♥ Blog libertin 100 % gratuit d'une coquine, hotwife et très exhib ♥

[Confinement J52] La nouvelle cage de chasteté

Confinement, J52 ♥ On essaie une cage de chasteté en silicone !

Jeudi 7 mai, c’est le dernier jour de la semaine et j’ai suffisamment bien avancé ces derniers jours dans le télétravail pour espérer terminer la journée pas trop tard. J’ouvre un oeil à 6h40, en même temps que MrSirban. Nous nous levons et optimisons le temps : pendant qu’il prend son petit-déjeuner, je me douche et inversement ! A 7h20, nous sommes devant les écrans de nos ordinateurs respectifs pour télétravailler.

Après la mise en route de l’ordinateur et la réponse aux courriels, je m’accorde une toute petite pause lecture. Il reste une centaine de pages et l’intrigue est palpitante. J’arrête peu avant la fin, histoire de ménager le suspens jusqu’à demain. Je ne sais pas pour vous, mais il m’arrive de ne pas terminer un livre pour laisser place à l’imagination et créer ma propre fin de l’histoire. Fut un temps, j’ai été une vraie spécialiste du “on arrête cent pages avant la fin”. Je ne pense pas le faire cette fois, j’ai trop envie de savoir !

La pause méridienne est assez vite expédiée, car nous essayons toujours de trouver des masques ! On se remet rapidement au télétravail. Le temps est estival. Il fait 32° et je ferme l’ordinateur dès quinze heures pour profiter du hamac et du jardin. J’essaie toujours de hâler un peu avant de reprendre le boulot lundi… en vain !

MrSirban boucle le travail à seize heures trente. Nous avons reçu entre temps, dans la boîte aux lettres, une nouvelle cage de chasteté en silicone que mon Aimé s’est acheté le week-end du premier mai. Il en a choisi une à dix-sept euros histoire de savoir si le concept “cage peu rigide” lui plaisait. Jusqu’à présent, il en avait une en métal et une en plastique.

A la base, je ne suis vraiment pas dans l’optique de lui confiner le zizi  dans la nouvelle cage de chasteté. Mais les essayages des différents anneaux, la mise en place… tout cela me donne envie de jouer ! Cela fait désormais dix jours que mon soumis Cocu n’a pas joui et l’encagement le met en érection immédiatement. Cette dernière est totalement contrainte par l’ustensile. Le rôle premier fonctionne ! Je vois son sexe monter et descendre, mais il est dans l’impossibilité de se déployer.

Je le conduis dans la chambre et mets tout en oeuvre pour que son érection se maintienne, voire s’amplifie. Je prends des pauses alanguies, aguicheuses et le chauffe du regard. Ses mains parcourent mon corps avec mon accord ! Je l’encourage à me caresser la poitrine et le sexe. Il a interdiction de me faire jouir ou de me masturber. Cela le frustre, mais contribue pleinement à son excitation. La cage de chasteté fait son office et le contraint bien. Seul petit soucis, les deux pics blancs sur les côtés ont tendance à se défaire facilement. Heureusement, l’attache du milieu avec le cadenas tient bien. De mon côté, je suis trempée de désir pour mon Homme, car cela fait également dix jours que je n’ai pas joui. Le jeu d’abstinence fonctionne des deux côtés et nous nous en régalons. On trouve cela terriblement excitant, car chaque jour a son petit lot de coquineries et de plaisirs divers et variés sans que cela n’aboutisse à un orgasme. Nous nous maintenons dans un état de désir constant. C’est très cérébral.

Après une bonne heure de port, je retire la cage de chasteté à mon Mari et déconfine son sexe jusqu’au lendemain après une ultime masturbation à laquelle il n’a pas le droit de s’abandonner jusqu’à l’orgasme. Je lui annonce qu’il sera de nouveau encagé le lendemain. Jeudi soir n’était qu’un galop d’essai !

Pour qu’il puisse se préparer psychologiquement et cérébralement, je lui ai donné son programme de soumission. Vendredi 8 mai, il sera encagé et je tenterai de réaliser un massage prostatique. Comme cela fera onze jours sans jouissance, j’espère que le liquide prostatique sortira tout seul. Nous n’y sommes jamais parvenus. Samedi 9 mai, il aura le droit de jouir s’il paie. Contre 100 €, je le ferai jouir (masturbation, fellation…) et contre 150 €, il aura le droit de jouir en me pénétrant. Je garderai le contrôle de la relation sexuelle. Nous pratiquerons du moneyslavering. L’argent reste au sein du couple, c’est une histoire de vase communicant.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “[Confinement J52] La nouvelle cage de chasteté”