[Cap] Bukkake et trombes d’eau

Hier, mercredi 07 août, nous sommes allés à la Pool-party du jardin de Babylone l’après-midi. Le concept : un mélange entre Projet X et Spring Breaker mais version libertine ! C’est excellent, même si comme moi, on cherche des hommes ! Nous étions avec des amis (avec qui nous avons fait le gang-bang) et nous y avons également croisé nos amis Belges. La musique met le feu, l’alcool coule à flots. Tout le monde danse nu ou à demi-nu en trinquant, en s’exhibant, en coquinant, voire en baisant ! C’est au moins à voir une fois ! Je me suis contentée du perrier !!! Je n’aime pas boire quand je vais coquiner, car je veux rester lucide. Le sexe est suffisamment grisant sans qu’il n’y ait besoin de s’enivrer.
  
045
J’ai retrouvé les gars du gang-bang d’hier avec qui nous avons repapoté des supers souvenirs qu’on s’était fait ! J’en ai sucé un et son complice. Ensuite, des gars m’ont reconnu par rapport à l’an dernier quand j’avais été présentée pour sucer les queues. Donc, ils se sont représenter !!! Et comme ça, j’en ai eu deux. Enfin, un bel Italien m’a reconnue (je me souviens avoir fait quelques choses avec lui, mais plus trop dans quelles circonstances exactes : M’a-t’il prise ? L’ai-je sucé ? Etait-ce en club ? A une pool ? Au  ciné ? Telle est la question !). Seul l’Italien m’a offert son sperme. Les autres l’ont bien gardé pour eux : petits chenapans, d’ici le soir vous allez recharger, vous pouvez faire don l’après-m’ Messieurs !
067
Vers 18h, le tonnerre a commencé à gronder et les éclairs à illuminer le ciel. On se décide à rentrer en pressant le pas, mais cela n’aura pas suffit. On s’est fait saucer : on était aussi trempés que si nous avions pris une douche (froide) ! Le camping a commencé à avoir quelques problèmes d’évacuation, l’eau stagnait et se déplacer était un véritable jeu de piste pour trouver les zones épargnées ! Pour le choix de la tenue, ça a été compliquée, il fallait que ce soit sexy, mais chaud !
019
058

 A 19h45, nous avons rejoint nos amis au Waiki pour l’apéro, puis dîner au Bagatelle. Il s’est remis à pleuvoir entre temps et il faisait plutôt froid, malgré le petit gilet que j’avais pris. J’espère que je n’ai pas attraper la crève 🙁 ! Dans notre caravane, mon Chéri a eu le droit de jouir. La dernière fois, ça remontait à samedi 3 août. Il aime bien rester dans l’excitation en ne jouissant pas tout le temps au Cap, alors que sinon, il jouit chaque jour.

078

 Après le dîner, nous sommes allés au cinéma porno. C’était plutôt compliqué, car il y avait des flaques énormes qu’on ne pouvait éviter. La Pilouterie, un bar musical, avait disjoncté ! Arrivés enfin sur les lieux du pêché, on rentre dans le ciné. L’atmosphère est étrange, je ne sais pas expliqué pourquoi. C’est limite malsain. C’est plus dans le ressenti que dans ce qu’il s’y passe. Avec mon amie, on va pour s’agenouiller sous l’écran et là, on pense vraiment se prendre un vent… aucun gars ne réagit préférant le film à nous. Après quelques minutes d’hésitation, quelques uns se lèvent et viennent se faire sucer. J’en ai un qui pue quelque chose de dégueulasse. Je ne m’en occupe pas (faut se laver !), un autre n’est pas très propre non plus (vu l’odeur, c’est pas frais !), je l’ignore également. Un gars me pénètre l’oreille avec son doigt et me fait des va-et-vient dans l’oreille… euh ! La pénétration auriculaire, c’est franchement étrange comme concept, pas du tout excitant, juste… bizarre ! Si vous en êtes adepte, je préfère vous prévenir, avec mon amie, ça nous a limite traumatisées lol !!!

086

 Au final, cinq ou six gars jouissent sur moi (j’en retiendrais 5 dans le doute). Mon amie se récupère les cas sociaux et ne passe pas un très bon moment, car ils ne jouissent pas et font des trucs bizarres : pénétration ombilicale, auriculaire… manque que la nasale ! Après, nous allons nous doucher au Clair-Obscur pour nettoyer le sperme. Là, dans les douches, un gars bizarre nous approche. Ca devait être la Pleine Lune hier, ils étaient tous de sortis ! Il commence à nous demander combien nous nous faisons payer pour se faire éjaculer sur nous. On lui répond que c’est gratuit, juste pour le plaisir. Il insiste : “Mais vous voulez combien ?”. Euh… rien, c’est bien aussi ou alors, un bisou ! Après, il nous demande si pour 50 € nous acceptons d’aller acheter de la lingerie avec lui. On se regarde, médusées… Porte de sortie, on lui répond : “Euh… Non, enfin ! On va demander à nos hommes !”. Et final grandiose, il nous a demandé de l’habiller : on s’est retrouvés à lui rouler les manches. Ma complice côté droit et moi côté gauche et à lui enfiler le t-shirt jusqu’au ventre !!! Prestation gratuite, bien entendu hein !

096

 On a fini notre soirée à la Pilouterie autour d’un verre bien mérité. On a pu rire de nos mésaventures au ciné porno et au Clair-Obscur ! Quand il pleut au Cap, les zombies sortent ! Nous leur avons trouvons un affectueux surnom : les Golems !

038

Total du jour : 10 hommes
Partagez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “[Cap] Bukkake et trombes d’eau”