♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J11] Oups ! Parti tout seul !

Confinement J11.

J’ai plutôt bien dormi, mais j’ai une de ces flemmes pour le télétravail. Je me lève et prends mon petit-déjeuner en lisant après une bonne douche. Je démarre vers 8h, toujours pas motivée. Il y a des jours comme ça où l’envie ne vient pas. Concrètement, n’y allons pas par quatre chemins, j’ai strictement envie de ne rien faire et tout est susceptible de me distraire.

Je m’y mets toute la matinée, vraiment à fond, afin de m’accorder l’après-midi. J’abats une belle somme de travail en quatre heures et la pause déjeuner marque la fin de ma “laborieuse” journée. J’ai un peu mauvaise conscience… je déteste tout ce qui a trait au mensonge, à la tricherie ou à la duperie… et j’ai l’impression d’entrer dans l’une de ces trois thématiques.

Juste avant de manger, je prends quelques photos érotiques, à demi-nue devant la fenêtre avec le retardateur du téléphone. Le temps est plutôt maussade, la grisaille a envahi le ciel et il y a de l’humidité dans l’air, même s’il ne pleut pas. Je contemple la vie derrière la vitre. Confinée pour de bon.

MrSirban n’est guère plus motivé que moi. Vendredi, tout est permis ! Il termine sa dernière conférence téléphonique vers 15h45 et s’octroie d’être en week-end deux bonnes heures plus tôt qu’à l’accoutumée. C’est amusant de constater que même confinés nous avons naturellement souhaité conserver les horaires habituellement plus cool d’un vendredi classique au travail. On prend le temps de prendre le temps et en toute fin d’après-midi, mon Homme me convie à le rejoindre dans la chambre. Je suis contente, car il m’a dit qu’il allait me prendre et j’ai vraiment envie de Lui.

Allongée sur le dos, mon Aimé excite mon clitoris avec sa jambe qu’il frotte sur mon entre-cuisses. Puis, il sort un ruban jaune. Je lui tends les poignets pour qu’il les noue. Il est en fait destiner à ma gorge. Je ne suis pas franchement tentée, je trouve cela vraiment dangereux pour le coup l’étranglement avec une corde. Ne l’ayant jamais fait, j’essaie afin de pouvoir juger ce qu’il en est. Je sens le tissu mordre ma chair, appuyer sur ma carotide de manière plus incisive que ne le fait la main. A deux ou trois reprises, je passe un doigt pour détendre l’emprise. Je n’arrive pas du tout à me détendre, pourtant mon Homme ne serre pas fort, mais le contact m’est désagréable. Constatant que cela ne me plaît pas, il arrête. On ne s’impose jamais rien dans nos coquineries. Tout ce que vous nous voyez faire, c’est que nous aimons cela tous les deux !

MrSirban me place sur le côté et se masturbe contre mes fesses. Comme je suis totalement nue et porte ni bas nylon ni talons aiguilles, il prétexte cela pour m’interdire de le toucher et de le regarder. Il me répète à plusieurs reprises que je ne suis qu’un trou dans lequel il viendra se vider. En étant excitée, les mots crus sont particulièrement excitants et font entrer le plaisir dans une autre dimension, plus cérébrale peut être. Ses doigts écartent mes lèvres intimes pour découvrir mon bouton de plaisir. Il le pince entre ses doigts et branle mon clitoris en l’ayant bien dégagé. Dans un même temps, il claque mon corps, mon dos, mes cuisses, mes seins, mon ventre. C’est jouissif !

Désormais allongée sur le ventre, le cul tendu en direction du plafond, MrSirban me met une bonne fessée. Ses mains s’abattent sur le cuir de ma peau jusqu’à le faire rosir, puis rougir. Je sens que ma chair cuit et cela m’inonde de plaisir. Je suis trempée d’excitation. Je trouve la fessée très érotique, charnelle, sexuelle.

J’ai enfin la permission de toucher mon Mari ! A quatre pattes et bien cambrée sur le lit, je m’applique à Lui offrir une délicieuse fellation bien rythmée, profonde, torride. Je veux sentir son sexe grossir sous ma langue et envahir ma bouche. Mon Homme me demande de me masturber en même temps. Ma main glisse entre mes cuisses jusqu’à trouver mon clitoris, mes doigts fouillent mon intimité excitant en douceur le sensible bouton. Je lèche les testicules de mon Chéri, toujours bien appliquée. Et là…

Comme dirait Philippe Katerine dans sa chanson Excuse-moi :

“Excuse-moi j’ai éjaculé à un moment inadéquat, je ne pensais pas que ça partirait […]
Mais ça n’est pas suffisant de penser à ça quand tu fais des trucs comme ça
Alors excuse-moi”

C’est parti comme un coup de fusil ! Mon Homme a commencé à me demander si j’avais déjà joui. Oui, lorsqu’il m’avait masturber. D’un coup, son regard s’embrume, son visage se crispe et… Rhaaaaa ! Il éjacule sur son ventre alors que je suis en train de lécher ses bourses. Il est gêné ! Il est frustré ! Il ne pensait pas que ça partirait comme ça ! On avait très envie de faire l’amour hier, mais Dame Nature Lui a joué un tour coquin. Ce sera pour demain, c’est reculer pour mieux me sauter !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “[Confinement J11] Oups ! Parti tout seul !”