[Cap] Soirée BDSM au Clair Obscur

063
Nous sommes au Cap depuis samedi 3 août et la fatigue commence à se faire sentir sérieusement ! Pour preuve, on s’est levés à 11h40 et on est encore fatigués ! Pour le coup, la matinée a passé excessivement vite et vers 15h30, nous sommes allés aux Jardins de Babylone profiter du lieu et de la piscine. L’eau étant froide à notre goût, nous sommes restés allongés sur les canapés. Mon Chéri m’a fait un long cunni, c’était très excitant. Outre de nombreuses jouissances, il m’en a offert une très grosse ! Merci mon Ange ! De mon côté, je lui ai fait une petite pipe « spéciale » ambiance du jour, nous avions prévu d’aller en club BDSM le soir : la fellation avec les dents. Il l’a bien apprécié. Je l’ai également pas mal excité le laissant à deux doigts de la jouissance sans y parvenir.
 
014
 
Le soir venu, nous avons retrouvé un couple d’amis au Waiki pour prendre l’apéro. Nous devons les initier ce soir au Clair-Obscur. Elle aimerait tenter la domination et Lui la soumission. Tout sera très soft bien sûr pour une première. Le but n’est pas de les traumatiser. Je voulais mettre ma catsuit en latex, mais il fait trop chaud aujourd’hui ! J’ai donc du changer de tenue et j’ai opté pour un body en tulle avec des rappels en cuir.
 
Après le dîner au Bistrot, qui s’est amélioré aussi cette année, nous sommes allés au Clair-Obscur, le club BDSM du Cap. C’est un superbe club,  très bien entretenu, d’une hygiène irréprochable. Le dress-code est parfaitement respecté, les patrons sont adorables et au sein même du club, on peut observer des initiés portant de superbes tenues et pratiquant avec respect des codes. Les alcôves sont bien dotées en jeux divers et variés (cage, croix de St-André classique et rotative, cheval d’arçon avec godes échangeables, anneaux, chaînes, poids, table gynéco, balançoire…).
 
025
 
Arrivés au sein même du club, nous prenons un verre avec nos amis pour leur expliquer le fonctionnement et les différents codes qui régissent les lieux. On les apprend à reconnaître les soumis des Dominateurs. Madame, apprentie Domina, se sent de suite à l’aise et apprécie les lieux. Monsieur, apprenti soumis, angoisse quelque peu. Après le verre, nous leur montrons les différentes alcôves et leur expliquons à voix basse les jeux qui s’y pratiquent. Ils s’intéressent tous les deux et se posent beaucoup de questions.
 
043
 
Nous retournons finir nos verres, puis les invitons à jouer. Elle est impatiente et lui plus détendu. Il se sent bien et a envie d’essayer. J’ouvre le bal des Supplices en attachant mon soumis à une Croix de Saint André classique. Entre chaque attache, je le griffe : sur les bras, le torse, le long du sexe, entre les jambes. Je pratique légèrement pour ne pas effrayer nos convives. Bras et jambes tendus, il est offert. Après quelques griffes avec mes ongles entrecoupées de caresses pour faire redescendre la pression, je pratique du CBT (Cock Ball Torture), car Mr Sirban adore cela. Concrètement, je lui envoie des coups de genou dans le scrotum. Il vaut mieux éviter les boules, car cela peut être dangereux. Pratiqué sur le scrotum, il n’y a aucun danger, même si le coup est bien senti, et c’est tout aussi douloureux avec la sensation des bourses qui remontent dans la gorge. J’étire son sexe également en le maintenant fermement entre mes ongles. Je pique ses couilles avec mes ongles.
 
La phase « ongulaire » passée, j’emploie successivement plusieurs outils : cravache, martinet, roulette. Je n’utilise pas la tapette, car la notre a un côté qui peut blesser jusqu’au sang (une croix en matière qui râpe) si on ne sait pas bien l’utiliser.
 
034
 
Je me tourne vers ma complice Domina et lui confie mon Chéri. Elle reproduit les gestes qu’elle vient de me voir faire. Elle a une belle assurance pour une débutante et on ressent le plaisir qu’elle prend à dominer. Elle a clairement cela dans le sang. Je la vois fusionner avec le soumis, concentrée sur chacun de ses râles, de ses soubresauts. Précédemment, elle m’avait demandé si la Domina agissait par vengeance lorsqu’elle soumettait et je lui avais répondu que ce n’était pas une bonne manière de faire, mais qu’il fallait entrer en fusion avec le soumis pour ne faire plus qu’un avec lui dans un rapport cérébral très intime. En la voyant pratiquer, je constate qu’elle a tout compris et agit bien. A la fin, nous détachons Mr Sirban. Il semble avoir beaucoup apprécié en voyant son regard, perdu dans le vague. Il a pu s’évader. Pour nous remercier, je lui demande de lécher nos bottes. Il ne jouira pas.
 
Arrive le tour de son époux pour son initiation. Je le prends en main pour commencer. Voyant qu’il avait appréhendé en début de soirée, j’y vais très doucement afin de ne lui provoquer aucune douleur ou presque. Toutes mes griffes sont dehors, mais pour l’effleurer et non pour le marquer. Sa femme se sent en confiance et prend la suite. Elle ose davantage. Je préfère cette situation ! Si elle y va un peu trop fort, ce ne sera pas de mon fait. Je ne voudrais surtout pas le dégoûter, car je sens en lui le potentiel d’un bon soumis. Il prend beaucoup de plaisir, cela se voit. Il se déhanche, gémit, il s’abandonne. On ne penserait pas que c’est sa première fois. L’appréhension est partie et laisse place au plaisir. Lorsque sa séance se termine, il est heureux, vidé, et en redemande ! 
 
054
 
Nous sortons du club pour pouvoir en parler au calme. Nous allons à la Pilouterie prendre un verre et nous y croisons Exhibelle avec son cher et tendre ! Mission réussie pour nous ! Nous avons su leur faire découvrir le SM sans les dégoûter en leur donnant envie d’y retourner et de recommencer. 

Total du jour : 0 homme
Partagez !

  6 comments for “[Cap] Soirée BDSM au Clair Obscur

  1. Krisoumis
    14 juillet 2015 at 12 h 37 min

    Merci Madame pour votre magnifique récit, l’ambiance et les émotions sont superbement restituée, je suis un soumis expérimenté mais ça me donne vraiment l’envie, souffrir entre vos mains doit être divin

    Mes hommages

    • Amante Lilli
      20 juillet 2015 at 8 h 08 min

      Merci Krisoumis. Tu connais le Clair-Obscur ? Ce n’est pas évident de trouver un bon club BDSM qui se montre respectueux de la pratique et des pratiquants.

      • Krisoumis
        20 juillet 2015 at 9 h 04 min

        Bonjour Madame,

        Non je ne connais pas ce club malheureusement, je n’ai pas l’expérience des clubs car j’ai connu des maitresses qui n’y allaient pas, je pense qu’il y a de tout dans ce domaine, du bon et du mauvais, ça n’est pas facile de s’y retrouver, j’irais faire un tour au Clair-Obscur un de ces jours, j’aimerais bien voir comment ça se passe en réel !!

        Mes hommages

        • Amante Lilli
          26 juillet 2015 at 10 h 14 min

          Oui, en effet, ce n’est jamais évident de trouver un club agréable, respectueux des codes et des pratiquants. Pour notre part, nous n’en faisons pas d’autres. Après avoir testé plusieurs donjons aménagés en clubs libertins, nous avons toujours été déçus : voyeurisme, rire, questionnement étrange… Or, on est à mille lieue de ça au Clair-Obscur, le club n’est que BDSM et fetish.

        • Anonyme
          21 septembre 2015 at 0 h 04 min

          le site sensation sm , a plusieurs adresse de très bon club BDSM , donc il y a du choix , faridsoumis13

          • Amante Lilli
            22 septembre 2015 at 7 h 36 min

            Nous y étions avant, mais nous n’avons finalement jamais réussi à rencontrer via ce site, tout s’est toujours fait en rencontre directe en club.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *