♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J43] Casse-noisettes express

Confinement, J43 ♥ Une courte séance de casse-noisettes !

Mardi 28 avril, j’émerge à 7h du matin,  bien reposée. La nuit a enfin été bonne et ça fait du bien de dormir ! J’ouvre les volets, le temps n’est pas folichon dans le Var. Il pleut des cordes. Les rosiers doivent être plus heureux que moi. Pour autant, je suis de bonne humeur et pas très motivée au télétravail. Je ne le débuterai qu’à 9h après avoir pris le temps de commencer un nouveau livre qui m’a été offert par Nawil : L’Institut de… Stephen King ! On ne change pas une équipe qui gagne ! Je remercie Nawil pour ce beau cadeau qui va accompagner plusieurs de mes matinées ! Le confinement me permet de refaire mon retard en littérature du genre. Mon Homme n’est guère plus motivé que moi, mais doit s’y mettre un petit quart d’heures avant.

Malheureusement, mes intentions de contre-productivité sont vite coupées dans leur élan. Je reçois un appel de mon patron qui trouve largement de quoi m’occuper. Je ne sais pas quel type d’élève vous étiez à l’école : de ceux qui faisaient leur devoir tout de suite pour s’en débarrasser ou de ceux qui attendaient le dimanche soir 18h pour les rendre le lundi matin à 8h. Je faisais partie de la première catégorie et j’ai conservé cette habitude. Je suis restée concentrée sur le télétravail toute la journée en laissant l’allocution d’Edouard Philippe en fond sonore à quinze heures, histoire de savoir à quelle sauce nous allions être mangés le 11 mai prochain.

Le soleil perce l’épaisse couche de nuages en fin de pause méridienne et finira par s’affirmer totalement dans le courant de l’après-midi. La luminosité est toujours superbe après l’orage, presque vivante et palpable. Vers dix-huit heures, nous profitons enfin de la soirée. J’emmène MrSirban dans la chambre. Notre Bull, DoubleUB, souhaitait que mon soumis cocu mette la cage de chasteté, mais j’ai enfreins les règles en désobéissant et en ne la lui faisant pas porter. Je préfère que nous ayons le temps de mettre cela en place le week-end, plutôt que de la poser bêtement sans pouvoir en jouer réellement, car on est tous les deux absorbés par le boulot. J’ai besoin de le théâtraliser a minima. Je me contente d’un petit plaisir partagé : une séance de cock and ball torture (CBT), alias casse-noisettes ou casse-bonbons !

Mon Homme est allongé sur le dos. Je commence par pratiquer un peu de ballbusting en donnant des coups de genou sur le scrotum de MrSirban, d’abord doucement puis de plus en plus franchement. Je fais monter la pression crescendo. Casse-noisettes vous dis-je ! Au fur et à mesure que l’intensité augmente, mon Soumis cocu a une érection de plus en plus évidente. Je ne résiste pas à l’envie de lui griffer la verge en plantant mes ongles dans sa peau et de lui administrer quelques bonnes claques faisant virevolter d’un coup franc sa queue de droite à gauche. Ma langue parcourt son sexe érigé et j’en profite pour le mordre légèrement. Il geint de plaisir, puis gémit de douleur.

Sa bandaison devenant magnifique et soutenue, je décide de le laisser en plan. Il ne jouira pas ce soir et n’a d’ailleurs plus le droit de se faire jouir jusqu’à nouvel ordre. Il est privé d’orgasme. Je poserai la cage de chasteté ce week-end, peut être dès vendredi vu que ce sera le 1er Mai ! En attendant, je compte bien le faire monter en pression doucement mais sûrement. Je veux le sentir au taquet, excité, mais également docile et soumis.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “[Confinement J43] Casse-noisettes express”