[Cap] Des vacances de folies

03

Dimanche 2 août, nous prenions la route des vacances avec mon Aimé, MrSirban. Nous étions invités chez nos amis Elysa Exhib et Enrique pour passer la nuit chez eux, juste avant d’aller au Cap d’Agde le lundi 3 août. Comme chaque année, je vous invite à suivre nos aventures coquines au pays des tous-nus sur mon site grâce à un nouvel article publié chaque jour !

01

02

La route s’est très bien passée : pas d’embouteillage et un temps superbe. J’avais mis ma robe la plus légère… sans rien dessous pour ne pas changer ! J’en ai profité pour passer les trois quarts de la route à moitié nue sur le siège passager.

04

05

Arrivés chez nos amis, on était contents de se retrouver ! On a passé une excellente soirée avec Elysa et Enrique. Apéro, petite promenade dans leur région où nous en avons profité pour nous exhiber, puis barbecue ! On a bien ri et on a passé un moment délicieux en leur compagnie, comme toujours. N’hésitez pas à visiter le site d’Elysa, si vous aimez le mien, vous adorerez le sien !

06

Le lundi 3 août, nous sommes partis vers 11h40 de chez eux après une bonne nuit et un petit-déjeuner gargantuesque.  Direction : le pays des tous nus ! Nous avons d’abord fait un stop à l’Hyper U d’Agde pour faire quelques emplettes, j’avais oublié de prendre mon sèche-cheveux et du dissolvant pour les ongles. Tous les hommes que je croisais me regardaient comme le loup de Tex Avery, langue déroulée et yeux exorbités, et les femmes semblaient beaucoup moins apprécier. Cela plaisait énormément à mon Homme, qui était amusé et excité de l’effet que je provoquais partout où je passais ! J’ai adoré ça ! Pourtant, j’étais habillée comme dans la vie de tous les jours : combishort et talons de 14 cm. Il est vrai qu’en Provence-Côte-d’Azur, les filles s’habillent très souvent sexy, car le climat le permet et la mentalité est globalement ouverte, joviale et impertinente. Je pense que ce n’est pas forcément le cas en Languedoc-Roussillon.

07

08

Vers 14h10/15, nous arrivions au Camping Oltra : à nous le paradis des culs nus ! Nous sommes de véritables chats noirs avec mon Homme et… tout se passait trop bien. Lorsque nous avons installé la caravane, nous nous sommes vite rendus compte que quelque chose clochait.

09

Plus d’électricité, retour au Moyen-Âge. J’ai beau adoré cette période de l’histoire, j’aime mon confort moderne ! Cela signifiait : plus de lumière, plus de micro-ondes, plus de climatisation, plus d’eau chaude, plus de chasse d’eau… Mais à la place, la lampe à main, la gazinière, les courants d’air, l’eau froide, la bouteille d’eau pour chasser les latrines ! Nous sommes allés nous faire tout beau tout propre aux communs.

10

Cela ne nous a pas empêchés de nous amuser et de faire un excellent début de Cap d’Agde. Mon Homme a tout fait pour essayer de nous ramener à notre époque : retour vers le futur ! Il a dérivé un peu d’électricité par une rallonge afin que nous puissions au moins recharger nos téléphones et l’ordinateur, sinon vous auriez pu suivre nos aventures par messagers et pigeons voyageurs.

12

11

Vers 18h30, nous retrouvions nos amis sud-africains, Badgegirl et son mari. Un moment fort en émotion, c’était super de se revoir après une année. Ils nous avaient manqué ! J’ai adoré leur cadeau : des Biltbong pour mon Homme, une saucisse sèche délicieuse et du Fudge pour moi, en quantité industrielle ! J’ai de quoi tenir un siège !

13

Ensuite, nous sommes retournés nous changer dans notre caravane préhistorique. Le climat clément m’a permis de mettre de la lingerie pour la soirée. C’est ce que je préfère porter au Cap. Hormis lorsque je fais des exhibes, ce qui n’a rien de bien légal en soit, je n’ai aucun autre moyen de sortir en lingerie et pourtant c’est un plaisir sans nom de porter de belles dentelles au grand air.

14
Depuis début 2015, j’ai fait jouir et/ou je me suis fait prendre par 25 LoulouX ! Combien à la fin du séjour ?

Nous avons refait notre petit tour habituel, en passant le long du Mississipi, puis devant la Canne à Sucre. Là… nous avons commencé à retrouver un couple de connaissances et… un ancien collègue de MrSirban qu’il n’avait plus vu depuis une vingtaine d’années. Cela fait tout de même le deuxième collègue que mon Homme croise au Cap, c’est une situation aussi cocasse que comique !

15

16

17

Nous sommes allés prendre notre apéro au Waïki : mon Chéri a pris un Long Island et pour ma part, mon cocktail préféré, un Sex on the Beach, nom propice aux plaisirs non ? Nous avons retrouvé le même serveur que l’année dernière… Votre mémoire est-elle bonne ? Je vous aide, c’est celui qui a les beaux yeux ! Un copain nous a rejoints, nous avons papoté un peu. Cela faisait 2/3 ans que nous ne nous voyions plus. Ensuite, nous sommes descendus dîner à la Loco : une pizza quatre fromages pour MrSirban et de linguine au pesto pour moi ! Nous étions placés sur l’avancée et avions une belle vue sur le passage du défilé. Nous avons retrouvé un couple de connaissances, que nous avons vus débuter dans le libertinage et chaque année, nous constatons leur progression dans leur jeu !

18

Le repas terminé, nous nous sommes rendus au cinéma porno L’Instant X. C’était génial de revoir le patron du Clair-Obscur, Fabienne Soumise, le patron de la pizzeria le Point G, mais aussi les Louloux qui tiennent l’Instant X. Sur le chemin, nous avons croisé un couple avec qui nous avions sympathisé sur Netechangisme, Selfie (leur pseudo). Ils sont absolument adorables et super sympas ! Lorsque je suis rentrée, il devait être 23h30/40 et déjà trois ou quatre couples étaient venus. Pour le coup, je n’ai absolument pas été productive. En une demie-heure, j’ai réussi à faire jouir… qu’un seul homme ! Tous les autres se faisaient sucer, en profiter bien, mais n’avaient plus de jus à m’offrir.

19
Juste 1 Loulou 🙁 Je pleure pour de faux hein !

Toute triste, nous sommes allés prendre un verre chez Pilou (des menthes à l’eau), puis j’ai voulu aller au club Le Tantra pour clore ma première journée sur une note plus coquine. C’était HOT ! Nous avons été reçus comme des princes, pour ne pas dire des rois et choyés de l’entrée à la sortie. Lorsque nous sommes arrivés vers 0h30, les coins câlins étaient vides et j’ai fait démarrer les jeux. Je me suis assise sur un lit et cuisses ouvertes, j’interpellais les hommes d’un petit signe de la main pour qu’ils viennent se faire sucer. Rapidement, je leur ai demandé s’ils voulaient me prendre. Ils ne se sont pas fait prier ! Juste un à refuser, il préférait regarder. J’ai eu droit à un gang-bang bien viril avec quatre hommes, puis nos amis sud-africains nous ont rejoints et le mari m’a prise pendant que Badgegirl se faisait gang-banguer à son tour.

L'an dernier, avec mon Amant sud-africain dans leur appartement.
L’an dernier, avec mon Amant sud-africain dans leur appartement.

J’ai posé ma tête sur les genoux de MrSirban afin qu’il ressente tous les coups de rein et à-coups et puisse être aux premières loges de mon plaisir. C’était terriblement excitant : ma tête reposant sur les genoux de mon Homme et mon Amant, mon Ami, me prenant et m’embrassant à pleine bouche, m’offrant plaisir et jouissance. Après cela, je n’ai plus voulu me faire prendre par d’autres hommes, j’ai donc poursuivi en bukkake. Badgegirl est repartie avec son mari et j’ai continué à sucer des hommes. J’en ai fait jouir cinq de plus, dont un qui a joui au fin fond de ma gorge en pleine gorge-profonde. J’ai tout recraché, car pour des raisons sanitaires, je ne prends que le sperme de mon Homme en bouche et je refuse d’avaler le sperme d’autres hommes, cela permet des pratiques hard tout en évitant certaines maladies comme le Sida ou l’hépatite par exemple. Il était confus et s’est excusé plein de fois. Il ne se serait pas senti partir. Cela fait partie du risque des gorges profondes, car cette pratique surprend et étonne souvent lorsque je la fais et entraîne une jouissance souvent rapide après coup. J’ai également pris en gorge profonde un jeune homme qui avait un sexe très long, 23 ou 24 cm. Entre temps, un des responsables du Tantra est venu nous ravitailler en pleine coquinerie, c’est super gentil : il nous a apporté de l’eau, des capotes et des serviettes et est venu vérifier que tout se passait bien. Ils sont très pointilleux au Tantra pour ça et font vraiment attention aux hommes qu’ils font rentrer et à leur comportement.

20

Ensuite, nous sommes allés boire un petit verre au comptoir. J’ai pris du Schweppes. Nous sommes ensuite rentrés à la caravane, sans lumière donc, à 2h30 ! C’était un peu folklorique, mais je pensais que ce serait pire. Heureusement que nous avions une lampe à main. La première soirée a été excellente ! Vivement les suivantes !

Résultat du jour : + 11 LoulouX

5 pénétrations + 6 en bukkake


Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 commentaires sur “[Cap] Des vacances de folies”