♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J54] Fin des 12 jours d’abstinence

Confinement, J54 ♥ Le jour de la Libération de MrSirban !

Samedi 9 mai, MrSirban se lève à 6h20 et moi, à 7h… Heureusement que nous sommes en week-end, car il semblerait que nos organismes se croient encore en télétravail ! Pour le coup, nous avons largement le temps de profiter de la journée. Je la démarre en faisant quelques photos érotiques nue au jardin. La lumière du soleil levant est très douce.

Pour une fois, je suis nue au jardin et les voisins dorment encore. Habituellement, leurs volets sont ouverts et ils vont et viennent sur leur terrasse au gré de leurs envies. On les voit très souvent. Pas plus tard que vendredi, ils déjeunaient dehors quand on faisait les photos sexy. Ils ont toujours été très tolérants avec nous et ne nous ont jamais fait la moindre réflexion quant à notre nudité récurrente dehors. Ils sont âgés et ont dû en voir d’autres !

Mon Homme attend 9h pour tondre la pelouse, puis il fait du vélo elliptique. De mon côté, je fais trente-minutes de hulahoop au jardin. En ayant fait la veille, je mets un body pour éviter d’avoir des hématomes sur la peau. Le cerceau pèse 1.4 kg et a tendance à faire des bleus si on l’utilise plusieurs jours de suite. Mon Aimé ne manque de venir me regarder me trémousser tout en se masturbant.

En fin de matinée, MrSirban part chercher une boîte de masques. A raison de trois par jours, en sachant que je suis seule à aller physiquement au boulot, car mon Homme reste en télétravail… ça laisse voir venir. Pendant ce temps, je file prendre la douche et mets une lingerie blanche et noire inconnue de mon Aimé. Je l’avais achetée pour la rencontre cuckold avec DoubleUB prévue initialement le 28 mars dernier. Je trouvais sympa l’idée que MrSirban découvre une lingerie pendant que je serai dans les bras d’un autre homme que Lui, mais vu que la reprise libertine n’est pas prévue pour tout de suite, autant que je la mette maintenant !

Nous faisons partie des libertins préférant patienter et évaluer le risque avant toute reprise de coquineries. Sur Wyylde, des libertins ont prévu de coquiner dès le déconfinement. Certains n’ont d’ailleurs jamais arrêté les parties libertines même confinés. On a pris l’option d’attendre et voir l’évolution de la pandémie. Pour les IST, nous faisons au mieux pour ne pas en attraper (on n’en a jamais eu, on fait attention : pas de doigt, rapports protégés obligatoires, pas d’éjac interne, pas de relation si doute), même si le risque zéro n’existe pas dans le libertinage. Pour le Coronavirus, nous sommes face à une nouvelle maladie sans traitement et avec de nombreux porteurs asymptomatiques. Ne sachant pas si nous sommes ou non contaminés et ne souhaitant pas faire courir et courir de risque, on privilégie la prudence. A tord ou à raison, nous n’avons pas la science infuse. Chacun fait comme il veut !

Vendredi 8 mai, MrSirban m’a fait un virement de 150 € pour avoir la permission de me prendre. Il compte bien jouir de son achat avant le repas ! Lorsqu’il découvre la lingerie, il adore. Je suis contente qu’elle lui plaise. Je le guide dans la chambre et lui demande de se mettre nu sur le lit. Je prends les choses en main pendant les premières minutes. Après m’être caressée peau à peau, je le suce puis m’empale sur son chibre tendu par une magnifique érection. J’ai glissé ma culotte dans sa bouche, comme un bâillon. Cela fait douze jours qu’il est abstinent et n’a pas eu le droit de jouir. Il frémit dans un râle de plaisir dès que son sexe me pénètre. Nous vibrons à l’unisson. Quel bonheur de le sentir en moi ! Je prends ses mains et les guide sur ma peau.

Les yeux dans les yeux, je lui rappelle qu’il m’a payée 150 € pour avoir le droit de me prendre, là où j’ai coquiné avec plus de 2 000 hommes toujours gratuitement en dix-sept ans de libertinage. Cela l’excite à un point inimaginable. Après quelques va-et-viens, je lui laisse prendre les rênes pour une bonne levrette.

MrSirban profite pleinement du moment présent et me fait l’amour toute en douceur et sensualité. Le corps à corps est très charnel. Son sexe est extrêmement dur et tendu, je dois accentuer la cambrure au maximum pour qu’il ne tape pas au fond. Ses bras m’enlacent, ses mains m’étreignent. Je jouis à plusieurs reprises. J’avais tellement envie de Lui.

Mon Homme s’accorde quelques ralentissements dans la pénétration pour ne pas jouir trop rapidement. Nous avons tous les deux envie d’en profiter au maximum. Il m’embrasse, me câline. Nos corps fusionnent et communient, quelle belle ivresse des sens ! Depuis le confinement, nous avons la même activité sexuelle qu’en vacances : six à sept jours par semaine. Lorsque nous travaillons, c’est trois à quatre jours hebdomadaires ; le rythme du travail ne nous permet pas de profiter comme nous l’aimerions car on a de grosses amplitudes horaires. Cela n’arrive jamais que nous ne fassions pas l’amour pendant douze jours d’affilée, sauf pour raison médicale. Et encore, si c’est juste un rhume ou des maux de ventre, cela ne nous freine guère plus de deux ou trois jours ! On a un tel désir l’un pour l’autre qu’il est de résister mutuellement.

Après environ dix minutes, mon Homme me demande la permission de jouir. Je la lui donne. Il éjacule dans un cri de plaisir et de délivrance qui dure un moment. Les voisins ont dû sursauter dans leur jardin ! Nous avons été tous deux surpris qu’il ne jouisse pas plus tôt. Je lui avais suggéré la veille de prendre une petite pilule bleue, afin que son excitation ne soit pas perturbée par ses pensées. Je craignais qu’il soit obnubiler par le fait de ne pas jouir vite et que ça l’empêche de bander. J’ai beau être sadique, j’ai mes limites et je voulais qu’il profite de l’instant. C’est aussi sa récompense.

Dans le courant de l’après-midi, mon Homme est toujours autant au taquet et son niveau d’excitation est remonté à un stade très élevé. Je l’ai masturbé puis lui ai permis de se masturber jusqu’à une seconde jouissance. Si hier, c’était le soixante-quinzième anniversaire de la Victoire ; le 9 mai a été le jour de la Libération de MrSirban !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “[Confinement J54] Fin des 12 jours d’abstinence”