[Cap] Dernier jour & Gangbang 100 % black

C

Jeudi 13 août, c’est notre tout dernier jour au Cap d’Agde et manque de chance, le temps n’est vraiment pas au beau fixe. De plus, je me réveille aphone, souffrant de crampes intestinales et exténuée, les joies de l’angine et du coup de froid au ventre, et mon Chéri a très mal au ventre également, à cause de sa RCH. Nous ne nous démoralisons pas et continuons nos petites habitudes : on prend le petit-déjeuner et on range la caravane en prévision du départ le lendemain à 10h. Bien que nous soyons tous les deux malades, nous n’annulons jamais nos rendez-vous libertins. Nous détestons qu’on nous pose des lapins, nous honorons donc, coûte que coûte, nos engagements.

01

Nous allons à la douche lorsque la pluie cesse de tomber et sommes prêts pour nous rendre chez les Pirates (leur pseudo Wyylde est Pirate-Team). Je dois les retrouver chez eux, à leur villa, vers 14h30 pour un bon gang-bang 100 % black. J’opte pour une tenue maritime, en bleu et vichy blanc, afin d’aborder le bateau pirate !

02

Nous arrivons à l’heure et découvrons que deux couples et une femme sont présents pour sept hommes. Nous craignons que ce soit une après-midi multicouples, le problème étant que mon Homme ne souhaite pas s’occuper d’autres femmes et je ne suis pas bi. De plus, je suis gourmande et je commence à me dire que deux hommes par couple, ça ne va franchement pas me suffire ! Nous en discutons avec les Pirates qui nous mettent rapidement à l’aise en nous expliquant que rien n’est obligatoire et que si je veux jouer uniquement avec les hommes, cela ne pose aucun problème.

A

Nous voilà rassurés. On nous explique le fonctionnement : dès que je veux m’amuser, je monte à l’étage après avoir choisi des hommes parmi les sept présents. Une demie-heure après notre arrivée, je me décide à monter… mais je ne fais aucune sélection et leur dis clairement « Je monte, me suis qui veut ! » ! Comme je semble timide, réservée et fragile, je ne pense pas qu’ils s’attendaient à ce que je sois aussi gourmande.

F

Les sept hommes montent mais un est vraiment trop trop bien membré et je ne peux rien faire avec, il m’a léchée un peu, puis a laissé la place aux six autres coquins avec qui mon minou était plus compatible. Je vous ferai un article détaillé à mon retour du Cap, lorsque j’aurai extrait les photos des vidéos. Ce que je peux vous dire, c’était très hot ! Ils n’ont pas hésité à me malmener, j’en avais les fesses rouges écrevisse !  Gorges profondes guidées et forcées, tirage de cheveux, grosses fessées, insultes… et baise intensive pendant une heure ! Nous avons fini la partie en sueur. A un moment, une femme de couple est venue se faire prendre à mes côtés par les hommes présents et a commencé à me caresser.  Ce n’est définitivement pas ce que je préfère. Je l’ai laissé faire, mais sans parvenir à lui rendre quoi que ce soit. On en a discuté après et elle a bien compris que je n’étais pas bi.

D

J’ai beaucoup aimé notre après-midi hautement sexe chez les Pirates, ce sont de vrais gentlemen à l’écoute des désirs des couples et notamment des femmes. Ils nous ont reçu avec délicatesse et courtoisie et ont su nous mettre à l’aise, bien que nous ne connaissions personne.

03

04

Ensuite, nous sommes rentrés à la caravane vers 17h pour finir de ranger ce qui traînait encore à droite à gauche. Il pleuvait des trombes d’eau et les orages étaient très violents. Ce n’est franchement pas agréable, en camp naturiste, de subir les assauts de la météo.

06

Vers 20h, nous sommes partis boire notre dernier verre au Waïki. Nous avons profité d’une accalmie pour sortir sans être complètement noyés ! Le camp était plutôt calme, le temps en a sans doute rebuté plus d’un. Nos amis sud-africains nous y rejoints vers 20h40 et nous sommes allés dîner tous les quatre au Piment Vert. C’est un très bon restaurant, les mets sont frais et préparés avec soin. Nous avons passé un instant complice et nous sommes mis au point pour les derniers préparatifs du mariage également. Je suis vraiment heureuse qu’ils soient nos témoins, ce sont des amis en or.

05

Nous avons attendu que la pluie cesse avant de quitter le restaurant. Nous nous sommes tous régalés. J’ai pris du filet de poulet cuit à basse température au foie gras et une mousse au chocolat, Mr Sirban a adoré son burger au chèvre et au foie gras et sa crème caramel !

07

Nous nous sommes séparés devant le restau. Pour notre part, nous sommes allés au cinéma porno pour dire au-revoir à toute l’équipe, mais également aux patrons du Clair-Obscur et de la pizzéria Le Point G. J’en étais à 148 LoulouX durant mon séjour au Cap, je voulais atteindre les 150 ! J’ai été agréablement surprise lorsque j’ai constaté que j’étais la seule fille à pénétrer dans cet antre de débauche et de stupre. Les hommes étaient nombreux et j’y ai une fois encore retrouvé quelques habitués. J’ai commencé par l’un d’eux d’ailleurs, il m’a demandé pour la toute première fois de lui griffer le sexe tout en le masturbant. A partir du moment où j’y suis allée franchement, il a joui extrêmement vite. Ensuite, s’en sont suivis trois autres, qui ont joui relativement rapidement. Le cinquième a souhaité que je serre son sexe de toutes mes forces en le masturbant, je me suis exécutée lui broyant littéralement la verge dans ma paume. Vu mon gabarit, je ne pense pas avoir une force herculéenne non plus ! L’avant-dernier a joui sans sperme, ce n’est pas la première fois que je constate cela. Ce sont des LoulouX ayant eu des problèmes de prostate et, bien qu’ils aient des orgasmes comme autrefois, il n’y a plus d’éjaculat qui sort, même pas de méat. La première fois, c’est surprenant. Maintenant, je sais que cela peut arriver et je n’en suis plus étonnée. J’ai fini par un septième, tout gentil. Après, j’avais mal à la gorge et à la mâchoire, l’angine n’aidant pas.

08

Je suis sortie recouverte de sperme. J’avais eu de bons gicleurs et je luisais de mille… spermatozoïdes ! Je suis allée prendre une douche au Clair-Obscur afin de noyer tout ça ! Nous avons fini la soirée en passant au Kama Sutra pour dire au-revoir à l’équipe, puis nous sommes sagement rentrés à la caravane vers minuit trente, épuisés.

09

10

Je suis contente, car j’ai battu mon record de LoulouX de l’année dernière : 155 au lieu de 143. J’ai également pu faire des gang-bangs tous les jours la dernière semaine. Ca n’a rien d’une compétition, ce n’est pas une course à l’échalote, mais c’est un petit jeu très excitant que de compter ses partenaires.

11

Ce matin, vendredi 14 août, il a été difficile de se lever à 8h, car nous devions lever le camp à 10h. Sur le chemin du retour, j’ai fait quelques pouet-pouet camions pour m’amuser et perpétuer l’esprit bon enfant et festif du Cap d’Agde !

12

13

Résultat du jour : +13 LoulouX

6 en pénétration + 7 en bukkake

Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 commentaires sur “[Cap] Dernier jour & Gangbang 100 % black”