanques. Vous reconnaîtrez peut-être les lieux si vous êtes lecteurs du blog, car MrSirban m’avait mise au défi de faire un strip-tease sur la route en 2016 (lire l’article).

Le cul tendu contre le petit mur en bord de route, mon Aimé se régale de la vue que je Lui offre et a même une belle érection à travers son pantalon. A plusieurs reprises, il ne résiste pas à se rapprocher de moi pour caresser mes bas nylon ou mes fesses ! Quel coquin ! Le photographe a du mal à rester concentré et je ne fais rien pour calmer ses ardeurs. C’est un vrai bonheur d’exciter toujours autant son Homme après dix-sept ans de vie commune.

Etendue sur le petit mur de pierres sèches surplombant la vallée, juste vêtue de nylon, j’entrouvre mes cuisses à la vue du tout venant et caresse mon intimité. Autant dès fois je suis flippette alors qu’il n’y a personne, là je suis en pleine confiance malgré le passage régulier de voitures. Allez savoir pourquoi ! Les plaisirs de la cérébralité sont impénétrables !

Nous décidons de passer aux choses sérieuses et nous installons le drone pour l’essayer en conditions réelles. Mon Aimé s’est acheté une petite piste d’atterrissage qu’il dépose sur le toit de la voiture. Il allume l’engin et voilà, il n’y a plus qu’à le faire voler ! Le temps de faire les différents essais en vol, j’ai déposé le manteau sur mes épaules. On le fait voler à proximité de l’abbaye puis au-dessus des végétaux. Une voiture passe pile à ce moment. Il a du avoir une belle vision sur mes fesses ! Le drone immortalise l’instant.

Aussitôt la voiture passée, je grimpe sur le petit muret ! Quel immense sentiment de liberté, être nue en bord de route dans un tel endroit, ça donne des ailes. Ca fait un bien fou. Le soleil caresse mon corps au point que je crains attraper un coup de soleil. Je frétille du popotin quand mon Chéri m’avertit qu’une autre voiture arrive. Flûte ! Ne sachant pas qui se trouve dans l’habitacle, j’enfile rapidement le manteau avant de comprendre qu’il s’agit de deux hommes. Il ne sert à rien de garder les vêtements superflus. Avec un regard entendu, MrSirban me fait signe d’ouvrir le manteau à leur passage.

La voiture grise passée, je poursuis mon striptease sur la route en retirant le manteau sensuellement et doucement. Je jette négligemment le vêtement à mon Homme qui le range dans le coffre de la voiture. Je savoure chaque instant. Cela m’excite particulièrement, car il y a du passage et ce n’est pas sans risque. Il fait particulièrement beau et les gens sont de sortis. Mon Aimé fait voler le drone à proximité du muret. On n’est pas habitués à faire des exhib aériennes, mais nous adorons le rendu.

Après avoir passé trois quart d’heure sur la route en porte-jarretelles, nous sommes partis à la recherche d’un petit trou de verdure où faire l’amour avec le drone pour témoin. Nous nous garons à proximité d’un petit sentier, où quelques voitures stationnent déjà. On finit par trouver un lieu suffisamment dégagé. MrSirban fait les quelques réglages techniques pour que le Dji tourne autour de nous en autonomie à bonne hauteur.

Depuis que nous sommes sortis de la voiture, on entend une meute de chiens de chasse aboyant à tout va. Il y a une battue aux alentours et ce n’est pas pour me mettre en confiance. Ambiance “chasse au sanglier” ou à la “lapine coquine”, j’ai beau raffolé des films d’horreur, dans la vraie vie ça ne m’excite pas du tout de voir débarquer un animal apeuré ou des chasseurs fusil à l’épaule… Nous avons tous en mémoire les malheureux accidents de chasse, je n’ai pas envie qu’on soit à la Une des Faits Divers de “Var Matin” : “un couple filme ses ébats avec un drone en pleine période de chasse et prend une balle perdue lors d’une battue de chasse. C’est le drame !”. J’étais très à l’aise nue sur la route, là, je suis en mode “instinct de survie flippette totale”.

Faire l’amour en extérieur j’adore cela et le fait que le drone filme est particulièrement excitant. Je prends sur moi, MrSirban ne semble pas inquiet de son côté par la battue. Il se déshabille et je m’agenouille pour le sucer. J’ai à peine le temps de le sucer une minute trente lorsque j’entends un coup de feu retentissant à proximité. Les chasseurs doivent être sur la colline de l’autre côté de la route vu le bruit, mais ça m’a tout cassé. Les chiens reprennent la battue. Mon Aimé est frustré et déçu, mais je n’ai plus du tout envie de jouer en extérieur. Je veux juste qu’on rentre le plus vite possible à la voiture. On ne s’est jamais rien imposés, du coup on repart sagement. Sur le retour, deux autres coups de feu seront tirés de l’autre côté de la route. Nous n’avons été visés à aucun moment, mais je n’ai vraiment pas trouvé excitant de coquiner dans ces conditions.

Cette première sortie coquine avec le drone Dji nous a régalés tous les deux. C’est une nouvelle façon de penser l’exhib, car il y a une nouvelle dimension à gérer. Après avoir visionné les vidéos à la maison, nous nous sommes dit qu’on aurait pu davantage jouer sur la hauteur de la prise de vue et il me faut repenser certaines positions par rapport à cela. Ce sont des petits arrangements techniques à peaufiner, mais on a adoré. Il faudra qu’on se trouve un nouveau coin pour essayer la fonction automatique pendant qu’on coquine en extérieur !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 commentaires sur “[Drone] Envole-moi, exhib en porte-jarretelles sur la route”