♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J10] Masturbation sur le tapis de sport

Journal de confinement, jour 10.

Mercredi soir, il tombe une sorte de neige fondue qui semble tenir un peu au sol. Je m’endors avec le secret espoir de me réveiller sous un manteau blanc recouvrant le jardin jeudi matin. 7h du matin, j’ouvre les volets et remarque quelques plaques de givre depuis la chambre. Je fonce au salon pour aller au jardin. Pourvu qu’il y en ait davantage. Mon enthousiasme s’arrête là, il n’est vraiment pas tombé grand’chose de plus dans la nuit, mais il y a malgré une belle pellicule de givre. Me voilà nue au jardin dans le givre pendant que l’eau du thé chauffe au micro-ondes. Mon Homme me demande de ne pas prendre froid !

Je n’ai plus vu un seul flocon depuis 2017, je savoure le peu qu’il y a. Ce ne sont pas vraiment des flocons, mais  le sol est blanchi et cela me suffit. Je vais vite prendre ma douche avant que le télétravail ne commence. J’ai bien envie de faire quelques clichés givrés en lingerie blanche pendant que mon Aimé se lave à son tour.

J’ai choisi une lingerie en tulle virginale. Mes voisins dorment encore cette fois, leurs volets sont tous fermés. Le givre craque sous les talons aiguilles. Une exquise sensation. Grâce à l’herbe, ça ne glisse pas du tout. Je reste vigilante, car mon talon d’achille n’est toujours pas en grande forme et me refait mal même.

Je suis comme une enfant le matin de Noël découvrant les cadeaux sous le sapin. Quel plaisir ! Quelques pas font craquer les plaques de givre sous la semelle. Je pose le téléphone dans l’herbe glacée et mets le retardateur pour prendre ces quelques clichés. Mon Aimé sort de la douche à ce moment et me dit de nouveau que je ne suis pas sérieuse à être en lingerie dehors alors qu’il fait 4°. Promis, je me dépêche ! Je regagne la terrasse pour faire deux derniers clichés avant de rentrer au chaud et enfiler une robe.

Je suis vraiment contente d’avoir pu profiter de ce rare moment pour notre région. Je suis ensuite allée boire mon thé en bouquinant un livre que j’avais laissé dans le dernier tiers. Souvent, j’aime garder l’histoire en suspend et y revenir plus tard. Parfois quelques mois après. Je dévore les deux premiers tiers et prends le temps pour terminer. Il arrive même que je ne souhaite pas connaître la fin, car l’histoire a atteint à mon sens son paroxysme et je ne lui souhaite pas un autre vécu.

Malheureusement, tout a très rapidement fondu. J’ai bien fait de me dépêcher le matin pour en profiter avant que ce ne soit plus qu’un souvenir. Nous aurons peut être de la neige en 2022 ou 2023 maintenant, c’est à peu près le rythme du Sud-Est, tous les deux ou trois ans grand maximum. Je suis rentrée lire en prenant mon thé, puis je me suis mise au télétravail encore toute excitée par les quelques flocons.

Journée classique de confinement : télétravail, déjeuner en amoureux, télétravail… Vers 17h30, j’arrête et démarre une partie de jeu vidéo sur Elder Scrolls Online. J’y joue une petit heure en compagnie de mon chat Gluglu. Quel amour ce matou !

Après sa corvée de repassage, mon Aimé vient me dire qu’il a plein d’idées pour moi ! Je le vois ramener le tapis de sport qu’il pose à même le sol. Il me demande de m’allonger sur le ventre après avoir ôté ma robe. Il se fait couler une petite bière à la tireuse. Je me demande s’il ne compte pas me faire couler la bière sur le corps ou me faire faire une pipe houblonnée… Il est le seul à en boire, je trouve cela trop amer. Je verrai bien, je m’exécute et attends la suite des consignes. Il s’installe sur une chaise et me matte.

D’abord sur le ventre cuisses fermées, il souhaite que je les écarte. Il continue de regarder. Il souhaite que je m’allonge sur le ventre, intimité ouverte. Je pense alors qu’il va me prendre, mais que nenni ! Il me demande de me masturber le clitoris dans la plus indécente des positions, totalement offerte à son regard sans la moindre pudeur, et de caresser ma poitrine avec l’autre main. Il prend des photos pour que je vous les montre, ça fait partie du jeu !

MrSirban part dans la chambre et revient avec un sextoy, le Womanizer Pro40. J’ai pour ordre de me faire jouir minimum deux fois avec. Tant que je n’y parviens pas, on continue même si mon clitoris s’engourdit. L’impudeur de la position ne me permet pas de jouir immédiatement. Je ne me sens pas à mon avantage sur le tapis de sport, en pied de nylon sans être chaussée de talons. Je range cela dans un coin de ma tête. Après tout, on est comme on naît, je ne vais pas commencer à m’embêter avec ça.

Mon Aimé continue à savourer sa bière doucement, sûrement, tout en se masturbant. Il me regarde jouir son ses yeux. Mon corps frémit, vibre, se cabre. Je dois le prévenir lorsqu’une jouissance arrive : “Je vais jouir… je jouis“. Je parviens ainsi à jouir les deux fois demandées. Mon Homme m’a demandée de me mettre à genoux tout en le suçant jusqu’à ce qu’il éjacule dans ma bouche. Mon clitoris est engourdi par les deux précédents orgasmes et les sensations sont moins évidentes. Pour la troisième jouissance, je n’y arrive pas. MrSirban me tend son chibre pour que je m’en régale. Il baise ma bouche en effectuant des va-et-viens tout à la fois rapides et profonds. Je n’ai pas réellement la main-mise sur la fellation, il la contrôle. Ma bouche est à la disposition de son plaisir pendant que je continue à me masturber avec le sextoy. Par moment, les soubresauts de plaisirs me font perdre le contact avec le Womanizer ou me font perdre la queue de mon Homme. Il jouit dans ma bouche, il y en a beaucoup. Il y en a tellement que le sperme coule sur mon menton, mes seins, ma hanche et le tapis de sport. Une belle production de giclette !

J’ai vraiment beaucoup aimé cette improvisation sexe de fin de journée de mon Homme ! J’ai trouvé cela vraiment excitant comme jeu coquin : le fait d’être observée dans toute l’impudeur d’une masturbation alors qu’il sirotait sa bière fraîche ; le fait de devoir me faire jouir quoiqu’il advienne sur son ordre ; le fait qu’il m’utilise et baise ma bouche jusqu’à l’éjaculation buccale… Absolument tout m’a beaucoup plu ! Ce dixième jour de confinement a vraiment été très sympa du réveil au coucher.

Et vous, comment se passe votre confinement ? Vous êtes en couple ou seul ?
Parvenez-vous à jouer régulièrement à la maison, à prendre du plaisir ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “[Confinement J10] Masturbation sur le tapis de sport”