♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

[Hotwife] Le Click and Branlette

Le destin est un sacré farceur. Fin février, on prévoit d’aller pique-niquer à Bandol pour profiter du bord de mer avant l’agitation printanière. On regarde la météo avant de partir de la maison et on constate que la pluie est annoncée dès midi. Notre plan tombe à l’eau, on décide sur un coup de tête de se rendre à Cassis. La pluie est attendue en fin de journée. Je vous raconte comment notre Click & Collect s’est transformé en Click & Branlette !

On flâne dans le dédale des ruelles en regardant les cartes des restaurateurs. Nous repassons devant celui où nous avions fait une rencontre hotwife totalement improvisée lors de la réouverture des restaurants en juin 2020 comme vous pouvez le voir sur la photo juste en dessous (lire l’article). On était tombés sur un patron ayant longuement pratiqué le libertinage.

La carte est toujours aussi alléchante. On ne voit pas le patron, avec qui nous avons gardé contact depuis bientôt un an. On se décide à aller prendre l’apéritif sur la plage le regard perdu dans l’azur.  C’est un véritable bol d’oxygène. Il est treize heures passées et il commence à faire faim. On ne s’est pas décidés spécialement sur un plat plutôt qu’un autre. MrSirban a envie d’une pizza ou d’un panini, je suis plus tournée vers une gamelle qui tient au corps ! Mon ventre crie famine et un snack ne suffira pas à le satisfaire. La carte du Hot Spot (surnom donné au restaurant) nous ayant bien plu, on se décide à faire la queue pour prendre un Click & Collect. Le patron est présent, en pleine distribution de sacs à emporter, lorsqu’il nous reconnaît dans la file et nous rejoint. Il nous offre un apéritif. On se retrouve projeter en juin 2020. On a l’impression de s’être quittés la veille !

Nous passons commande, lorsqu’il nous propose d’attendre à l’intérieur le temps que les plats soient cuisinés. Il prévient son cuistot de ne pas envoyer les plats tout de suite. Cela ressemble à un traquenard coquin… On se lance un coup d’oeil complice et on le suit ! On s’assoit en fond de salle et nous discutons longuement. La discussion est fluide, le feeling est au rendez-vous de l’imprévu. On s’entend décidément très bien ! Il est à ma droite et MrSirban nous fait face. Il se régale de voir notre complicité retrouvée. Nous sommes tactiles l’un envers l’autre. Nous nous donnons la main ou encore sa main caresse mes cuisses. Le patron profite que mon Chéri aille aux toilettes pour me demander quel type de nylon je porte. Je lui dévoile avec une pointe d’excitation mes bas noirs. MrSirban nous rejoint à cet instant précis : ma main soulevant ma robe pour lui exhiber la jarretière et mon pubis déculotté. Il nous demande de ne surtout pas nous arrêter !

Nos agissements coquins doivent rester discrets, car on est juste au fond du restaurant. Le patron caresse mes cuisses et j’ouvre mon intimité pour accueillir sa main baladeuse. J’ai mes règles à ce moment et un tampon obstrue l’entrée de la grotte, seul mon clitoris est en drive pour le Click and Branlette ! Ses doigts se perdent entre mes lèvres et titillent mon bouton de plaisir. Je me tortille de désir, le feu dans le bas ventre. Cette reprise coquine en douceur est terriblement excitante pour mon Mari candauliste et moi. A un moment, je vais pour m’agenouiller et le sucer, mais il décline car des clients pourraient nous voir. C’est tout à la fois frustrant et cérébralement grisant : je m’offre au patron devant mon Homme qui se masturbe à travers son pantalon. Je suis interdite de rendre le plaisir qu’il me donne.

Mon Chéri part récupérer les plats auprès du cuistot, me laissant en train de me frotter les fesses sur le patron ! Je sens son érection à travers son pantalon, il y a une belle proéminence se dessinant sous le tissu. MrSirban nous regarde discrètement, un peu plus loin. En vrai Mari candauliste, il adore être voyeur de mon plaisir et me voir dans les bras d’autres hommes que Lui. Le patron caresse mon fessier rebondi et lui assène une fessée claquant bien. Il y a du mouvement, je me rassois rapidement sur le siège comme si de rien n’était faisant mine de discuter tout à fait normalement !

On continue la discussion autour de l’apéritif entre deux caresses et masturbation. La personne partie, les mains du boss se faufilent sous mon pull et dévoile mes petits seins. Il pince délicatement mes tétons, je pointe terriblement. Je suis terriblement excitée. J’ai idée que des gens peuvent apercevoir nos indécences et nous n’avons plus fait du tout de partie coquine de près ou de loin depuis octobre 2020. Nous renouons avec nos premiers émois libertins, balbutiants, timides, mais d’une exquise sensualité coquine.

Le patron caresse une dernière fois mes seins et masturbe mon clitoris, le faisant rouler entre ses doigts agiles. Je frémis sur mon siège, me tortillant de plaisir. On se donne rendez-vous à la fermeture de son restaurant, il souhaite nous présenter une amie à lui, dont il nous parle souvent. Une trans amazonienne, Miss Tabatta. Elle fait venir du Brésil des lingeries clubbing et des maillots de bain sexy prévus exprès pour les transgenres (le pénis peut y être glissé) mais également mettable pour les femmes. Je finis de travailler les photos sexy que nous avons avec ses produits pour vous les présenter prochainement !

Après avoir fait la réouverture des restaurants de façon coquine et imprévue en juin 2020, voilà que cet adorable restaurateur nous a permis de regoûter au libertinage du bout des doigts grâce à un Click & Branlette des plus torrides. On a vraiment adoré cet aparté libertin, que nous n’avions pas envisagé au programme de la journée farniente en bord de plage. MrSirban, comme moi, sommes toujours prêts pour les coquineries. Je regrette juste d’avoir eu mes règles à cet instant, mais la situation n’aurait pas permis beaucoup plus entre les clients commandant leur repas. Prenez soin de vous !


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 commentaires sur “[Hotwife] Le Click and Branlette”