[Barcelone] Flashing et exhib au Park Güell

Le tout dernier jour de notre séjour barcelonais, nous avons visité le Park Güell. Nous sommes le 25 décembre et je suis très moyennement motivée. On y va plus pour faire plaisir à MrSirban qu’autre chose. J’ai peur de ne pas aimer l’architecture singulière du jardin. Ce que j’en ai vu dans les guides ne me séduit pas, mais mon Homme a envie d’y aller. J’aurais préféré faire l’Hôpital Sant Pau. Au final… je vous rassure, la visite m’a beaucoup plu et j’ai trouvé le lieu super ! Antonio Gaudi est l’architecte de cette cité-jardin imaginée par Güell. Le but est de concevoir sur le modèle anglais une cité complète avec maisons, chapelle, école, marché, commerces… dans un jardin. La construction du parc se fait entre 1900 et 1914, mais le projet coûte si cher, qu’il reste inachevé. Gaudi,  inspiré par la nature et ses formes, a tenté de conserver le relief naturel de la colline et a crée une oeuvre grandeur nature donc, tout en courbes et avec beaucoup de mosaïques colorées. Voyage au pays de l’imaginaire gaudesque !

Park Güell, "Maison en pain d'épices"
Park Güell, “Maison en pain d’épices”

Il a été très compliqué de s’y exhiber, car il y avait vraiment beaucoup de touristes, notamment des cars entiers de Japonais, ainsi que des gardes de partout ! Chaque oeuvre de Gaudi est surveillée par un à deux gardes qui veillent à ce que personne n’escaladent les sculptures ou ne dégradent le lieu. Le parc est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est donc ultra-protégé.

02
Park Güell, rampe menant au viaduc

Nous avons ponctué notre visite du parc par de nombreuses exhibes ! C’était aussi amusant qu’excitant à faire. Un jeu de piste pour immortaliser les endroits célèbres par des flashing et exhibes en public. On a suivi le plan donné à l’entrée pour ne rien rater. J’ai beaucoup aimé la salle hypostyle. 84 colonnes parallèles, ça donne un aspect grandiose et plein de sérénité. Ca aurait du être la place du marché si la cité-jardin avait été achevée.

Park Güell, salle hypostyle aux 84 colonnes doriques. Prévu pour être la place du marché
Park Güell, la salle hypostyle aux 84 colonnes doriques. Prévue pour être la place du marché.
Park Güell, escalier des jardins d'Autriche
Park Güell, escalier des jardins d’Autriche

Juste au-dessus de la salle hypostyle, il y a la grande esplanade ou place de la Nature. Le nom n’est pas usurpé, cette esplanade est immense ! Un banc de 100 mètres tout en mosaïque la longe et sert de garde-fou pour ne pas tomber sur la salamandre en contre-bas ! La vue sur Barcelone est magnifique, on domine la situation. Trois gardes surveillaient la place, qui était noire de touristes, mais j’ai pu m’y exhiber avec joie et excitation !

Park Güell, la place de la Nature ou grande esplanade
Park Güell, la place de la Nature ou grande esplanade
Park Güell, la place de la Nature ou grande esplanade
Park Güell, la place de la Nature ou grande esplanade
Park Güell, la vue sur Barcelone depuis l'esplanade
Park Güell, la vue sur Barcelone depuis l’esplanade

Nous avons continué notre promenade bucolique sous un soleil radieux et des températures plutôt clémentes pour un mois de décembre. Nous avions trop chaud en veste. On a découvert en contre-bas de la place de la Nature, le viaduc. Il est célèbre pour sa Lavandière juste à l’entrée… gardée par un surveillant.

09
Park Güell, le viaduc
Park Güell, le viaduc
Park Güell, le viaduc
Park Güell, la Lavandière à l'entrée du viaduc
Park Güell, la Lavandière à l’entrée du viaduc

Je tenais à tout prix à m’exhiber devant la célèbre salamandre du parc. Cela a été vraiment délicat à faire, car le garde se trouvait en face de moi lorsque mon Aimé a pris la photo. Je ne me suis pas démontée et j’ai ouvert les cuisses juste devant lui. Sous ses yeux… Après tout, les Français ont la réputation de mal se tenir un peu partout dans le monde et puis, je ne suis pas sortable c’est bien connu ! Quoiqu’il en soit, il ne nous a rien dit.

04
Park Güell, la salamandre de Gaudi
04c
Park Güell, la salamandre de Gaudi
04b
Park Güell, la salamandre de Gaudi vue depuis l’esplanade
Park Güell, devant la salamandre avec mon Aimé, MrSirban
Park Güell, devant la salamandre avec mon Aimé, MrSirban

Nous avons terminé notre visite en flânant dans les jardins, ils sont très agréables et originaux. Il y a régulièrement des points superbes à voir et les oiseaux rythment les pas.

Park Güell, les jardins
Park Güell, les jardins
Park Güell, les jardins
Park Güell, les jardins

Il y a aussi toute une horde de perruches moines, de couleur verte. Je les ai surnommés les “Angry Birds“, Elles sont complètement folles : vol à ras la tête, jacasseries permanentes, disputes et chamailleries… Hormis ça, elles sont jolies et voir ce type d’oiseaux en liberté donne une touche exotique sympathique.

13
Les Angry Birds du park Güell !

Nous avons pris un verre à la buvette du parc en leur compagnie et ce n’était pas de tout repos !

Notre dernier jour a été vraiment super ! Entre cette belle découverte qu’est le Park et un après-midi passé avec nos amis, Elysa Exhib et Enrique, nous avons passé une excellente dernière journée.

17

Ainsi se termine notre séjour à Barcelone et la visite guidée coquine et touristique. Nous avons passé un merveilleux voyage de noces : amour, tendresse, complicité et découverte, mais aussi coquineries, exhibitions, flashing et sexe. C’était génial. Nous retournerons avec plaisir dans cette jolie ville que nous ne connaissions pas. Nous remercions une nouvelle fois les douze Louloux ayant contribué à notre merveilleux séjour.


Les autres articles sur notre voyage à Barcelone

AmanteLilli-Spain-Barcelona-exhib-exhibitionist-flashing-sex


Partagez !

Répondre à Galopin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “[Barcelone] Flashing et exhib au Park Güell”