Le salon de l’érotisme à Marseille

Hier, samedi 5 mars, nous avions prévu de nous rendre au Salon de l’érotisme Eropolis/LeKamasou de Marseille. Nous l’avions indiqué dans l’agenda de notre site mi-janvier et même si le midi, nous étions au vétérinaire, car notre chat est de nouveau très malade (forte fièvre, apathie, anorexie), nous avons tenu à y aller tout de même pour nous changer un peu les idées. Nous y étions allés l’an dernier et nous avions bien apprécié. L’ambiance était festive et avec des stars du X connues, comme Claire Castel ou Jessyca Wilson.

Nous partions de la maison à 13h35 et arrivions au parc Chanot à 15h05. Les rares fois où nous nous rendons à Marseille, c’est toujours l’expédition et le bordel ! Il y a des travaux en permanence et des gens qui font n’importe quoi…

 

La cité phocéenne est une freestyle zone ! J’avais opté pour un petit short en cuir noir, des collants Wolford Fatal 15 et un petit pull rouge aéré.

Bien que nous ayons réservé nos places sur Internet, il nous a tout de même fallu faire la queue pendant 20 mn pour échanger nos e-billets contre des tickets en caisse… on frôle l’absurde ! Concernant les tarifs, c’est 14 € pour les hommes avec la réduction internet, autrement c’est 19 € en achat sur place. C’est gratuit pour les femmes si elles ont pris leur bon sur Internet, autrement c’est 14 €. Il y a un vestiaire obligatoire à 2 € par personne. Nous avons refusé de le prendre de peur d’avoir froid dans les allées du salon.

AmanteLilli-Sexy-Coquine-Libertine-02

AmanteLilli-Sexy-Coquine-Libertine-Eropolis-SalonErotisme-LeKamaSou-03

Le sas passé, nous découvrons une allée d’artistes érotiques : peinture, sculpture, photographie. Surprenant, mais sympathique ! Ce passage franchi, nous entrons dans le vif du sujet et une chose nous choque : cela semble plus petit qu’en 2015. Il y a quelques boutiques vendant des tenues coquines, le stand d’un club libertin drômois, un stand de fitness, un stand “Oh la la” et “Caprice Dolls” où il est possible de s’offrir le show privé d’une star du X (comme Lola Rêve, Ania Kinski, Rachel Adjani), une buvette et au centre, une scène carrée avec des sièges permettant d’assister à des shows.

AmanteLilli-Sexy-Coquine-Libertine-SalonErotisme-07

Une seconde zone est ouverte dans laquelle on trouve un coin “gogodanseur” coûtant 5 € et exclusivement réservé aux femmes, un coin “tournage X” à 10 € par personne, un coin hot à 3 € par tête. Il y a des coins “private” pour s’offrir le strip-tease d’une coquine plus ou moins connue (plutôt moins que plus d’ailleurs), un sex-shop proposant plein de sextoys, le stand d’un site libertin et quelques boutiques de vêtements.

AmanteLilli-Sexy-Coquine-Libertine-SalonErotisme-08

Comme il n’y avait personne, nous sommes allés sur le stand Oh La La pour demander si nous pouvions faire une photo avec Lola Rêve, qui n’était pas en show à ce moment. Cela nous a gentiment été refusé par un gars sur le stand (le manager je pense). Pour le coup, nous n’avons pas osé demander pour les autres actrices. L’an dernier, nous avions pu faire plein de photos avec les stars du X, ce refus nous a surpris. Par contre, ils nous ont proposé un private show à la place. Nous avons décliné. Hormis deux ou trois actrices s’étant fait un nom (Lola Rêve, Ania Kinski, Rachel Adjani)… les autres actrices ou showgirls n’étaient pas connues (du moins de nous).

Canelle
Canelle à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Canelle à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Canelle à Eropolis/LeKamaSou Marseille

Nous sommes allés nous installer devant le podium en scène centrale pour assister aux shows. Un follower de Twitter nous y a rejoint. Nous le connaissons déjà de plusieurs bukkake. Il est toujours très gentil. Nous avons assisté à trois spectacles : du pole-dance par une fille qui s’appelait Cannelle ; un strip-tease masculin de Captain America (si si, je vous assure !) ; un strip-tease féminin d’Ana Lys, alias le Petit Chaperon Rouge. J’ai préféré le show d’Ana Lys, il était vraiment très sexy et très sympa.

Captain America à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Captain America à Eropolis/LeKamaSou Marseille

Comme nous avons été globalement déçus par ce salon de l’érotisme cru 2016, aucun de nous n’a eu envie de faire d’exhibitions ou de flashing. J’aime m’exhiber dans les lieux qui me séduisent, me plaisent, me donnent envie. Cela m’était déjà arrivée à Saint-Paul de Vence, où je n’avais pas eu envie de m’exhiber car j’étais déçue du  village trop attrape-touristes… pourtant je venais de me dénuder partout dans Vence. Je marche à l’affect ! Là, j’ai simplement eu l’impression que nous étions pris pour des portes-monnaies ambulants.

Ana Lys à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Ana Lys à Eropolis/LeKamaSou Marseille

Outre l’entrée à 14 € (avec la réduction internet de 5€), trois autres salons sont payants, les boutiques proposent des tenues trouvées trois fois moins cher sur Amazon et les rares actrices X connues ne font pas de photos-souvenirs mais sont là uniquement pour des private (si on suit notre mésaventure au stand Oh La la !)… Payer quelque chose de qualitatif, cela ne nous gêne pas car tout a un prix. Là, nous nous sommes sentis pris pour des pigeons. Nous avions cessé d’y aller de 2012 à 2014. L’an dernier nous avait contredit, mais cette année, nous retrouvons tous les travers que nous reprochions au salon de l’érotisme Eropolis avant. Hors de question de monter à la capitale pour avoir un salon digne de ce nom, Marseille est la seconde ville de France. Nous sommes en droit d’espérer un salon qualitatif au regard des prix pratiqués. 2017 se fera sans nous.

Ana Lys à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Ana Lys à Eropolis/LeKamaSou Marseille
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Le salon de l’érotisme à Marseille”