[Anniv] Trois cousins coquins en pluralité masculine

Pour l’anniversaire de mon Aimé, fin septembre, j’ai toujours un immense plaisir à lui organiser une surprise libertine. Cette année et pour la première fois, j’ai voulu changer en préparant une petite pluralité masculine avec un groupe de quatre coquins basée sur le candaulisme. J’ai dans l’idée que MrSirban pose la caméra et profite. Habituellement, je concocte soit un duo, car il adore me voir complice avec un homme seul tout seul, alors que ce n’est pas notre recherche de base, soit un scenario cuckold, où il est le Mari cocu volontaire. Lorsque je lui annonce une semaine avant son cadeau coquin, il est décontenancé et surpris… mais pas dans le bon sens du terme. Il espérait un duo ou du cuckolding ! Il est cependant très content qu’on fasse une sortie libertine. C’est la première depuis le retour du Cap d’Agde mi-août !

Le jour J arrive. A table, au déjeuner, nous discutons de la rencontre libertine et il est toujours mitigé par ce genre de partie coquine pour son anniv’ ! En plus, il a peur que les coquins soient trop doux, car ce sont des fiches Wyylde récentes (3 témoignages pour Tchadd13, 0 pour Yliass, Med n’a pas de fiche !). Il faut bien se lancer un jour, on a tous débuté après tout et je ne suis vraiment pas fermée à la nouveauté tant que ça correspond à notre recherche (ni duo, ni trio ; pluralité ou cuckolding uniquement). Ce sont des cousins et je trouve cela particulièrement excitant. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’on a longtemps papoté avec Tchadd13 depuis un mois et demi et nous avons prévu des petites choses croustillantes ! J’ai réservé une chambre avec mezzanine dans l’idée d’y monter seule avec les hommes en laissant mon Aimé en bas, afin qu’il entende tout sans voir. Tchadd13 a suggéré une montée sexuelle en puissance, d’abord complice-câline pour finir en baise hard et viril.

Nous prenons la chambre vers 15h. On fait des tests “coquineries” et mon Chéri veut prendre des photos érotiques. L’excitation monte d’un cran… tout comme le rhume ! Je me sens gênée de la gorge, du nez, j’ai un bon coup de chaud et des frissons… Flûte ! Juste avant la partie coquine, quelle poisse !

Tchadd13 et Yliass arrivent vers 15h20, bouteilles de rosé et de vin blanc à la main. Merci beaucoup pour cette attention devenue rare ! Med arrive une dizaine de minutes après. Le quatrième cousin a un empêchement. Ce sera une pluralité avec trois coquins. Yliass, Tchadd13 et moi faisons connaissance sur le canapé autour d’un verre. Nous nous caressons, nous nous embrassons, nous nous découvrons, nous discutons, nous rions… et en même temps, Tchadd13 dévore mes tétons. Yliass branle mon clitoris.

Je les masturbe simultanément. Nos regards ne se lâchent pas. La complicité est belle et bien là. Le feeling est excellent. Mon Mari candauliste semble finalement hyper content du cadeau, il a posé la Go Pro et nous regarde en buvant un verre. Il est radieux d’excitation et de bonheur. Me voilà soulagée et rassurée ! Je peux m’abandonner sans avoir à me dire dans un petit coin de la tête qu’il est mitigé. Ses doutes se sont envolés, il est à fond dans la partie coquine et aux anges.

Med frappe à la porte. MrSirban va lui ouvrir. Il a eu du mal à se garer. Il s’excuse. Je me lève le saluer. Nous décidons d’abandonner le canapé et d’aller à la mezzanine. Je demande à mon Homme de rester en bas et d’attendre qu’on lui dise de monter. Il s’exécute et me confie la GoPro. Il a un sourire jusqu’aux oreilles et adore l’idée de la mezzanine et de m’entendre avec les trois cousins sans rien voir. Arrivée en haut, je pose la caméra sur la table de chevet et ne m’en occupe plus.

Pendant que Yliass et Med se déshabillent, je me régale déjà du sexe de Tchadd13. Premier déshabillé, premier servi ! On est tous très excités et assez rapidement, nous avons envie de passer à la vitesse supérieure. J’appelle mon Aimé à la rescousse pour qu’il nous apporte le lubrifiant : “Amoooour ! On a besoin du gel !”. Ni une ni deux, comme s’il s’était téléporté, mon Homme est déjà là, le gel à la main, des capotes, des mouchoirs, son portable… Impressionnée je suis par tant de dextérité ! Le candaulisme donne des ailes à mon Mari voyeur !

Bien  cambrée sur le lit, Tchadd13 s’immisce en douceur entre mes cuisses. Il est très langoureux et sensuel, charnel et délicat. Ses va-et-viens ne me brusquent pas, je peux me délecter du chibre d’Yliass aisément. Med se déshabille encore, il est plus timide. Il a vingt-et-un et a moins d’expérience libertine que ses deux cousins, qui abordent la trentaine. Tous les trois sont gentils, bienveillants et souriants, ils me mettent très à l’aise et je me laisse porter par le plaisir partagé.

Je me cabre de plaisirs et plonge mon regard dans celui de Tchadd13, de Med puis d’Yliass. Pour mon Homme et moi, le libertinage est réellement un partage et notre plaisir passe par celui que prend nos partenaires. Je regarde beaucoup du coup et ce sens est particulièrement en éveil quand on coquine. Je porte ensuite mon regard dans celui de MrSirban. Je le sens aussi excité que moi ! Son sourire ne le quitte plus et son regard tendre me porte un amour d’une infinie profondeur. Je comprends que ses appréhensions quant à mon choix coquin de cadeau d’anniversaire se sont envolées, il est dans le jeu à 10 000 % !

La main de Tchadd13 empoigne ma gorge sans la serrer, mais je sens à cet instant toute sa virilité et cela est extatique. Un souffle rauque s’échappe de mes lèvres entrouvertes, c’est le souffle court et dans des halètements d’excitation que j’enchaîne les orgasmes. Yliass me prend à son tour, sa queue érigée de désir me pénètre en douceur accompagnée de mots crus prononcés d’une manière chaude et cérébrale. Tchadd13 est redescendu au rez-de-chaussée un bref instant, il est parti se doucher après m’avoir prise. J’ai trouvé cela vraiment très hygiénique et chacun des coquins a eu ce réflexe de propreté. J’ai été plus crade, car je n’ai pas été me doucher entre chaque coquin. J’ai pris une douche avant les coquineries et une après.

Après une petite phase d’observation, Med nous rejoint sur le lit après que je lui ai fait un grand sourire et un petit signe de nous rejoindre. Je le prends en bouche, il est encore un peu intimidé. Il a un sourire de bonheur absolument adorable et charmant !

MrSirban a posé la GoPro dans un coin de la chambre et souhaite profiter de son cadeau candauliste en ne perdant pas une miette du spectacle libertin qu’on lui offre tous les quatre ! Il savoure son plaisir. Tchadd13 est remonté de sa douche. Yliass se fait plus incisif, plus viril. Il me baise sans ménagement et me demande de bien m’occuper de ses cousins. La famille, c’est important ! Cette situation est orgasmique ô possible et je n’arrête pas de jouir ! Je sens ma petite chatte trempée se contracter et relâcher la pression dans de multiples soubresauts d’extase. Mon Homme adore voir cette prise en main également et les paroles qui me sont dites. Nous sommes de grands cérébraux !

Tchadd13 me prend à nouveau. Nous sommes montés d’un cran niveau échange de plaisirs et sa douce sensualité du départ a laissé place à une bestiale virilité. Le contraste est saisissant… Terriblement exaltant. Je me sens prise en main et toute à eux. Cette montée crescendo est une excellente idée qu’il a eu ! La complicité s’est créée dans la phase “câline” pour que la phase “baise hard” n’en soit que plus savoureuse. Mon Aimé savoure davantage encore et son regard est désormais très embrumé par l’excitation candauliste de me voir malmenée par ses trois hommes.

Nous avons tous basculé du côté obscur des coquineries ! Tchadd13 enserre fermement ma gorge et enfonce ses doigts dans ma bouche. Yliass me baise la bouche avec fougue pendant que son cousin me prend de face les cuisses complètement offertes. Med vient à son tour se faire sucer et fait un truc qui m’a toujours terriblement excitée sans que je ne sache pourquoi… Il fait des pompes au-dessus de mon visage rythmant la pénétration avec son sexe dans ma gorge au gré de ses montées et descentes à la force de ses bras.

Du bout de l’index, Tchadd13 titille mon clitoris et se régale à me voir tortiller comme un asticot ! Bien que je sois sexuellement soumise, je suis tout sauf passive. Mon corps est très expressif dans son plaisir. Je n’arrive pas à rester tranquille à me faire baiser sans bouger. Sa main a touché un point sensible qui plus est ! Je gigote tellement qu’il me retourne comme une crêpe et me bascule sur le ventre pour me prendre allongée le cul cambré !

Je sens de nouveau toute sa force et sa vigueur masculine. Sa main empoigne mes cheveux et plaque mon visage contre le drap pendant que sa queue prononce des allers-retours profonds et bien sentis. Je me fais de nouveau retourner. Yliass me tire à lui en agrippant mes cuisses et en me ramenant à lui. Il me prend également avec fougue. Une cuisse en appui contre son épaule et l’autre tendue contre son corps, la pénétration est particulièrement profonde.

Nos regards ne se quittent pas et ses mots soufflent des désirs cérébraux “T’es bien prise ma petite chienne, on va tellement t’épuiser que ton Mari ne pourra plus rien faire de ton corps et de toi pour les jours à venir. T’es à nous aujourd’hui !’. Et mon Homme de renchérir : “Oui les gars, faites en ce que vous voulez, elle est à vous ! C’est votre objet sexuel aujourd’hui !”. Ce ne sont pas les termes exacts (je n’ai pas cette mémoire malheureusement), mais le sens des phrases prononcées est le même. A cet instant, il y a une tension sexuelle particulièrement forte.

Med agrippe le bas de mon visage entre ses mains puissantes et se montre particulièrement viril à son tour ! Il me traite de salope, de chienne, de petite pute encouragé par ses cousins qui lui expliquent que je ne suis qu’un jouet sexuel cet après-midi. Mon Homme rajoute “Elle est à votre disposition, vous en faites ce que bon vous semble !”. Je suis aux anges ! Je suis à eux. Je savoure ! C’est tellement bon de se sentir sous leur emprise sexuelle, sous l’emprise de mes sens bien aiguisés.

Med me prend à son tour avec la fougue de sa jeunesse. Il a une façon de me pénétrer frénétique et exaltée. Je suce Yliass en même temps. Il est d’une rapidité dans ses va-et-viens impressionnante et ne me ménage pas. Bam bam ! C’est un marteau piqueur ! Il me pilonne avec force et me déstabilise à plusieurs reprises. Mes bras ont bien du mal à maintenir la levrette et plient sous ses assauts.

Tchadd13 prend sa suite. Il reste la queue tendue au bord de ma petite chatte distendue par les pénétrations répétées et attend que je fasse les allers-retours sur son chibre érigé. Je glisse sur son membre doucement, puis je m’empale du gland à la garde. Son érection est superbe et il atteint le fond de mon intimité. Lilli De Profondis ! Pour avoir moins de lui en moi, je me cabre contre son torse les fesses bien cambrées. Cette position permet d’être pénétrée moins profondément et de pouvoir gérer la profondeur. Sa main empoigne alors ma gorge fortement et fait le tour de mon cou. Je suis surprise, je me sens suffoquée dans un orgasme puissant.

La partie libertine monte encore d’un cran et la tension sexuelle atteint un très niveau ! Mon Homme et moi en sommes encore tout émotionné ému. Yliass est définitivement un grand cérébral. Tchadd13 me pénètre sans ménagement aucun en prenant appui sur mes genoux. Ma main ne se sépare pas du sexe de Med, que je masturbe pour notre plus grand bonheur ! Je glousse de plaisir, quand Yliass attrape ma bouche en me demandant de bien regarder ses cousins me prendre. Il me demande de me taire et me susurre à l’oreille, dans un murmure divinement érotique et sexuel, de ne plus faire aucun bruit sinon ils vont me baiser à la chaîne jusqu’à ce que je les supplie d’arrêter car mon corps sera épuisé. Il ne veut plus entendre mes gémissements de chienne et exige que je ne m’émette plus aucun son jusqu’à ce qu’ils en aient décidé autrement.

Je bascule complètement dans l’excitation la plus folle. Je suis désormais à la merci des trois cousins et leurs exigences seront mon plaisir. J’essaie de respecter la consigne, mais j’ai du mal à ne pas gémir du tout et pourtant, je ne suis pas de nature à faire des vocalises pendant l’acte sexuel. J’émets plutôt des râles et gémissements de plaisirs. MrSirban a un niveau d’excitation incroyable  et exprime clairement qu’il ne peut plus se masturber sinon il éjacule. Ses lèvres sont entrouvertes, ses yeux brillent. Il est au taquet ! Yliass relâche la pression et il me lance un sourire plein de bonté en s’assurant que cela me plaît. Le sourire sur mon visage est la plus franche des réponses que je pouvais lui faire : j’adore !

Cela fait plus d’une heure que nous coquinons et j’explique que je commence à fatiguer et ne vais plus avoir beaucoup d’endurance. Tchadd13 se positionne sur le bord du lit et souhaite que je vienne m’empaler sur sa queue tendue. Je m’assois  sur lui en prenant appui contre la petite étagère me faisant face et effectue les va-et-viens sur son sexe en prenant appui sur mes bras et mes cuisses. N’étant pas du tout sportive, avec la montée de rhume et l’heure de coquineries dans les pattes, je ne me sens pas très efficace sur ce coup-là ! Je fais ce que je peux. Je réussis à jouir malgré des difficultés physiques évidentes, comme quoi le cerveau est le plus bel outil de plaisir qui existe !

De nouveau, Yliass se montre très cérébral. Pendant que je m’empale sur Tchadd13, il tourne mon visage en direction de MrSirban, exige que je fixe son regard et me demande de lui dire qu’il est le plus beau, que je l’aime car c’est le meilleur des Maris, que je me fais bien baiser par eux trois… J’oublie mes maux et à l’écoute de ses mots j’ai un regain de vitalité phénoménal. C’est tellement excitant. Entre la fatigue physique et le plaisir, j’ai un peu de mal à répéter ce qu’on me dit de dire. Je suis une sorte d’état second, de transe orgasmique. Mon Aimé est également extrêmement excité par la situation et la cérébralité sexuelle du moment.

Mes jambes flageolent, mes bras tremblent. Je ne comprends plus grand’chose et j’ai un petit voile foncé devant les yeux ! Ca sent le sapin… Je préfère arrêter et explique aux coquins qu’ils m’ont épuisée ! Je garde mes derniers grammes d’énergie pour clore la partie coquine en beauté. En appui sur ses bras et contre l’étagère, Tchadd13 positionne son sexe à hauteur de ma bouche pour que je puisse le sucer aisément. Dans un même temps, Yliass caresse mes fesses et m’assène quelques bonnes claques.

Tchadd13 est le premier à éjaculer sur mon visage. A quatre pattes, je le prends en bouche et me délecte avec gourmandise de son chibre. Il est toujours tendu de désir, jusqu’à ce qu’il m’arrose d’une chaude jouissance sur la joue. Yliass se masturbe sur mes fesses en caressant mon nylon et en complimentant mon séant. MrSirban  lui écarte mon intimité pour qu’il constate ô combien j’ai bien été démontée !

Je ne vois pas Yliass, car je lui tourne le dos. J’ai Med en bouche pendant qu’il se masturbe sur mon visage en me demandant de lui manger les testicules. D’un coup, j’entends Yliass dire “Oh ! Je vais jouir !”. Et je sens du sperme chaud choir sur ma peau. Il jouit sur mes fesses. Je frémis de plaisir, j’adore la sensation du sperme sur le corps.

Med jouit à son tour après que je l’aie sucé. Ma langue a découvert chaque centimètre de son chibre en léchant son périnée, ses bourses puis sa verge. J’ai pris un grand plaisir à ce que ma bouche le goûte de bas en haut, puis de haut en bas. Je suis une grande gourmande ! Comme ses cousins, il m’a prévenue lorsqu’il allait jouir ! Je ne prends pas d’autres spermes que celui de MrSirban en bouche. C’est une question de sécurité sanitaire.

C’est ainsi que j’ai soufflé les bougies pour MrSirban de son anniversaire. Cette pluralité avec trois coquins a été excellente. Nous l’avons tous les deux beaucoup appréciée. Elle nous a terriblement excitée et mon Homme, qui était assez mitigé à la base, a été conquis par son cadeau coquin. On a adoré pour plusieurs raisons. Il y a eu :

  • un démarrage complice, sur le canapé, où cuisses ouvertes en lingerie et talons aiguilles, je me suis exhibée avec impudeur devant mon Mari candauliste pendant que les deux cousins m’embrassaient à tour de rôle et me caressaient ;
  • une alchimie qu’on ne peut pas prévoir à l’avance même si on s’entend bien en messages privés sur Wyylde. Ca se passe ou ça ne se passe pas. C’est peut être une question d’hormones, je ne sais pas !
  • le coup de la mezzanine et on s’est dit avec MrSirban que ça pourrait être un scenario à part entière, car c’était vraiment excitant de savoir qu’il entendait tout sans rien voir tout en étant physiquement présent à quelques mètres de moi ;
  • la montée crescendo des coquineries, d’abord sensuelles et charnelles pour finir en apothéose bestiale et virile ;
  • cette part de cérébralité qui nous séduit tant. Ce n’est pas facile à trouver et il faut être également dans la même cérébralité. Certaines choses excitent plus que d’autres et là, la partition était d’une justesse digne des plus grands morceaux de musique !

Après la partie de sexe endiablée, nous sommes redescendus prendre une douche et discuté autour d’un bon verre tous ensembles, entre découvertes, rigolades et conversations profondes. Ca a été un excellent moment de partage post-coquineries, en toute intimité et simplicité. Les coquins repartis, ma crève a lancé une attaque fulgurante. Ils fermaient la porte et dix minutes après, j’avais la gorge en feu et j’étais en apnée ! Le libertinage est un bon médicament… ou l’excitation est un bon vasodilatateur ! J’espère ne pas les avoir contaminés… MrSirban a récupéré sa petite bonne femme en vrac : enrhumée, fébrile et la minette explosée, mais le coeur et l’esprit excité par la magie coquine partagée. Joyeux anniversaire mon Chéri d’Amour !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 commentaires sur “[Anniv] Trois cousins coquins en pluralité masculine”