[Exhib] Baisée aux Baux-de-Provence

15

Avec nos amis sud-africains, Badgegirl et son mari -les témoins respectifs de notre mariage-, nous avons choisi de leurs faire découvrir un très bel endroit des Alpilles : les Baux-de-Provence. Il s’agit d’un village typiquement médiéval surplombé par les ruines d’un château féodal datant des Xème et XIIIème siècle.

0120

Outre le village perché caractéristique de la région, le château des Baux est très sympa à visiter (du moins ce qu’il en reste, car il est en ruines) et offre de superbes points de vue sur la campagne alentours. Jusqu’en fin de matinée, il a plu des cordes. Nous en avons profité pour leur montrer les Carrières de Lumière, un spectacle de projection d’œuvres d’art de la Renaissance dans les anciennes carrières de calcaire du Val d’Enfer. J’ai regretté que les œuvres soient ni commentées ni contextualisées. C’est une simple projection…

02

03

Assez rapidement, nous n’avons pas été sages et les coquineries ont commencé dès que le beau temps est revenu ! Nous avons visité le musée du Santon ;plus qu’un musée, il s’agit en fait d’une salle d’exposition. Badgegirl y a montré ses seins et moi, mes fesses ! Juste après, je suçais Mr Sirban dans la salle, sous le regard immobile des Santons d’argile et des caméras de surveillance.

04

05

Malgré les nombreux touristes, j’ai pu m’exhiber au sein du village, ainsi qu’au café où nous avons fait un petit break. J’adore me dévoiler dans les lieux touristiques, surtout s’il y a du monde et aux heures de visite normale. Braver les interdits est très excitant et le challenge est d’autant plus relevé ! Associer culture et coquinerie, découverte et exhibition font partie de mes péchés mignons.

06

Nous sommes ensuite allés visiter le château des Baux, où je me suis de nouveau exhibée sur le promontoire. Nous avons commencé à chercher un peu partout une salle, un endroit pour nous amuser. C’était un véritable jeu de découverte : trouver un coin pour baiser plus ou moins tranquillement dans un lieu bondé de touristes !

07

Dans un premier temps, nous avions trouvé une tour de garde, mais rapidement d’autres personnes nous ont suivi et nous avons du abandonner notre place stratégique ! Nous avons finalement trouvé un lieu idéal, longeant le chemin d’accès principal avec une entrée unique : l’ancienne chapelle castrale Sainte-Catherine et dont il ne reste plus que quelques voûtes d’ogive.

08

09

Badgegirl s’est agenouillée et a sucé son mari afin de le faire durcir et le préparer pour qu’il puisse me prendre. Mon cocu de mari faisait le guet dans l’encoignure de la porte tout en regardant régulièrement ce qu’il se passait derrière son dos !

10

13

Dès que mon amant sud-africain fut prêt, je retroussais ma jupe lui présentant mes fesses rebondies. Maintenant vous voyez tout l’intérêt d’être toujours nue sous ses vêtements ! J’étais trempée d’excitation, j’adore être baisée en extérieur et là, le lieu étant très touristique, cela m’excitait d’autant plus. J’entendais les gens aller, venir, discuter à 30 mètres de nous. Une brèche dans les ruines de la chapelle me permettait de distinguer les mouvements des touristes. De plus, vous savez maintenant qu’il est le seul homme -en plus de Mr Sirban bien sur- à me prendre sans préservatif (lire l’article sur notre mariage), ce qui a rendu cette baise rapide d’autant plus aisée !

12

11

Les coups de reins virils de mon amant et son membre dur participaient tout autant à mon excitation. Il me déstabilisait et je devais me retenir aux parois calcaires du mur, où plutôt dans une encoche ayant la forme d’un sexe en érection ! La vie est faite de coïncidences amusantes tout de même ou alors, j’ai vraiment l’esprit mal tourné… ! Je vous laisse juger.

16

17

A un moment, Mr Sirban m’a demandé de faire moins de bruits, car visiblement on m’entendait depuis le chemin longeant la chapelle… Je me suis plus ou moins tue ou plutôt, j’ai baissé le volume ! Malheureusement, il nous a également prévenu quelques minutes après qu’une personne arrivait. J’ai eu le temps de baisser ma jupe in extremis et mon amant est resté le sexe à l’air, débraguetté, dissimulé sous son polo ! Il n’a pas réussi à se rhabiller immédiatement et cela nous a franchement fait beaucoup rire !

18

Nous avons poursuivi la visite du promontoire, où j’ai continué à m’exhiber. Nous sommes rentrés à notre hôtel pour profiter de la piscine et du Spa en milieu d’après-midi. La journée a été extra ! Beaucoup de sexe en nature et d’exhibes, ce qui m’excite le plus. J’ai adoré ! Si vous ne connaissez pas les Baux, n’hésitez pas à y programmer un petit séjour. Il y a une excellente hôtellerie à proximité du château, où vous pourrez manger de la fine gastronomie étoilée. Autrement, il y a mille et un endroit où pique-niquer, snacker ou se restaurer ! La région des Alpilles est très jolie.

19


Revivez ou découvrez nos noces : du mariage à notre lune de miel

13 Pré-lune de miel : dans la cité de Vence

07 Pré-lune de miel : Spa de l’hôtel à Vence

000 Notre mariage : cuckold et libertin, complice et amoureux

02 Lune de miel : hôtel des noces, exhibes et amusement avec nos témoins

08 Lune de miel : nue dans les couloirs de l’hôtel de nos noces

17 Lune de miel : les Baux-de-Provence, baisée par le témoin

08  Lune de miel : la lingerie de la mariée et le mari 

07 Lune de miel : en amoureux dans le jacuzzi avec MrSirban

Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “[Exhib] Baisée aux Baux-de-Provence”