[Couple] Baise contre une maison abandonnée

Nous sommes le samedi 2 février, le printemps s’est prématurément installé sur une large partie de la France et le Sud-Est ne fait pas exception. Il fait un temps superbe et des températures dignes d’un mois de mai. Nous avons dans les 23/24°. Juste avant de partir pour Avignon, j’ai reçu une toute nouvelle paire de chaussures achetées en soldes : des cuissardes Guess. Avec MrSirban, nous décidons d’aller déjeuner au restaurant et je ne manque pas de revêtir mes nouveaux atours assortis de collants couleur chair, que mon Homme adore !

Pendant tout le repas, nous sommes contraints d’être sages, car nous sommes entourés d’enfants aux tables voisines. C’est notre limite stricte, nous faisons toujours attention à n’être vus d’aucun enfant lorsque nous faisons des coquineries ou des exhib. Mon Chéri vérifie juste que j’aie bien mon matériel “Hotwife” sur moi, à savoir : du lubrifiant, des préservatifs toujours à disposition dans le sac à mains ou les poches.

Le repas terminé, nous avons une furieuse envie de sexe. Ne connaissant pas très bien Avignon, nous décidons d’aller où le vent nous porte sans trop savoir quel type de lieu chercher pour une partie de baise en extérieur ! On a bien dû rouler une trentaine de minutes avant de trouver notre petit coin tranquille pour abriter nos ébats. Dès qu’on souhaitait se poser, on croisait des familles à vélo ou à pieds, des enfants promenant des chiens… L’angoisse ! Au plus on s’obstine à chercher, au moins on trouve et au plus, ça nous excite d’être dans l’attente. Finalement, depuis la route, le regard de MrSirban se porte sur une vieille maison abandonnée dans une oliveraie. Il faut prendre un petit chemin de terre pour s’y rendre, mais peu importe…

J’ai tellement envie de Lui, je suis prête à sacrifier mes toutes nouvelles chaussures ! En plus, j’adore le sexe en extérieur et je sais que mon Homme n’est pas trop fan habituellement. Pour une fois que c’est Lui qui me propose ce genre de coquinerie dehors, je ne vais pas laisser passer l’occasion ! Il trouve cela tout à la fois franchement inconfortable et pas très hygiénique. Alors que moi j’y ressens de l’adrénaline, l’excitation de baiser dehors dans un lieu insolite et le risque d’être surprise. Juste avant de prendre appui contre la maison abandonnée, j’ai une petite lueur de lucidité et nous allons vérifier que la maison n’est pas habitée par des squatteurs ! Mieux vaut être prudents. Elle est vide et n’a visiblement pas connu âme qui vive depuis une éternité. Dans la précipitation, je pose négligemment mon téléphone portable en appui contre mon petit sac à main en mode selfie sans réellement vérifier la prise de vue. On a trop envie l’un de l’autre ! Pour le coup, je suis désolée pour la mauvaise qualité d’image et la vue trois quart dos !

Juste derrière nous se trouve l’autoroute et nous trouvons très excitant d’entendre passer les voitures à vive allure pendant que mon Homme retrousse ma robe pour me prendre. MrSirban dégraffe son jean. Je baisse mon collant sur mes cuissardes. Je m’accroupie pour le prendre en bouche et goûter à son sexe érigé de désir. Je suis trempée d’excitation. J’ôte mon petit gilet rose et laisse tomber ma robe sur mes hanches. Je prends appui contre la maison et c’est parti !

Petite vérification du niveau d’humidité… Je suis tellement excitée qu’il n’y a pas besoin de lubrifiant. Mon Homme s’immisce entre mes cuisses en se frayant un chemin, puis en tenant fermement mes hanches. Bien cambrée en appui contre la maison abandonnée, il me baise divinement et ses coups de reins sont bien sentis. Nous essayons d’être discrets, même si nous ne voyons personnes dans notre champ de vision, mais des gémissements de plaisir s’échappent.

Les va-et-vient de MrSirban me déstabilisent par moment et mes talons aiguilles s’enfoncent dans la terre meuble. Cela ne gâche en rien l’excitation, bien au contraire… les orgasmes s’enchaînent. J’essaie de trouver un point d’appui plus stable. Je me baisse complètement jusqu’à tenir mes chevilles, mais rien n’y fait. Nous sommes de vrais sauvageons et cette première baise en extérieur de l’année 2019 est méga excitante ! On se régale et on s’abandonne l’un à l’autre. Mon Homme me met de bonnes fessées, appuie sur ma cambrure pour l’accentuer. Pour ma part, je suis son rythme en faisant également des va-et-vient et je l’encourage à me baiser fort comme la bonne petite chienne que je suis.

L’excitation est à son comble. Mon Aimé se retire et se masturbe sur mon cul bien tendu. Le cadre tout à la fois buccolique avec l’oliveraie et glauque avec l’autoroute et la maison abandonée ; la douceur printanière de ce mois de février ; cette fantastique partie de sexe dehors… On est au taquet ! Dans un cri rauque accompagné d’un glapissement de plaisir de ma part, mon Homme éjacule sur mon cul dénudé. Une belle giclée de sperme chaud.

L’excitation est encore à son paroxysme, quand nous réalisons que… je suis en collants et que nous avons mutuellement oublié les mouchoirs ! Je me traine le collant négligemment  Il va falloir improvisé. Je remonte le nylon sur ma peau souillée de sperme. Nous retournons à la voiture. Je m’assieds sur le siège ainsi… le popotin trempé par la giclette de mon Mari ! Il reste encore une petite heure de route à faire. Vivement que nous rentrions pour que je puisse prendre une douche ! Les bas sont pour cela plus pratique que les collants lorsqu’on se fait gicler sur les fesses.

Et vous, avez-vous profité de ce mois de février printanier pour étrenner vos premières parties de sexe en extérieur ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “[Couple] Baise contre une maison abandonnée”