Master of Puppets

04
Quand Il rentrera du travail ce soir, je deviendrai son Objet Sexuel. C’est quelque chose qui me plaît beaucoup, même si par fierté, le terme d’ “Objet” me pique au vif parfois ! Finalement, dans le feu de l’action, cela m’excite. Aujourd’hui, MrSirban m’a demandé de poster quelques photos de moi pour témoigner de cette condition particulière. Je suis dans la période du mois où je Lui appartiens, où Il contrôle, celle où je suis en état de soumission sexuelle (et uniquement sexuelle).
Je ne suis pas soumise S.M., cela signifie que si j’aime tout particulièrement les rapports virils et être dirigée, je n’aime pas pour autant la douleur. Celle associée aux fessées est l’exception qui confirme la règle, elle m’est très largement supportable. Autrement, rangez martinet et cravache, c’est moi qui les guident en tant que Domina. J’ai longtemps rechigné à accepter Le mot “Soumission” ou “Soumise” pour qualifier ma sexualité, sans doute par crainte qu’il soit mal interprété et qu’il soit associé justement au BDSM. On peut dire en fait que je ne suis pas la dominante lors des rapports sexuels. Cela ne m’est pas naturel.
 
J’aime être traitée en objet sexuel par MrSirban et par les hommes à qui Il m’offre. C’est très excitant, car cela me permet de m’abandonner corps et âme, de ne penser à rien d’autre qu’au plaisir, au Sien, au mien aussi, au Leur parfois. J’aime être guidée, mais aussi malmenée : qu’Il se serve de moi, m’utilise, me contrôle.
Cet abandon est très agréable, comme un sentiment de plénitude.
Les Damoiselles et Damoiseaux qui seraient heurtés, je ne suis en rien forcée. MrSirban me respecte énormément, sans doute bien davantage que nombre d’hommes et gendres idéaux. Même si les termes “objet”, “chienne”, “maître” peuvent paraître dégradants et choquer quelques âmes douces, il s’agit d’un jeu et cela n’est en aucun cas les mots qu’Il emploie au quotidien. Le jeu ne dure pas des heures, ce peut être une demie heure une ou deux fois par semaine tout au plus.
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Master of Puppets”