♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J16] Le masturbateur Tenga

Confinement, jour 16. Ceci n’est pas un poisson d’avril !

6h40, j’ouvre un oeil et en profite pour me lever plus tôt qu’hier ! Je suis en meilleure forme… tout comme mon Homme. On a eu un petit passage à vide et nous voilà repartis comme en Quarante. C’est le 1er avril, journée de farces et de blagues. Je débute ma matinée sagement en lisant La Part des Ténèbres de Stephen King et en buvant le thé.

Vers 10h, je m’accorde une petite pause… blague potache ! Il ne reste plus suffisamment de papier cellophane et pourtant, j’avais une excellente farce en tête. J’aurai bien enrubanné la cuvette des toilettes pour que MrSirban ait la surprise en allant dans le cabinet de solitude de voir que ça ne s’écoulait voire que ça l’éclaboussait. Il a une chance de Cocu quand même !

Nous déjeunons vers midi et demi des petits poissons ayant les yeux en coin. On a beaucoup de boulot à abattre l’après-midi chacun de notre côté et bien que nous soyons sous le même toit, on a peu d’occasion de se croiser. Le télétravail nous occupe bien.

Vers 18h30, mon Homme émerge d’une longue succession de réunions. Je n le laisse même pas redescendre car il m’explique que ce n’est qu’une pause. J’ai bien envie de jouer aujourd’hui avec mon soumis. Nous sommes tous les deux en meilleure forme. Je l’enjoins donc à se mettre nu dans la chambre allongé sur le lit. Docile, il s’exécute juste après avoir caressé mes jambes gaînées de nylon et chaussées d’escarpins de douze centimètres. Après quelques douces caresses sur son sexe et ses bourses, je pose un cockring à la base de sa verge pour le faire durcir immédiatement. Le voilà au garde à vous prêt à subir mon joug !

Je prends un masturbateur Tenga, que j’asperge de lubrifiant. Je ne souhaite pas le faire souffrir, vu qu’il a eu mal au ventre hier et que c’est encore limite. Je place le sextoy sur sa bite en érection contrainte par le cockring et effectue des va-et-viens et des arrêts répétés. Il a interdiction de jouir. Obligation de se retenir ! Si cela lui échappe, je ruinerai son orgasme en le voyant arriver. Mon soumis se concentre. Je lui explique que je le masturbe bêtement, mécaniquement avec un simple bout de silicone et que sa petite bite de cocu devra s’en satisfaire. S’il prend du plaisir, tant mieux… sinon tant pis ! Je resserre davantage encore le cockring. Je caresse ses bourses de l’autre main.

Je serre davantage encore le lien à la base de son sexe et accélère le mouvement. Je lui répète ô combien je prends plaisir avec les autres hommes, qui eux ont le droit à ma petite chatte mouillée. Je n’oublie pas de lui rappeler que mes Amants sont habituellement beaucoup plus endurants qu’il ne le sera jamais et qu’il n’est qu’un bon cocu soumis. Tous ses mots l’excitent au plus haut point et l’amènent à deux doigts de la jouissance. Il fait de son mieux pour ne pas éjaculer trop vite dans le Tenga. Il a toujours trouvé ce sextoy humiliant et j’en joue. Je lui demande de se masturber avec pendant que je l’observe. Il a la permission de jouir dès qu’il me la demande. Je suis gentille.

J’ai souvent du mal à parler pendant nos séances SM, je suis concentrée sur chaque partie du corps et en symbiose avec mon soumis. Faire la causette me perturbe ! C’est l’opposé pour MrSirban, qui adore lorsque je lui parle. Les mots amplifient son excitation. D’ailleurs, lorsqu’il est aux manettes, il me parle beaucoup et de mon côté… je répète bêtement en comprenant un mot sur deux ! L’excitation doit me boucher les oreilles ou m’embrumer les neurones… voire les deux !

MrSirban jouit dans un râle de plaisir tout en caressant mon pied posé sur son torse. Nous avons tous les deux beaucoup aimé cette gentille séance. Juste après, son boulot reprend mais on est contents de s’être évadés sexuellement entre deux appels du travail.

En fin d’après-midi, nous avons reçu la Switch de Nintendo. On a longtemps hésité à la prendre, mais le confinement nous a motivés à faire cette emplette. Nous avons désormais les trois consoles à la maison : la Xbox, la PS4 et maintenant, la Switch. Geek un jour, geek toujours ! Animal Crossing est déjà téléchargé au moment où je rédige ces quelques lignes. Il va devenir de plus en plus difficile de rester concentrée sur le télétravail !

Cette seizième journée de confinement nous a trouvés en bien meilleure forme et la petite séance perverse pendant laquelle j’ai masturbé mon cocu soumis avec un Tenga alors que je le contraignais à bander avec un cockring nous a beaucoup plu.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “[Confinement J16] Le masturbateur Tenga”