[Cap] Retrouvailles et mise-en-bouche

0213
Hier, samedi 3 août, après plus de 2h20 de bouchons, nous sommes enfin arrivés au Cap pour notre plus grand plaisir. Nous avons mis 5h30 pour faire 250 km… Pour s’occuper dans les bouchons, j’ai fait quelques “poet poet voisins” à défaut de trouver des camions et on a vidé deux paquets de biscuits avec mon Chéri !
 
0112
0311
171
Sur place, nous avons encore du installer la caravane. Ce n’est pas comme un appart’ où il suffit de prendre les clefs. Là, il faut la placer, l’équilibrer, faire tous les branchements (eau et électricité). A 16h, on pouvait enfin profiter de notre Cap.
048
0512
On a décidé d’aller faire quelques provisions pour la semaine. De la nourriture pure et dure… Et un nouveau jouet : un humbler. C’est un outil qui permet d’enserrer les testicules en se plaçant derrière les cuisses et de maintenir le soumis en position 4 pattes. On a également repris du gel lubrifiant au silicone, je n’ai rien trouvé de mieux pour les gang-bang.
 
069
Nous sommes plutôt bien fatigués et pour la première fois depuis dix ans que nous venons ici, j’ai du mal à entrer dans l’ambiance. Je ne sais pas expliquer pourquoi. Peut être car cette année je suis particulièrement insatisfaite de mon corps (3 kilos en trop et toujours pas de muscles) et qu’il va être exhibé tout le temps.
 
0710
Quoiqu’il en soit, je veux quand même en profiter. J’essaie de me mettre dans le bain. Ca arrive enfin quand on prend notre apéro au Waïki avec mon Chéri, un bar à cocktails qui permet de profiter du défilé des tenues coquines le soir venu. La journée, beaucoup de personnes sont nues, car c’est un camp naturiste. Les familles sortent également. Mais le soir, les plus belles tenues sexy sont portées par les dames et les hommes se font élégants. La séduction se met en oeuvre.
 
105
115
Mojito Royal pour mon Aimé et Sex on The Beach pour moi. On rencontre nos premiers amis ! Certains sont dans les coursives et nous interpellent, d’autres passent en bas du bar et montent nous saluer ! Le Cap a commencé. Il y a également un homme seul qui nous avait vu il y a deux ans aux Jeux de Mains, une boîte à gang-bang et trios. Il me reconnaît et vient nous donner ses coordonnées si on voulait se revoir durant le séjour. De vous à moi, si lui m’a reconnu, moi ce n’était pas le cas du tout… Situation un peu gênante mais bon, je dois m’occuper d’une centaine d’hommes au Cap, je ne peux pas me rappeler de tous malheureusement. Ce n’est pas par manque de respect, c’est par capacité mémorielle sélective !
 
124
Après notre apéro, on migre au restaurant du Waïki. Si vous en avez l’occasion : allez-y ! C’est un des meilleurs du camp naturiste. Les poissons sont bons et il y a un buffet de fruits de mer à volonté pour 27.90 € ! Ce qu’a pris mon Chéri. Moi j’ai craqué sur la sole meunière, mon pêché mignon avec… certains le savent déjà : la tartiflette !
 
088
Notre repas terminé, nous sommes allés faire le tour des “Bonjours”. Dès 22h15/22h20, plutôt fatigués, nous sommes passés voir les patrons du Clair-Obscur, un superbe club BDSM. Ensuite, nous avons migré au cinéma porno : L’Instant X ! J’aime beaucoup y aller et on y est quasiment tous les soirs. Les hommes sont joueurs. Certes, il n’y a pas que des Apollons, il y a de tout : du Pas Beau à Monsieur Tout Le Monde en passant par le Beau Gosse du coin qui se demandait ce qu’était ce ciné… Dans l’action, le physique m’importe vraiment peu.
 
098
132
Dans le ciné, il y a quelques hommes, moins de 10, dont un couple au premier rang. Avec Mr Sirban, nous nous mettons juste sous l’écran. Je m’agenouille, ôte mon chapeau et mon bracelet bruyant, et commence à sucer mon Homme. Plein d’hommes arrivent. Ils se masturbent en me regardant. La femme du premier rang se masturbe en observant la scène et ma dévotion à sucer toutes les bites qui me sont présentées. Je m’applique, j’essaie de faire ça bien. Je les suce tous. Deux ont mauvais goût, j’arrête de m’en occuper. Il fallait se laver ! Les autres sont bien. Un des hommes ne souhaite pas que je le suce, mais veut me mater et me caresser les fesses. Il s’assied donc juste derrière moi sous l’écran et me pelote pendant que j’en suce un et en branle un autre. J’adore cette situation. Tel un pacha, mon Chéri est à demi-allongé sur le canapé et se masturbe en me regardant m’affairer. Un premier homme jouit sur mes seins, l’excitation est telle que je pousse un râle de plaisir. Sentir le sperme chaud couler sur mes seins m’excite au plus au point. Par contre, ça me casse un peu mon excitation quand un gars m’étale le sperme ou me le lèche. C’est mon sperme maintenant : pas touche !!!
Assez rapidement, je me retrouve à faire jouir 4 hommes sur mes seins. Malheureusement, j’ai vidé tous ceux qui voulaient participer ! La femme au premier rang se fait jouir en se masturbant, tout en me regardant. Mon Aimé se met debout et finit le jeu en me jouissant sur le visage. Je ne refuse pas que d’autres hommes me jouissent sur le visage, j’aime ça également. Mais je préfère sur les seins quand même !
 
143
 On sort du cinéma porno. Je suis rutilante de sperme. Ca a coulé sur mon ventre, mon string et mes bas.
 
 
Après cet interlude coquin, nous allons finir notre soirée au Melrose, café de rencontres coquines entre couples, mais où il est interdit de coquiner. On y retrouve un couple d’amis avec qui nous finissons la soirée à la Pilouterie, un bar musical avec une bonne ambiance, en nous racontant notre année coquine ! C’est également leur premier jour, nous sommes tous les quatre fatigués !

J’ai également eu la chance de croiser la superbe et adorable Adeline avec son Cher et Tendre. Nous avons papoté, mais comme l’an dernier, nos chemins se croisent au Cap et j’espère qu’on aura la chance de se caler une date pour jouer ensembles !Il est 1h25, nous rentrons nous coucher ! Le Cap a finalement très bien commencé et ça y est, je suis dedans !

Total du jour :
4 hommes
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “[Cap] Retrouvailles et mise-en-bouche”