[Namibie] Nue dans les montagnes de l’Erongo

 

Après deux-mille cent kilomètres de pistes parfois chaotiques et de routes de sel, nous avons découvert les paysages magnifiques de l’Erongo. Suivez-nous en rando-nue tout en haut de la montagne ! Ce sera le tout dernier article sur la Namibie, ici s’achève notre voyage dans ce pays magnifique et sauvage.

Devant la tente

Niveau coquineries, c’est la fin du séjour pour tout le monde. Mon minou est bien irrité par les nombreux jeux journaliers. Je suis en jachère et je décrète son accès interdit à toute intrusion extérieur ! Il reste ma bouche et mes mains pour contenter mon Amant et mon Mari, car Badgegirl n’est pas en grande forme. Elle a attrapé la grippe que j’avais en début de séjour et elle est épuisée. Nous avons terminé le voyage avec deux maris fatigués, une amie grippée hors-service et une Lilli au sexe cassé !

Sur la terrasse de la tente, vue sur le restaurant

Nous avons logé deux nuits en tente. Nos amis se reposent dans leur chambre pendant le séjour. Ils sont éreintés. De notre côté, on profite une dernière fois pour s’en mettre plein les mirettes. On a donc fait de la randonnée et découvert des peintures rupestres lors d’une virée en 4×4 !

La montagne de l’aigle. Mission : grimper tout en haut sur la crête
Etant donné qu’il fait chaud, autant randonner nue ! Wild Africa !

Avec mon Aimé, nous partons vers 10h30 chaussés de bons godillots pour faire une randonnée sur la montagne de l’Aigle. Elle s’appelle ainsi, car les aigles la survolent journellement à la recherche de proies. Je me mets nue rapidement et pour une bonne partie du chemin ! Nous sommes partis tardivement et la chaleur est accablante.

Des aigles survolant la montagne bien nommée.

On a marché trois bonnes heures sous le soleil au zénith. Il fait dans les 36/37°, l’air est très sec. Le chemin que nous avons choisi est parmi les plus difficiles proposés. Il est niveau 3 sur 4. Et franchement… c’est physique ! On n’est pas du tout sportifs, par contre je suis une bonne marcheuse (+/- 8 km chaque jour) et ce ne sont pas mes jambes qui me font souffrir, mais l’endurance. Ca grimpe. Les dénivelés sont imposants.

On se retrouve à quasiment escalader certaines portions, car c’est très pentu et rocailleux. On est parfois pratiquement à pic et obligés d’être sur nos fesses pour progresser, car on ne tient pas en équilibre sur nos jambes. La nudité et la tartinade de crème solaire ne sont pas un luxe, ni les pauses pour récupérer du souffle et boire de l’eau.

Tout en haut de la crête.

On se pense seuls au monde, je pose sous l’objectif complice de MrSirban nue comme un ver. On entend du bruit, on s’attend à voir passer des bêtes sauvages, genre des babouins ou des dassies… mais non ! C’est un couple d’Allemands. Et crotte ! Réflexe atavique de fuite face au danger, je pars me réfugier derrière le gros rocher. Autant, ça m’excite de montrer mes charmes lorsque je l’ai décidé devant du monde ; autant là, j’étais partie dans l’idée d’être à poil, pépère, et seule au monde avec mon Homme ! Flipette et stressée, le coeur battant la chamade, je pointe le bout de mon nez pour observer les intrus et puis, je sors de ma cachette (pourrie) pour les saluer, un peu penaude et… nue ! Normal quoi !

En France, 67 millions d’habitants et 87 millions de touristes, on ne croise jamais personne si on ne désire pas être vus. En Namibie, 2 millions d’habitants et 1.3 millions de touristes, faut qu’on se fasse griller ! Sur l’instant, j’ai vraiment peur qu’ils se plaignent à l’hôtel et qu’on se fasse virer manu-militari dès notre retour. Heureusement, le couple nous met à l’aise immédiatement. Enfin… à l’aise à l’intérieur de nous-mêmes, car à l’extérieur, on est visiblement très à l’aise en tenue de peau !!!

Tout sourire et amusés par la situation, ils ne sont pas choqués le moins du monde et échangent quelques mots en nous disant qu’il fait chaud et qu’on a raison de profiter ! De notre côté, on explique qu’on fait une pause car la randonnée est difficile… Oui, oui, nous on fait des pauses en tenue d’Adam et Ève à quatre pattes les fesses tendues vers le ciel. Comment ça ? Pas vous ? Mais si voyons !

Un Dassie du Cap nous observe !

Avant de prendre l’apéro avec pour témoin le coucher de soleil sur la savane, nous avons fait un safari menant à des peintures préhistoriques en compagnie… des Allemands qui nous avaient vu dans le plus simple appareil le matin même ! Ils n’ont pas l’air davantage gênés en fin de journée et sont toujours aussi sympas ! Forcément, de telles circonstances, ça passe ou ça casse !

Je crois bien que je suis la seule intéressée par le sujet, mais ça me tient tellement à coeur de voir de l’art pariétal en Afrique, qu’on fait l’excursion. Mon Amant, épuisé par un mauvais rhume, se repose à la tente avec Badgegirl. Mon Aimé reste plutôt de marbre lors de la visite… persuadé que les peintures ont été faites il y a quelques années et qu’on nous vend du rêve !

J’avais tellement envie de faire cette excursion ! J’ai trouvé très émouvant de voir ces dessins témoignant de la vie d’une tribu Bushmen il y a des milliers d’années de cela. On découvre leur environnement, les animaux qu’ils chassaient. Des siècles nous séparent et on est un peu avec eux à travers ce témoignage posé sur la roche. Les tribus sont une réalité en Namibie. Ce n’est pas un folklore pour touriste. On a croisé dans différentes villes des Himbas, qui sont seins nus avec de l’argile dans les cheveux, ou des Hereros, qui arborent une coiffe en forme de plateau et des robes victoriennes. Le petit coeur sensible et empathique que je suis a beaucoup aimé découvrir les grottes… habillé cette fois !

Cet endroit nous a énormément séduit. Nous sommes littéralement tombés amoureux de ce lieu et pourtant, nous avons eu une nuit mouvementée avec une tente qui ballottait dans tous les sens, un froid glaçant et un vacarme ahurissant à cause d’un vent tempétueux. L’hôtel est encastré dans la montagne et on se sent seuls au monde, alors que la vie grouille tout autour : colonies de dassies farceurs, clans de babouins grognons, lézards colorés avec un caractère bien trempé, aigles tourbillonnant dans le ciel…

Les clans de babouins

Ici s’achève notre voyage en Namibie. Nous sommes repartis de l’Erongo en direction de la capitale namibienne, à Windhoek, puis avons pris un vol pour Johannesburg en Afrique du Sud, où nous sommes restés trois jours avec nos amis. On a passé un voyage magique à tout point de vue : coquineries, exhib, expériences libertines nouvelles, découvertes d’une culture riche, de paysages grandioses et d’une délicieuse nourriture, le tout teinté de rires, d’espièglerie et de bonne humeur !

La fin d’un merveilleux voyage !

La Namibie est un pays qui nous a énormément séduit par son authenticité. Le tourisme y est encore rare et les Namibiens sont très agréables et avenants. Vous aimez les grands espaces et n’avez pas peur de vous sentir seuls au monde ? N’hésitez plus ! Ce pays d’Afrique australe est fait pour vous et peut-être me partagerez-vous vos photos tout nu au milieu de cette Afrique sauvage !


Le site de Badgegirl

Le site de MrSirban


exhib dans le désert, exhib entre copines, exhibition entre filles, deux libertines coquines, deux filles nues, exhibition dans le désert de Namib, exhib dans le Namib, nue dans le Namib, elle suce son amant devant son mari, elle suce son amant dehors, fellation dehors, pipe dehors, pipe en extérieur, fellation en extérieur, pipe en nature, libertine en nature, exhib nature, AmanteLilli et MrSirban, blog libertin, blog libertine, blog libertinage, blog couple libertin, blog couple échangiste, site libertin, site libertine, site libertinage, site couple libertin, site couple libertinage, femme exhib, coquine exhibe, femme exhibition, coquine exhibitionniste, voyage exhib, voyage libertin, site exhib, site exhibition, site voyeur, site exhibitionniste, blog exhib, blog exhibition, blog voyeur, blog exhibitionniste, femme lingerie, coquine lingerie, libertine lingerie, test sextoy, test sextoys, girlnextdoor, fantasme coquin, lingerie chinoise, robe chinoise coquine, couple libertin, couple échangiste, couple candauliste, rencontre libertine, hotwife france, blog gangbang, blog gang bang, nue dans la rue, baise dans la rue, exhibitionnisme rue, test lingerie, avis sextoy, couple ouverts sexuellement, couple cuckold, nue désert Namib, double trouble, voyage libertin, voyage coquin, voyage Afrique sexe,


Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “[Namibie] Nue dans les montagnes de l’Erongo”