Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !
Site gratuit d'une libertine depuis 2011 !

Street art et exhib coquines sur Marseille

Pour la Saint-Valentin, mon Aimé a fait la surprise de m’inviter dans un très bon restaurant du Vallon des Auffes. La promenade digestive après le copieux repas a été teintée d’exhib « street art » au Vallon des Auffes. Dans une première partie (lire l’article), vous avez pu découvrir la partie exhib, je vous invite maintenant à nous suivre pour des photos plutôt axées nurbex.

C’est la troisième fois que nous venons au Vallon des Auffes et on n’a jamais poussé la promenade jusqu’au-delà la piscine d’eau de mer. Aux beaux jours, le coin est assailli par des bronzeurs et baigneurs posant leurs serviettes sur chaque mètre carré disponible du matin au soir. Hors saison et après l’ondée, l’ambiance n’est pas la même et on découvre une petite zone « street art » avec des graffitis thématiques et de beaux tags. L’un d’eux retient particulièrement notre attention.

MrSirban m’a dit : « donne-moi ton parapluie, on dirait que t’as une bite ! » et… c’est pas faux !

Nature peinture ! Mon Homme souhaite que je dévoile mes fesses. Je prends position le parapluie ballant entre les cuisses, une jambe en appui contre le muret et les cuisses ouvertes. MrSirban rit franchement en me demandant de le lui remettre : « Ma Chérie, donne-moi ton parapluie, on dirait que tu as une bite ! ». A priori, ça me fait un gros zizi et en regardant le cliché incriminé… c’est pas faux ! Je vous l’ai mis pour le fun.

On explore un peu, mais ça ne va vraiment pas bien loin après les escaliers. Mon Aimé grimpe au-dessus du bâtiment violet sans y trouver de grand intérêt. Le coin est sympa mais notre attention se porte ailleurs. On entend un gros bruit d’eau. On cherche l’origine de ce splash, des vagues viennent littéralement de passer par dessus un bâtiment ! La Méditerranée est énervée aujourd’hui.

Quelle déferlante ! Heureusement qu’on n’est pas en-dessous à ce moment là, on aurait été trempés ! J’ai bien envie de retirer mes vêtements pour ne rester qu’en collants, mais MrSirban a peur que j’attrape froid. Il doit faire une douzaine de degrés avec du vent et des embruns. N’ayant pas eu le rhume une seule fois depuis des mois, ce serait ballot de choper la crève pour des exhib nue à Marseille. On est en février, les beaux jours reviendront pour la nudité.

On attend que les gouttes égrènent le temps en faisant de belles exhib devant le local. A la belle saison, il s’agit d’une buvette où il est possible de louer kayaks et paddles. C’était le cas en 2019 quand nous étions venus déjeuner avec nos amis lyonnais, Couple_Plans. Depuis, je serai incapable de vous dire si c’est toujours le cas ! Les couleurs sont vives. Un street art capte notre attention.

Un vieux loup de mer attend la vague en guettant par la fenêtre avec son chat. Ce marin d’eau de mer doit avoir la sardine qui frétille. Il semblerait qu’une fille du port se dévoile avant de mettre les voiles ! Autant on a évité la vague tout à l’heure, autant pendant toutes les photos coquines devant ce street art je reçois une goutte régulière et glacée. Elle s’échoue inlassablement sur ma cuisse jusqu’à la tremper… un vrai métronome ce truc ! Je le signale à mon Homme, ça commence à faire froid. MrSirban a pitié vite fait et continue à photographier mes exhib en ville ! Le lieu l’inspire !

Avec mon Aimé, nous sommes toujours partagés concernant la Cité Phocéenne. Elle est faite d’oxymores et de paradoxes, la laideur côtoie le sublime dans un même champ de vision. Le soleil s’affirme au moment où nous quittons le Vallon des Auffes pour rentrer dans le département voisin du Var. On a passé un excellent après-midi à Marseille pour la Saint-Valentin entre gourmandise et exhib coquines. Le soir, on s’est échangés nos présents avant de se lover l’un contre l’autre et profiter de Nous pleinement.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 commentaires sur “Street art et exhib coquines sur Marseille”