[Dogging] Sexe en forêt avec des voyeurs

Samedi 19 mai, nous avons réalisé un fantasme qui nous tenait à coeur depuis de nombreuses années avec MrSirban : faire un dogging. Nous faisons partie des gens qui pensent que les fantasmes sont faits pour prendre vie. On en parle avant, on y réfléchit, on juge la faisabilité, on mûrit le projet, puis on tente l’expérience et on se fait notre propre opinion. Nous n’avons qu’une vie, profitons-en !

Le fantasme tel que décrit sur mon blog

Le dogging est une pratique “répandue” en Grande-Bretagne. Dans la plus stricte tradition, un couple s’exhibe en train de faire l’amour dans sa voiture et devant des voyeurs, qui observent à travers les fenêtres et surveillent que la police n’arrive pas. On a voulu y ajouter une partie libertine et convier les voyeurs  à participer ! Etre seulement regardée en plein ébat m’aurait clairement frustrée. Pour une première expérience, on a joué le jeu à 100 %. On n’a pas souhaité donner l’adresse exacte du lieu de coquinerie, seulement quelques indices flous, afin de ne libertiner qu’avec de vrais voyeurs présents sur place et en courant le risque qu’il n’y ait personne d’autres que MrSirban et moi. Toutefois, la pratique pouvant être dangereuse si on se trouve face à des hommes mal intentionnés, on a été accompagnés d’un charmant garde du corps rencontré lors d’une précédente aventure libertine.

Notre dogging a failli ne jamais voir le jour. Il y a eu plein de péripéties avant le jour J et on a craint ne pas pouvoir réaliser ce fantasme jusqu’à la dernière heure ou presque. Il y a trois semaines de cela, je discute avec Coquin1383 sur Wyylde d’un plan en extérieur, type dogging, pour le week-end de la Pentecôte. N’ayant jamais pratiqué ce type de jeu, je me réfère à son expérience en la matière. Coquin1383 connaît plein d’endroits coquins en extérieur et sûrs (lieux libertins, type plage + lieux de dogging, type parking, forêt…). C’est un libertin très fiable. Malheureusement, des problèmes personnels ne lui permettent pas d’être présent le 19 mai, mais il a la gentillesse de nous prévenir et surtout, de trouver un ami pouvant le remplacer : Sea13. Nous avons rencontré Coquin1383 et Sea13 lors d’une pluralité en mars dernier (lire l’article). Sea13 accepte d’être notre garde du corps. Seulement, la veille, il nous appelle et ne pense pas pouvoir se libérer samedi suite à un contre-temps professionnel. Nous nous retrouvons en solo la veille pour le lendemain avec mon Aimé.

Le jour J arrive. Nous nous rendons à Bandol avec MrSirban persuadés qu’il ne se passera rien. On prend deux tenues coquines dans un sac à dos, de quoi filmer et libertiner (capotes et lubrifiant, sait-on jamais !). Honnêtement, on pense juste faire des photos d’exhib avec les deux lingeries. On n’attend rien, d’autant plus qu’à vouloir jouer le jeu du voyeurisme à 100 %, on a invité personne et on a donné le lieu exact à personne. On a refusé une bonne trentaine de demandes de coquins souhaitant nous rejoindre via Wyylde et Twitter. On est restés dans notre fantasme : tout dogging, tout voyeur, zéro invité quitte à finir l’après-m’ en amoureux ! Samedi midi, nous déjeunons dans une bonne petite crêperie. Mon Homme prend une galette complète et une crêpe au caramel beurre salé et pour ma part, une galette au lard et une crêpe au beurre salé (sans sucre, juste le beurre fondu, j’adore ça !). Au moment du dessert, vers 13h30, nous recevons un coup de fil de Sea13, qui nous demande si nous sommes toujours partants, car il a pu se libérer. Trop bien, la journée sera finalement libertine ! On se retrouve une heure après sur le port et on part en direction du point de dogging. Ça nous fait super plaisir de le revoir. Sea13, c’est 1m85 de charme, de gentillesse et de bonne humeur.

Nous prenons la voiture, direction le lieu de dogging. Très honnêtement, il faut connaître. Absolument rien ne laisse présager depuis la route que c’est un coin coquin. C’est une forêt d’arbustes standards comme on en a des hectares dans la région. MrSirban et Sea13 partent avec leur sac à dos, je marche au milieu d’eux en dévoilant mes fesses le long du chemin.  C’est parti pour 10 minutes de rando caillouteuse et broussailleuse : ronces, genêts… On se griffe jambes et bras ! On finit par trouver un coin sympa, de la terre battue entourée de petits arbres formant une sorte de rond-point naturel desservant quatre ou cinq autres chemins. D’un commun accord, on se pose là. MrSirban m’assure avoir vu marauder un homme dans un des chemins. Je suis surexcitée à l’idée qu’un inconnu soit là pour de vrai ! Non pas quelqu’un de convier, mais un vrai rôdeur. Les minutes entre le moment où mon Aimé m’indique sa présence et le moment où il se dévoile me semblent interminables. Il s’approche de nous avec un peu d’hésitation et se présente : Style83. Il a vu mes indications floues sur Wyylde et le blog (j’avais fourni les mêmes sur Twitter). En menant des recherches sur le Net, il a supposé que ça pourrait être là après avoir cherché quelques mots clefs (Bandol pinède voyeur dogging). Il est déjà venu au cinéma porno X-Center et son joli visage ne m’est pas inconnu. Une vraie bonne surprise ! Il se joint à nous. Le fantasme prend vie ! Que c’est excitant !

Pour se préserver de personnes mal intentionnées qui pourraient filmer sans autorisation, mon Chéri a préféré que je porte une cagoule achetée 20 € sur Amazon. Ça tient relativement chaud et ça pivote par moment. Il m’arrive de ne plus voir que du tissu d’un œil. MrSirban trouve la cagoule particulièrement excitante, je ne suis plus qu’un corps mis à disposition. Pour ma part, je trouve ça assez moche, mais pratique. J’enchaîne fellations et gorges profondes à genoux dans la terre et les cailloux. Je me délecte des membres durcis de plaisir de Sea13 et Style83. Même si niveau confort, on oublie… Le sol râpe la peau, la terre colle les genoux et les mains. Ça fait partie du jeu ! Wild wild sex !

En pleine action, je remarque qu’un troisième homme nous observe. Il reste au loin à regarder. D’un geste de la main, je le convie à nous rejoindre. Dans la discussion post-coquineries, on apprend qu’il faisait un jogging lorsqu’il est tombé sur nous. Il est venu faire du cross-fit et nous a surpris. Il ne connait pas la réputation coquine de ce coin de broussailles. Le hasard fait bien les choses, car c’est un homme vraiment sympa, un peu timide (ou intimidé), propre et très respectueux. Le feeling est excellent !

La cagoule, ça pivote, ça tient chaud, c’est moche, mais c’est pratique !

Le joggeur participe à une grande partie du dogging. Après cet aparté, il est reparti comme il était venu, par un des petits chemins. Toutefois, il nous a clairement avoué arrêter sa séance de sport pour la journée. Trop d’émotions ! On s’est demandés avec mon Homme comment ça avait basculé dans sa tête. Comment auriez-vous réagi à sa place ? Vous êtes en plein jogging lorsque vous tombez sur une fille entourée de deux hommes, à genoux, et filmée par un troisième homme. Souriante, elle vous invite à la rejoindre. Et là… deux possibilités s’offrent à vous : vous déclinez et continuez votre sport ; vous la rejoignez sans trop savoir à quoi vous attendre. Le hasard de la rencontre est très excitante, j’ai adoré cet inattendu.

Après de nombreuses fellations, bifles et gorges profondes, des caresses et des baisers, nous avons tous envie de passer à la vitesse supérieure. On est au taquet ! Il fait 26° en température extérieure, mais tellement plus chaud dans ce sous-bois. Réchauffement climatique ou micro-climat ! Mon Aimé a pensé à prendre une serviette de bain pour que nous puissions coquiner à même le sol. Concrètement, l’idée semble bonne et ça évite la terre collée, mais ça n’est pas suffisamment épais pour amortir les cailloux et on a tous mal aux genoux. Note pour plus tard : penser à prendre un tapis de sol épais ou un matelas gonflable !

Sea13 est le premier à me prendre en levrette. Son sexe est de belle taille, il se fraie un chemin avec douceur et délicatesse dans l’étroitesse de mon entrecuisse. Je suis trempée de désir. Les débuts sont un peu douloureux, puis rapidement l’excitation prend le dessus et je ne ressens plus que du plaisir. Je continue à sucer les deux autres hommes présents. Rapidement, Sea13 a mal aux genoux à cause de l’inconfort de Dame Nature. Nous décidons de poursuivre en restant debout.

Style83 prend le relais et me prend debout, alors que je suis en appui sur Sea13. Il est naturellement dominant et n’hésite pas à me malmener : gifles, fessées, léger étranglement… C’est super excitant, j’adore être à sa merci. Mais notre différence de taille n’est pas un atout. Je suis trop petite et il doit plier les genoux, même si je me mets sur la pointe des pieds. Nous prenons chacun du plaisir, mais ce n’est pas la position parfaite.

Je cherche un arbre sur lequel prendre appui… un grand moment de solitude, il n’y a que de la broussaille !

Pendant que Style83 me prend, mon Aimé m’indique d’un signe de la tête la présence d’un autre voyeur. Je lève la tête et remarque un quatrième homme en train de nous observer. Nous le convions à nous rejoindre. C’est un habitué des lieux. Il est très sympa et plein de bons conseils. Nous apprenons que son pseudo est IP (ou Jipé ?) sur PlaceLibertine. Il s’agit d’un autre site de rencontres libertines. Je ne pourrai pas vous dire si c’est bien ou non, nous n’y sommes pas. Il pratique le dogging avec sa femme et connaît ce lieu depuis de nombreuses années. Il nous indique qu’on s’est placés trop près et qu’il aurait fallu poursuivre une centaine de mètre pour être sûrs de ne pas voir débarquer la police ou des personnes filmant à notre insu. La cagoule est une vraie bonne option si vous souhaitez vous lancer dans ce genre de jeu !

Pendant que je salue notre nouvel homme, L’Habitué, le Joggeur souhaite me prendre. Je tends mes fesses vers lui pour qu’il n’ait pas de difficultés à trouver l’entrée de ma petite grotte. MrSirban lui a donné un préservatif pour qu’il puisse s’amuser. N’oubliez jamais de vous protéger lors de tout rapport sexuel ! Ca ne vaut pas le coup de se gâcher la vie pour cinq minutes de plaisir. Baiser en pleine nature : oui ; baiser au naturel : non !

C’est un délice et tout se passe à merveille. Les hommes sont vraiment bien, très respectueux et sympas ! On s’entend tous bien et l’ambiance est excellente. On a de la chance. Tous les astres sont alignés : plein soleil et douceur, de vrais voyeurs sympas, une belle complicité coquine entre nous tous. C’est que du bonheur. Sea13 me prend à nouveau. Nous tentons une nouvelle position moins inconfortable. Je m’empale sur son chibre durci d’excitation. Toutefois, nous avons mal aux genoux et dos quelques minutes après. Toute cette action torride me donne terriblement chaud et je décide d’ôter ma cagoule. Je me sens en confiance, les hommes sont top. Je ne les sens en aucun cas mal intentionnés. A un moment, un cinquième homme vient nous mater, mais il n’a pas souhaité participer. Il est juste rester à regarder sans rien faire d’autre. C’est excitant d’être offerte à son regard également.

Nous sommes tous particulièrement excités par la situation et nous ne tenons plus ! J’ai joui à de nombreuses reprises et le regard de MrSirban est empreint de plaisir. Je vois son œil pétiller et son souffle saccadé par l’excitation. Il n’en perd pas une miette, mais ne se masturbe pas. Il reste vigilant et profite d’un plaisir candauliste et voyeur pur.

Les quatre hommes ont joui sur moi. Le premier à m’arroser est le joggeur. Je reçois une belle lampée de sperme sur ma joue. Je tressaille de plaisir. MrSirban est aussi enthousiaste que moi, il adore me voir asperger ainsi. Il sait que j’aime ça. S’en suit l’Habitué, Style83 et Sea13. C’est un pur bonheur !

Après cette bonne partie de sexe en forêt, le Joggeur est rentré chez lui un peu abasourdi par ce qui venait de se produire. Nous avons salué Style83 et sommes persuadés qu’on se reverra prochainement. Sea13 avait dans son sac à dos une bouteille d’eau fraîche et une autre à température ambiante, trois bières et un Schweppes agrum’. Nous avons pris le verre de l’amitié avec Sea13, l’Habitué et mon Aimé, en se racontant nos histoires libertines et en se donnant des tuyaux pour ce type de plan coquin en extérieur.

Nous avons pris note avec mon Homme que :

  • il faudra revoir le confort au sol : on a tous eu mal aux genoux >>> penser à prendre un tapis de sol ou un matelas autogonflant
  • il faudra continuer à garder la cagoule >>> apparemment, dans ce type d’endroit, des gens filment à l’insu des autres. Ca n’aura pas été le cas ce coup-ci.
  • il faut avoir sur soi : des lingettes et/ou une bouteille d’eau pour se rincer (terre, cailloux, végétaux divers et variés, sperme…)
  • il faut être bien chaussée et éviter la lingerie fragile ou les résilles >>> on a crapahuté dans les épineux et on s’est roulés par terre !
  • il faut bien nettoyer derrière soi >>> penser à ne rien laisser traîner par terre (ni capote, ni bouteille, ni sachet de nourriture). On a tous ramené nos déchets dans nos sacs et on a laissé l’endroit aussi propre qu’en arrivant. Toutefois un peu plus haut dans la broussaille, nous avons vu un champ de capotes usagées… La Nature est précieuse ! Sans être écolo-chiant, c’est bien de la respecter !

Samedi 19 mai, nous avons réalisé un fantasme qui nous tenait à coeur depuis de nombreuses années en ayant joué le jeu du dogging à 100 %. On aurait pu avoir une vingtaine d’hommes en les conviant via Wyylde, mais nous avons souhaité vivre réellement cette première expérience en ne comptant que sur le hasard du voyeurisme. On a passé un merveilleux moment et on a hâte de recommencer. Ça a été vraiment génial ! On en est encore tout excité !


Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 commentaires sur “[Dogging] Sexe en forêt avec des voyeurs”