[Exhib] Sans culotte et coquine à Bendor

Découverte l’année dernière pour ma part et depuis son enfance pour mon Homme (il est de Hyères), on aime beaucoup la petite île de Bendor. Elle se trouve au large de Bandol et appartient à la famille Ricard, qui possède un empire pour poivrots financier (alcool et spiritueux). C’est un charmant parcours olfactif, bucolique, relaxant… durant lequel nous n’avons vraiment pas été sages puisque mon Chéri a troussé ma jupe et prise dans un jardin public, juste après que nous ayons fait de nombreuses exhibes coquines autour de l’île. Dans cet article, je vous dévoile les exhib et très prochainement, la partie sexe en extérieur ! Suivez-nous en vadrouille !

Loin des tumultes et de l’agitation de la côte, Bendor semble hors du temps et restée dans son jus. Ambiance années 1950-1960 garantie ! Après une petite traversée en bateau d’à peine dix minutes, on découvre une chimère de Provence : toits en tuiles, placette et fontaine, village d’artistes, hommages antiques sur seulement sept hectares… Les voitures y sont interdites, tout se visite à pieds bercé par le chant des cigales, la brise dans les pins maritimes et le ressac de la Méditerranée.

Cette douce ambiance ne manque pas d’éveiller nos sens coquins. Très rapidement, je dévoile mes charmes à mon Homme. Etant très exhibe et adorant le sentiment de liberté d’être nue en extérieur, je Lui dévoile d’abord mes seins en baissant mon petit haut. Je ne porte jamais de soutien-gorge. Puis, je soulève ma jupe pour lui exposer mes fesses sans culotte. Je suis toujours nue sous mes tenues. C”est tellement plus agréable, mais aussi plus hygiénique il me semble. “Rien ne macère ; tout s’aère !”, amis du glamour, bonjour ! C’est également plus pratique si on veut s’amuser.

A force de montrer mes petits seins à qui veut et mon petit cul rond à mon Homme, il n’a pas tenu bien longtemps et m’a prise dans un coin de l’île. On ne tient plus. On a une furieuse envie l’un de l’autre. Je vous montre cela très prochainement, je n’ai pas encore fini de rédiger l’article. Nos coquineries terminées, nous poursuivons la promenade comme si de rien n’était ou presque… Nous sommes désormais bien excités !

L’île de Bendor est, concrètement, un rocher au milieu de la mer complètement aménagé. Ricard l’a modelé selon ses goûts pour en faire un petit Paradis, tout à la fois artificiel et naturel. Certaines portions de l’île ont gardé des roches abruptes depuis lesquelles baigneurs et plongeurs se jettent à l’eau pour y observer des petits poissons et y dénicher des oursins. On est restés quelques temps à observer les voiliers et les nageurs pour observer leur découverte. Je n’ai pas résisté au plaisir de m’exhiber. D’abord la poitrine, puis le sexe, et enfin, les fesses.

Après cette petite ballade bucolique et coquine, nous sommes allés nous poser sur la plage pour profiter d’une bonne baignade et d’une mer à 27°. Malheureusement, les plages de Bendor ne sont pas naturistes. Le maillot de bain est de mise. Je me suis changée dans les toilettes du village, car ne portant rien sous ma tenue, je ne pouvais pas me dévêtir sur la plage au regard du nombre d’enfants présents.

Le maillot de bain enfilé, du moins la petite culotte de maillot, j’ai rejoint mon Chéri à la plage pour profiter d’un après-midi farniente et crustacés, sous le soleil exactement. Avant de partir, le matin, j’avais mis un petit tatouage éphémère symbolisant deux hommes et une femme, mais cela n’a pas permis de déclencher de rencontre coquine imprévue ! Dans la mesure où on ne programme rien du tout et qu’on laisse faire le hasard à 100 % dans le cadre des jeux “hotwife”, j’ai beau mettre des petits signes subliminaux pour faciliter les belles rencontres, on ne force pas le destin !

Nous avons passé une excellente journée à Bendor en amoureux avec MrSirban entre exhib, bonne bouffe et sexe en extérieur. Nous sommes arrivés en fin de matinée et repartis à la nuit tombée. On est rentrés vers 23h30. Ca fait du bien de profiter de belles journées loin de l’agitation estivale. Cette petite île est encore préservée du tourisme de masse que connaît la Provence l’été. Nous aimons nous ressourcer dans ce petit havre de paix et il nous tarde d’y retourner en espérant que l’été indien se poursuive et nous permette de jouir d’une douce arrière-saison.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “[Exhib] Sans culotte et coquine à Bendor”