♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Anal] Tailbud, le rosebud queue de cheval

Il y a des accessoires érotiques et fetish qui fascinent ou intriguent particulièrement. Bien que je ne pratique pas l’anal, j’ai toujours aimé voir porter les rosebud queue de cheval également appelés Tailbud Horsetail ou Horsebud. Je leur trouve une symbolique très érotique pour hennir de plaisir ! La fantasmatique bat son plein avec l’imaginaire de la “ponygirl”. Nous avons fait les photos coquines le lendemain matin suivant l’intense rencontre libertine avec BrownSugar34 (pseudo sur Wyylde). Vous pouvez retrouver l’article de la partie coquine juste ici (lire l’article). J’ai encore la marque des fessées !

Pour mon anniversaire en août dernier, Patoche m’a offert ce magnifique tailbud imposant. On l’avait rencontré en mai 2019 (lire l’article). C’est un superbe cadeau ! Ce rosebud est tout simplement magnifique et je n’en avais jamais porté d’une telle qualité. Merci beaucoup !

A la base, j’ai pour idée de porter mon rosebud de ponygirl en promenade, mais c’est sans intuiter la longueur de la queue de cheval ! Elle mesure trente quatre centimètres de crin de cheval foncé. Disons que le jour où on prévoit une sortie pluguée, il faudra que je mette une jupe mi-longue. Ce vêtement ne courant pas mes placards, cela s’anticipe ! Habituellement, mes jupes mesurent entre 35 et 40 centimètres en partant de la taille. Les 34 centimètres partent de l’anus, cela tombe bas. N’ayant pas de tenue adéquate, mon Aimé fait les clichés érotiques avec le plug anal devant le bar de l’appartement.

Le rosebud est en acier inoxydable et pèse son poids. Avant de mettre ce plug sur ma Wishlist, je m’étais renseignée sur le bien être animal. De ce que j’ai pu lire, les crins sont coupés sur les chevaux au même titre que des cheveux et ne sont en rien douloureux pour le cheval. Loin d’être experte en la matière, j’ai opté pour le plus petit modèle possible et je trouve sa forme vraiment très bien faite car j’ai beau être ultra-sensible du petit trou (je souffre d’une colopathie depuis quelques années), une fois mis en place, je ne suis plus gênée par le plug anal horsebud. 

Seule son insertion m’est douloureuse, mais les sensations désagréables se font oublier rapidement. J’ai un peu peur de tâcher le crin avec le lubrifiant silicone. Je n’ai aucune idée de comment ce type de produit se nettoie ! Au savon de Marseille peut être ? Et pour faire sécher le crin… on lui fait un brushing ou on l’étale à plat pour qu’il ne prenne pas une forme bizarre ? Pour le moment, je n’ai pas eu ce genre de soucis à gérer, mais à n’en pas douter, cela arrivera bien un jour !

Il y a un temps d’adaptation à appréhender. Avoir une grande queue d’une trentaine de centimètres sortant des fesses n’a rien d’inné ! La sensation est très singulière. Lorsque je marche, la queue du tailbud suit le mouvement de balancier du bassin en fonction des pas et le plug donne presque l’impression de bouger. MrSirban me fait faire des allers-retours dans la pièce, particulièrement excité par le fait de me voir ainsi pluguée. Il y a une fantasmagorie presque bestiale, qui entre pleinement en scène.

Lorsque mon Homme me propose de m’asseoir au bar, je sens les complications arriver. Ce n’est vraiment pas aisé de poser ses fesses en ayant une grosse queue qui pendouille ! Je prends le temps de la placer correctement. Etre dessus n’a rien de plaisant à cause de la matière même du crin, c’est rêche. Nous trouvons une solution vraiment peu confortable, mais jouable en la plaçant dans le trou du dossier.

Assise, il me semble impossible de hennir de plaisir avec le tailbud bien enfoncé dans mon petit trou ! Je ne tiens plus la position et me mets en appui sur les bras pour soulager l’inconfort de cette queue dans mes fesses. MrSirban essaie de prendre les photos rapidement pour que je puisse vite me relever ! Ouille ouille ouille ! Cette partie est sportive !

Aussitôt debout, la gêne du horsebud se fait oublier mais ça m’a sensibilisée et je ne vais plus le supporter longtemps. J’ai envie de mettre mon Chéri à contribution pour les derniers clichés. Il n’a pas trop envie, mais lorsque je Lui explique l’idée que j’aie, Il finit par céder ! Son téléphone posé sur une chaise, le retardateur enclenché à dix secondes, je Lui propose de faire “comme si” Il était un cowboy dans un saloon et que j’allais Lui servir un verre avec mon tailbud de ponygirl… une situation tout à fait normale quoi ! On est morts de rire à faire ce jeu de rôle. Rien n’est naturel et on enchaîne les fous rires et les prise !

On s’est beaucoup amusés à faire cette série photo avec le plug anal queue cheval ! L’inconfort inhérent à la queue a été source de beaucoup de rires. Nous, les Humains, sommes une drôle d’espèce animale et le port de la queue n’est pas atavique ! Ce rosebud tailbud est vraiment très beau et d’une rare sensualité. Il dégage un érotisme fou et je l’adore. Bien qu’il soit pas pratique pour être porté en promenade, j’ai malgré tout très envie de lui faire faire une sortie coquine un jour. MrSirban cherche avec moi des solutions pratiques pour qu’on puisse l’utiliser en ville ou en magasin après le déconfinement. Vous risquez de le revoir dans d’autres lieux voire d’autres circonstances pour hennir de plaisir lors d’une chevauchée fantastique ou d’une ballade exhib !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “[Anal] Tailbud, le rosebud queue de cheval”