♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Hotwife] La visite médicale coquine

Courant 2019, MrSirban et moi avons vécu une expérience hotwife particulièrement transgressive et subversive, puisque j’ai réussi à pervertir un docteur dans son cabinet médical. Je précise qu’il n’est absolument pas libertin. Depuis dix jours, je souffre de ma colopathie et j’ai sacrément mal au ventre comme bien souvent. J’ai cela depuis 2017 et une trentaine d’aliments susceptibles d’amplifier les symptômes, j’en souffre plusieurs fois par semaine. Mon Homme est au travail en réunion pour toute la matinée. Il sait que je dois consulter dans la semaine et m’a mise au défi de séduire le toubib : peu importe si je filme ou pas, si je m’exhibe juste ou s’il y a davantage ! Nous sommes toujours francs et honnêtes l’un envers l’autre et il sait pertinemment que s’il ne s’est rien passé, je lui dirai sans mentir. Ce n’est pas drôle si on ne joue pas le jeu !

Ce n’est pas une mince affaire cette “visite médicale coquine”, mais j’aime relever les défis et pervertir les non-libertins à nos jeux coquins. Ce petit côté “Madame Merteuil” me régale et m’excite terriblement. Afin d’être la plus explicite possible, je me rends au cabinet en talons aiguilles de 14 cm et bas nylons, juste vêtue d’une robe et sans aucun dessous. Je suis nue sous ma robe.

Le médecin connaît nos pratiques libertines, c’est très important lorsqu’on est libertins pratiquants de pouvoir se confier librement au personnel de santé. Nous le savons fétichiste des pieds, mais il ne s’est jamais rien passé de sexuel avec lui. Il reste toujours professionnel même si on discute ouvertement de libertinage, de ses fantasmes fetish, du blog libertin… Je suis habituée à le consulter sans soutien-gorge, mais normalement je porte a minima un petit string… par pudeur sans doute ou respect de sa profession, je ne sais pas trop ! Cette pudeur est un peu stupide parfois d’ailleurs. Cette fois, il faut que je parvienne à envoyer un message fort et sans ambiguïté. Mission : mettre le grappin sur le Médecin et… ce que Femme veut souvent l’obtient ! Pour des raisons évidentes de confidentialité, il n’y aura pas de vidéo et seulement ces photos prises avec son accord simplement pour témoigner de la véracité de cette aventure hotwife. Ce n’est pas un fantasme, ce n’est pas un film porno… c’est juste la réalité. Arrivée dans le cabinet, j’ai sagement patienté en attendant mon tour comme une patiente normale. Sauf que j’ai une idée en tête… il ne me faut pas trop tergiverser, sinon je vais me dégonfler et me débiner. Je n’ai pas prévu d’être subtile. Seulement je suis de nature réservée et “allumer” ouvertement un homme de surcroît non-libertin est toujours un sacré défi pour moi ! Heureusement, il n’est pas un parfait inconnu, mais il a une sorte de “statut” intouchable. La porte s’ouvre. Je suis la suivante. Je me lève de la chaise. Mes mains sont moites, mon coeur s’emballe. Je sais que je vais foncer droit dans un tabou pour relever un challenge et… Diable que cela m’excite ! J’adore faire ma Vilaine Fille ! J’entre dans le cabinet, dépose mes affaires sur le porte-manteau…

Le médecin me demande si je me porte mieux et si j’ai pensé à amener les analyses médicales. Son regard se pose sur ma tenue, mes jambes, mes escarpins. Je saute sur l’occasion (et non sur le Doc) pour soulever ma robe et lui montrer que je me porte mieux et surtout que je ne porte rien en-dessous. Il devient rouge pivoine ! Mince ! Aurai-je été trop franche dans ma technique d’approche ? Il ne faut pas que je le perde, c’est maintenant ou jamais, sinon c’est mort. Je le sais fétichiste et je lui ordonne dans la foulée de s’agenouiller à mes pieds pour les lécher. Il est confus, son regard se brouille, mais il s’exécute. J’ai réfléchi à comment amener “La Chose”, mais hormis y aller frontalement, je ne vois pas comment faire autrement. Je suis contente, car mon approche “extrêmement bourrine” fonctionne ! Par le passé, j’ai déjà essayé la subtilité et les allusions plus ou moins explicites en étant seule ou avec mon Homme, mais ça n’aboutit jamais à rien. Ça reste de l’ordre du fantasme verbalisé sans passage à l’acte. A genoux au sol et le stéthoscope autour de son cou, le Doc est en train de lécher la semelle de mes escarpins. Je suis incroyablement excitée par la situation. Je prends appui sur le lit médicalisé, mes cuisses offertes sans tabou à son regard et mon pied posé à ses lèvres. Il me demande la permission d’ôter mon bas afin de lécher mes orteils. Il retire mes nylons avec vigueur, précipitamment. Il est comme un adolescent, fou d’excitation, et très spontané même si par moment la réalité le rattrape et le stress avec ! Il caresse ma jambe, complimente sa douceur, et met mon pied à sa bouche. Il lèche séparément chacun de mes orteils, du pouce au petit doigt de pied, puis entreprend de lécher la plante. Il le fait vraiment très bien. Je suis chatouilleuse et là, rien ne me chatouille. Son regard se porte sur mon sexe dénudé offert à son regard. Il me demande s’il peut me lécher. J’accepte.

Sa bouche alterne entre mon pied droit et mon minou humide d’excitation. Il ne sait plus où donner de la tête. Il prend mes jambes et me soulève pour que je sois mieux allongée sur le lit médicalisé. Il plonge son visage entre mes cuisses et me lèche la chatte avec gourmandise. Il s’enquiert de savoir si cela me plaît : je suis aux anges ! Il s’arrête pour prendre de nouveau mes orteils en bouche. Un instant, un éclair de lucidité traverse mon esprit agité de plaisirs en me disant que ce n’est pas très hygiénique de me lécher le sexe et le pied, puis l’exaltation du moment et de la transgression prend le dessus ! On s’en fiche, on avisera si problème il y a.

visite médicale coquine, visite médicale libertine, cabinet médecin sexe, cabinet médecin libertin, cabinet de médecin coquin, j'ai couché avec mon docteur, j'ai couché avec mon toubib, j'ai couché avec mon médecin, mon médecin aime le sexe, le docteur aime le sexe, le toubib aime le sexe,

Il regarde sa montre. Son prochain patient arrive dans quelques instants. Je me lève. J’enfile mon bas et remets ma chaussure négligemment posée sur le sol. Il me dit alors “je n’ai même pas eu le temps de te bouffer le cul” et là, son visage part entre mes fesses après avoir soulevé ma robe. Il me prodigue un anulingus debout en appui contre son bureau. Puis, il est heure d’y aller. L’instant volé est fini ! Il a été mémorable et terriblement excitant. A peine sortie, j’ai vite envoyé une dizaine de SMS à mon Aimé pour lui montrer les petites vidéos que je venais de prendre et tout lui expliquer dans le détail. Il est en réunion, puis il ira déjeuner avant d’enchaîner sur d’autres réunions. Je me doute qu’il pourra lire le texte à défaut de visionner mes vidéos coquines. J’ai hâte de lui dire de vive-voix ! Nous arriverons à parler vers 14h. Il est au moins autant excité que moi si ce n’est plus, en bon Mari candauliste qu’il est, cette expérience hotwife le transcende de plaisirs. Il est au taquet et peine à se concentrer depuis qu’il a lu mes SMS ! Je suis méga heureuse : j’ai rendu fou d’excitation le Doc, mon Mari et j’ai réussi mon défi : “visite médicale coquine / sexe avec le docteur” !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “[Hotwife] La visite médicale coquine”