♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

Exhib au magasin en porte-jarretelles

Début janvier, on passe la journée à faire des exhib au magasin en porte-jarretelles en attendant que la vie reprenne un court normal. A défaut de pouvoir aller au restaurant, sortir au musée, se faire une toile au ciné, voyager… on donne un coup de propre à la maison. Etant locataires, il s’agit de menus travaux et de changement de meubles. C’est l’occasion de faire la coquine dans les rayons de bricolage en lingerie !

Après avoir acheté un nouveau canapé et une armoire en novembre dernier (lire l’article) à la réouverture des magasins jugés « non-essentiels », cette fois on remet la salle d’eau en ordre : peinture pour la fenêtre, réparation des fuites du bac à douche (joint et mastic), achat d’un nouveau meuble, car les fuites répétées du bac ont eu raison de lui. Les emplettes n’ayant rien de bien agréables, j’ai proposé à mon Homme qu’on fasse une série de photos coquines d’exhib en magasin en porte-jarretelles. Pendant tout le trajet, MrSirban n’a pas arrêté de caresser mes jambes gainées de nylon et de toucher la lingerie. Je ne sais pas si les agents de sécurité apprécieront derrière leur caméra, mais mon Chéri adore !

Nous trouvons le rayon « Salle de Bain ». Je ne résiste pas à dévoiler le porte-jarretelles à MrSirban. Il est en train de choisir une nouvelle colonne de douche et me demande de Lui montrer à nouveau car il n’a pas pu bien en profiter. Quel coquin ! Je soulève le pull long pour les Lui dévoiler. L’exhib au magasin ne passe pas inaperçue. Je ne sais pas si c’est le soulèvement du pull ou le fait que mon Homme me photographie en plein rayon « douchette », mais on se fait griller par trois dames attendant un vendeur au comptoir. On a visiblement manqué de discrétion ! On aura égayé leur attente. On trouve cela particulièrement excitant. Je ne sais pas si vous vous souvenez des Bricol’Girls de Alain Chabat, il donnait des leçons de bricolage sexy pour les Nuls. On n’a pas pu s’empêcher d’y penser !

Nous continuons les emplettes. Pendant que MrSirban étudie si le choix de la colonne de douche est le bon, je soulève le pull pour lui montrer mes fesses nues en poussant le caddie. Il immortalise la scène. A ce moment, je me retourne pour le regarder et que vois-je… deux hommes derrière le mien en train de regarder ! Ils changent de rayon immédiatement comme si je ne les avais pas vus.

J’ai toujours trouvé amusant la réaction des gens quand ils surprennent une exhib. 80 à 85 % du temps, les gens ne les voit pas ou font mine de ne pas les voir. Sinon, on a remarqué deux réactions possibles : soit ils font un grand sourire, un compliment, un signe d’approbation ; soit ils ont le regard interrogateur comme s’ils ne comprenaient pas ce qu’ils voyaient ! Nous veillons à ne jamais faire d’exhib à proximité d’enfants ou d’handicapés mentaux. Elles ne sont donc vues que par des adultes. Jusqu’à présent, cela s’est toujours bien passé. Nous n’avons eu qu’un seul soucis depuis 2003, j’étais nue sous le manteau devant le musée MUCEM à Marseille et une dame a interpellé un gardien, qui nous a coursés sur l’esplanade (lire l’article).

Nous parcourons différents rayons de bricolage. Aucun de nous n’est passionnés par les achats à effectuer. On est moyennement concentrés pour tout vous dire. Nous sommes tous deux instigateurs des coquineries. Une fois je demande à mon Chéri de faire une photo, la suivante c’est Lui qui a une envie particulière. C’est ce qu’il s’est passé avec cet arrosoir dans le rayon « Jardin » ! Il ressemble aux sextoys canards des salles de bain et on n’a pas résisté !

Une partie des achats est terminée. Nous n’avons pas tout trouvé. Il manque le meuble de salle de bain et la peinture pour la fenêtre. Il est treize heures et on commence à avoir faim. Sur le parking, pendant que mon Aimé range le coffre, je range le caddie les fesses à l’air en croisant un Monsieur ramenant le sien. Vous ne le voyez pas sur les photos car il est derrière MrSirban, mais un autre Monsieur installe sa nouvelle remorque et profite autant que mon Homme de l’exhib en porte-jarretelles sur le parking.

Cela fait une éternité que nous n’avons pas mangé un Burger ! On découvre le fast-food version Covid. On passe commande sur une borne et on attend dans la salle les uns derrière les autres que nos sandwiches soient prêts pour les retirer en caisse. Ambiance singulière garantie avec la distanciation sociale et les cordons de sécurité jaunes pour ne pas déambuler dans le restaurant. Il y a du monde devant et derrière nous. J’ai trouvé une table où m’installer à proximité des bornes de commandes. Cette exhib vous est gracieusement offerte par MrSirban, qui m’a suggéré de soulever le pull devant tout le monde. Je prends mon courage à deux mains et… Flûte ! La  première photo est ratée. Il me propose de recommencer. Je réitère l’exhib au restau, trop bon !

On déjeune dans la voiture. Exceptée l’odeur tenace de sandwiches malgré les fenêtres ouvertes, on a mangé en étant bien assis, sans lancé de frites à esquiver et sans cris. Il faut bien trouver des avantages ! Le snacking terminé, nous retournons arpentés les magasins à la recherche d’un meuble de salle de bain, qui ait des pieds, qui ressemble à un bahut ou une commode et qui ne soit pas destiné à accueillir une vasque. On a l’impression de demander la lune ! On a fait quatre lieux différents sans trouver notre bonheur. Cela a été l’occasion de diversifier les lieux de flashing en magasin !

Faute d’avoir trouvé un meuble, on a fini la journée de corvées en achetant la peinture. Vous vous demandez ce que je fais les bras en l’air dans les rayons d’un magasin de bricolage ? J’explique à MrSirban que je ne porte pas une robe mais un pull long et que ça ne réagit pas pareil. La robe reste à bonne hauteur au niveau des jambes si je lève les bras, alors que le pull long ne fait pas ça ! Lui, il est vicieux… il dévoile mon intimité et je me retrouve à faire des exhib automatiques. Vous pensez qu’on ne lève pas les bras à tout va. Détrompez-vous ! Dès que je mets le manteau ou cherche à atteindre un objet perché (ce qui arrive souvent quand on fait 1m54), ce pull exhibe mes fesses plus ou moins contre ma volonté.

Fin octobre, je cède à la tentation en achetant un porte-jarretelles blanc. J’ai été convaincue par le porte-jarretelles noir et j’avais envie d’un modèle virginal. On n’avait pas encore trouvé l’occasion de l’essayer en conditions réelles, c’est à dire une journée complète en marchant, bougeant, s’asseyant, se levant… Nous avons tous les deux su rendre les corvées bien plus agréables en faisant plein d’exhib en magasin. Cela nous a beaucoup excités au point que j’ai senti l’humidité de mon intimité à plusieurs reprises. Sur le chemin du retour, MrSirban a longuement caresser mes jambes ennylonées. Il m’a baisée debout contre la fenêtre de la salle à manger aussitôt rentrés ! On ne tenait plus, on avait trop envie l’un de l’autre.


Le 29 décembre 2020, mon compte Twitter datant de 2011 et ayant 83.7K followers est supprimé sous prétexte que photo de profil et bannière sont trop coquines. Hier, 23 janvier 2021, mon compte de secours est supprimé avec 7K followers. Je vous remercie pour les très nombreux messages de soutien envoyés à mon Merveilleux Epoux, MrSirban. Il les lit tous et ça me touche très sincèrement. Ca  manque de ne pas pouvoir être présente comme je le suis quotidiennement depuis dix ans sur Twitter. En attendant un retour sur les réseaux sociaux, gardons contact sur mon blog, vos commentaires sont les bienvenus, ou alors sur ma page Wyylde AmanteLilli, si vous y êtes déjà.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 commentaires sur “Exhib au magasin en porte-jarretelles”