♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

Baise au lit conjugal, candauliste et cuckold

Et c’est parti pour la saison libertine 2021, on reprend le libertinage avec un amant de confiance qu’on a déjà vu à trois reprises : en pluralité masculine, en gangbang et en duo. Chose rare, la rencontre se fait à la maison, histoire de redémarrer par une partie coquine dans le lit conjugal entre candaulisme et cuckolding.

Je m’étais engagée à ce qu’il me déconfine sexuellement. C’est important de tenir ses promesses, surtout quand elles sont aussi plaisantes ! On a toujours garder contact en s’échangeant des petits messages, des photos coquines ou en faisant des petits jeux virtuels à défaut de pouvoir se voir. On est contents de reprendre les coquineries avec ce complice. Il n’a pas souhaité que je diffuse son pseudo Wyylde pour cet article. Le mien est toujours amante-lilli ! On s’est donnés rendez-vous entre 14h30 et 15h, mais l’impatience semble partagée car mon Amant arrive à 14h avec une demi-heure d’avance. On est contents de le revoir ! La dernière fois remontait à février 2020 à l’hôtel, puis entre empêchement mutuel et pause libertine de notre côté, du temps est passé.

On se pose au jardin pour prendre un verre en papotant. Les hommes prennent une bière et moi… un Pastaga. MrSirban s’absente dans la cuisine (je suppose), mais grande timide que je suis, je reste sage jusqu’à ce que mon Amant soulève ma robe pour y découvrir la lingerie et les nylons portés. Je crois pouvoir dire qu’il a apprécié. On est bien partis pour débuter la partie coquine au jardin, lorsque la voisine a la bonne idée de montrer le bout de son nez à la fenêtre à cet instant. On part d’un commun accord dans la maison pour être tranquilles sans craindre le regard inquisiteur de mon voisinage d’un âge très avancé !

On débute tous les deux dans la chambre avant d’être rejoints par mon Homme. Les mains de mon Amant se faufilent sous ma robe pour y trouver mon intimité. Les vêtements tombent rapidement de part et d’autre. Je m’agenouille pour goûter à sa belle queue. Elle m’avait manquée ! Je la savoure avec gourmandise entre fellations et gorges profondes. Je reçois quelques gifles bien senties exactement comme je les aime ! Il me maîtrise et ça me fait démarrer au quart de tour.

On prend place dans le lit conjugal devant mon Mari candauliste, qui n’en perd pas une miette. Pendant que je poursuis la dégustation sexuelle de mon complice, ce dernier ordonne à MrSirban de lui préparer une capote pour qu’il puisse me baiser ! Je le savais joueur et cérébral, je le découvre à tendance cuckold et cela ajoute à mon excitation.

Mon Homme s’empresse d’ouvrir le préservatif pour le lui remettre. C’est d’ailleurs Lui, qui a préparé la maison et la chambre pour accueillir mon Amant. On l’a amené sous forme de jeu, mais dans les faits, il est toujours en télétravail. Ce n’est plus mon cas depuis le déconfinement !

MrSirban nous apporte également le lubrifiant en répondant à l’injonction de notre complice, qui se glisse entre mes cuisses et s’immisce dans mon intimité pour une succulente levrette. Il me déconfine la chatte en douceur avant d’en prendre possession complètement et avec fougue. C’est extatique de le sentir me pénétrer. Je sens mes lèvres s’ouvrir pour l’accueillir. Etre prise par mon Amant dans le lit conjugal sous le regard de mon Mari candauliste, c’est vraiment orgasmique !

Mon Homme se délecte de chaque instant et quand nos regards se croisent, je le vois par moment à deux doigts de jouir. Son regard s’envole au plus près du Septième Ciel pour nous y rejoindre. Mon Amant dit à MrSirban que c’est bon d’être dans la chatte de sa femme et que le cocu doit calmer ses ardeurs, car il est déjà bien excité, alors que cela ne fait que commencer ! Cet échange cuckold entre eux rajoute de la cérébralité au plaisir physique.

Mon Amant m’avait prévenue que j’allais prendre cher pour nos retrouvailles et il n’a pas lésiné sur les claques au point de faire rougir mon cuir en y imprimant l’emprunte de sa main ! Bien cambrée, je tends mon cul pour lui offrir une croupe ne demander qu’à rougeoyer. Je me suis prise de bonnes fessées en étant bien prise. Fessées en levrette, fessées en sucette, c’est super excitant. J’adore ça ! Il me prend parfaitement en mains. C’est l’avantage de se connaître de précédentes rencontres libertines, on est à l’aise l’un avec l’autre et on connaît déjà nos modes d’emplois !

Notre Complice me chevauche en immisçant son chibre dans ma petite chatte ruisselante d’envie. Il prend appui sur mes fesses relevées. Les levrettes s’enchaînent à un rythme effréné jusqu’à ce que nous décidions de changer de position. Mon candauliste de Mari doit faire des pauses dans sa masturbation pour ne pas courir le risque d’éjaculer trop vite ! Entre son souffle haletant et son regard pétillant, il adore le spectacle de voir sa petite femme entre de bonnes mains !

J’ai les cuisses grandes offertes pour recevoir en missionnaire mon Amant dans le lit conjugal. Ses mains enserrent ma gorge et prennent appui sur mon cou puis m’assènent de belles gifles. Sa main s’abat sur ma joue à plusieurs reprises. C’est une pratique qui peut parfois choquer, comme si le visage était plus intouchable que la fesse, mais j’en raffole ! J’aime me sentir maîtriser lors d’une partie libertine, cela me permet de m’abandonner totalement. Paradoxalement, si c’est trop doux, je n’arrête pas de cogiter et je ne parviens pas à lâcher prise complètement. Allez savoir pourquoi !

L’été a décidé de s’installer pile le jour de la rencontre libertine à la maison et on frôle les 36/37°. On a bien chaud ! Entre les ébats qui échauffent les corps et le fait que nous n’ayons pas de climatiseur, une pause s’impose pour faire baisser la température. On s’affale sur le canapé après avoir pris une petite douche rafraîchissante. Je remarque que mon Amant porte un caleçon dont il m’avait parlé en début d’année 2021 ! Il lui va très bien !

On étrenne le nouveau canapé avec un Amant ! On l’a acheté à l’automne 2020 et on l’a réceptionné en janvier de cette année (lire l’article). Il est plutôt confortable pour les parties de jambes en l’air musclées et… Chose importante ! Il ne grince pas. A quatre pattes sur le sofa, notre invité parcourt mes lèvres intimes du bout des doigts jouant à les ouvrir et les clore pendant que je goûte à son sexe érigé. Il ordonne à MrSirban d’aller mettre une cage de chasteté, car mon cocu de Mari est trop excité par cette rencontre entre cuckolding et candaulisme. Il est au taquet !

Mon Cocu revient avec son sexe encagé. Il a spontanément choisi la plus petite cage de chasteté pour nous voir coquiner sous ses yeux. Ses érections sont désormais contenues. On ne manque pas de Lui rappeler que cela sied bien à un Mari cocu d’avoir la queue enfermée, puisqu’elle ne sert à rien de toute façon. Pendant ce temps, mon Amant montre comment on s’occupe d’une femme. Il saisit mon visage et le guide vers ses bourses pour que je lèche son périnée et ses testicules. Je m’exécute. Il bloque mon visage entre ses cuisses, prisonnière volontaire à la disposition de son plaisir.

Monsieur Cocu n’arrête pas de commenter tellement il est excité : “J’adore ça, j’adore quand elle fait ça, elle ne me le fait pas souvent ! Je n’y ai pas souvent le droit, j’adore qu’elle le fasse à un autre homme !“. Notre complice ordonne à MrSirban d’aller se rafraîchir au jardin en regardant en direction de la voisine pendant qu’il continue de s’occuper de moi. On ne l’entend plus, il part la queue entre les jambes prendre un bon bol d’air… chaud. Il n’y a rien de frais avec la chaleur estivale.

La queue de mon Amant se tend pour que je vienne m’empaler sur son sexe. L’intimité perlant d’envie, je glisse sur son chibre et effectue des va-et-vient le faisant coulisser dans ma petite chatte mouillée. C’est l’occasion de recevoir de belles fessées ! Tout cul tendu mérite son dû.

On change de côté et je m’empale à nouveau sur le sexe de mon complice en lui faisant face. Il profite de ce tête à tête pour me mettre quelques gifles sur le visage et les seins. MrSirban découvrira ces instants partagés sur les vidéos, car il se montre très obéissant. Il reste sagement au jardin le regard tourné vers le voisinage. Voyant que je commence à fatiguer, on change de position et on bascule en levrette. Il reprend la main et je n’ai plus qu’à profiter !

Mon Mari est autorisé à revenir à cet instant. Il est terriblement excité et sa cage de chasteté bouge toute seule au gré des érections de son pénis. Les tiges de plastique maintenant la cage sont à la limite de s’extirper de leur emprise en silicone. Mon Amant me demande de m’occuper de la petite queue encagée pendant que je le suce et explique à MrSirban qu’il aura le droit de jouir sur mes pieds à la fin de la rencontre. Je m’exécute avec joie et mets quelques petites tapes à mon Homme.

A genoux, j’enchaîne fellations et gorges profondes. Du gland à la garde, j’avale en entier son sexe sous le regard de mon Mari encagé. Je mets à disposition ma bouche pour qu’elle soit baisée. Notre complice tient ma tête pour “forcer” la pénétration en gorge. Je précise que je ne suis pas réellement forcée, je suis pleinement volontaire ! Je fais des bruits de troll des cavernes et des fellations baveuses, mais cela ne semble gêner que moi !

Je sens que je vais bientôt entrer en surchauffe de minette. Je ne me trouve pas très endurante par rapport à d’habitude et mon Amant est une machine de guerre, il a une endurance à toute épreuve ! Quand il me propose une levrette supraluminique, je ne peux pas la refuser ! C’est sa grande spécialité et j’ai encore envie de sa queue. C’est le cul bien rougi par de nombreuses fessées soutenues que je lui offre ma petite chatte fatiguée.

Cambrée sur le canapé, je trouve réellement très excitant d’être baisée par un Amant devant mon cocu encagé. Je reçois de bonnes claques qui finissent de marquer mes fesses d’une main de maître ! Comme je ne suis plus de première fraicheur après ces assauts répétés, les pénétrations commencent à taper au fond et à devenir inconfortables. Je n’arrête pas de gigoter dans l’espoir de trouver la bonne position, qui permettrait de profiter encore de cet instant coquin !

Les hommes ont déjà compris que j’arrivais au bout de ce que je pouvais offrir physiquement. Mon Amant me dit ouvertement qu’il me sent épuisée. M’ayant pratiquée plusieurs fois, il a dû remarquer que j’ai la bougeotte quand je fatigue ! C’est nul quand le physique lâche alors que l’esprit est toujours partant.

Nous nous rendons dans la chambre pour clôturer en beauté ce déconfinement libertin dans le lit conjugal ! La chaleur est épouvantable. On est en nage. A défaut d’être (ré)utilisable sexuellement, je profite d’un dernier moment de partage pour lécher le périnée de notre complice. J’ai plaisir à lui faire plaisir ! De son côté, il se masturbe longuement au-dessus de ma poitrine jusqu’à m’offrir une superbe giclée de sperme chaud sur les seins. Il m’arrose généreusement.

C’est tout sourire que j’arbore fièrement mon collier de sperme sur le décolleté ! Mon Homme n’a plus sa cage de chasteté et il avait obtenu une permission de jouissance en fin de partie coquine. Pendant que mon Amant tient la caméra, MrSirban se masturbe sur mes pieds et jouit rapidement sur les nylons dans un cri rauque de soulagement et d’excitation.

On est très contents d’avoir repris le libertinage dans d’aussi bonnes conditions, avec un Amant hors pair, dans le lit conjugal à la maison. Ca nous a terriblement excités de se relancer dans l’aventure coquine après plusieurs mois d’arrêt en raison de la pandémie et des confinements.

Pour ce déconfinement libertin, je regrette d’avoir passé une nuit blanche quatre jours avant. J’ai fait une réaction au vaccin contre la Covid quinze jours après en ayant des sensations de brûlures douloureuses dans chaque os… de la colonne vertébrale aux pommettes en passant par les coudes, les phalanges, les chevilles. J’avais eu la même chose trente minutes après l’injection mais c’était passé en deux heures. Le jour de la rencontre, j’ai mal partout et je suis crevée ! Disons que je sais que je peux faire mieux en terme d’énergie et d’endurance ! Cela ne nous a pas empêchés de partager un merveilleux moment complice et très sexe entre candaulisme et cuckolding.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 commentaires sur “Baise au lit conjugal, candauliste et cuckold”