♥ Blog libertin gratuit d'une coquine hotwife très exhib ♥

[Couple] Toyboy, le gode vivant

 Je ne tiens plus à l’idée de sentir le chibre érigé de mon Chéri au plus profond de mon intimité. Qu’à cela ne tienne ! Je compte bien en profiter pleinement en faisant de MrSirban mon ToyBoy du jour. Il sera à ma disposition sexuelle pour me satisfaire, son plaisir passant au second plan. C’est ma quinzaine Domina, je l’agrémente d’une partie de sexe au jardin.

Pleine de gourmandises et de désirs pour mon Aimé, je me laisse prendre au jeu et ne résiste pas à l’envie de m’agenouiller afin de le sucer. Je le dévore du gland à la garde, n’en perds pas un centimètre, enchaînant fellation et gorge profonde jusqu’à ce que je l’estime suffisamment dur pour me pénétrer aisément. Cela ne prend vraiment pas longtemps ! MrSirban est autant excité que moi par le scenario : il sera mon ToyBoy, mon gode vivant, mon dildo de chair et de sang.

Il fait une petite quinzaine de degrés. Avec l’excitation, cela devrait suffire pour nous réchauffer ! Les premières minutes sont vivifiantes, puis les frictions de nos peaux créent le feu intime qui échauffent nos corps et nous oublions rapidement que la température reste fraîche. Nous sommes chauds comme la braise ! Je demande à MrSirban de me baiser debout contre la table du jardin.

Il doit adapter le rythme des pénétrations selon mes envies : aller plus vite, moins vite, plus fort, plus profond, me laisser gérer les allers-retours en laissant sa queue dressée à ma disposition. Ma voix est son variateur sexuel et il répond immédiatement. MrSirban est le meilleur des sextoys humains qui puissent exister.

Bien cambrée en appui contre la table, le sexe de mon Homme fait des va et vient dans mon intimité au gré des ordres donnés. C’est ex-ta-tique ! Je ressens qu’à chaque demande formulée, mon Homme monte en excitation. Je caresse son périnée avec les bas nylon, tout en douceur, pendant que je sens son sexe durcir davantage encore en touchant mon pied gainé. MrSirban laisse choir un escarpin.

La chaussure gît au sol pendant que mon Homme écoute chaque requête et exécute : “Baise-moi plus lentement !” ; “Accélère” ; “Arrête-toi !” ; “Reprends plus vite”. Ce jeu de rôle nous régale et nous sommes en osmose parfaite. Nos corps, nos cœurs s’emballent dans un commun plaisir. Nos pensées s’accordent ; nos corps se meuvent à l’unisson.

J’ai bien envie de passer à table et demande à MrSirban de me prendre de face les cuisses grandes ouvertes face à la maison des voisins. Tout m’excite : mon Chéri, le fait qu’il me serve de Toyboy, être dans le jardin avec du vis-à-vis… Je me rechausse et me hisse, mon Homme n’a plus qu’à exécuter chaque demande.

A la base, l’idée me semblait bonne mais dans les faits, la table me griffe les chairs à chaque aller-retour. J’en conserverai des griffures pendant quelques jours d’ailleurs. Je sens que pour MrSirban, cela n’est pas davantage agréable. A chaque pénétration, la table bouge et le déstabilise. Note pour plus tard : baiser sur la table, c’est un délice mais à condition de rester debout ou il faudra la polir avant de repasser à l’action ! Il a pour ordre de se retirer et d’éjaculer sur ma poitrine. Je ne le chronomètre pas, mais s’il ne parvient pas à jouir, il en aura l’interdiction pour les cinq jours à venir.

MrSirban ne se fait pas prier et m’offre une belle giclée de sperme chaud sur la poitrine. Il éjacule dans un râle de plaisir, que le voisinage a dû apprécier. Il m’a dit après coup qu’il avait eu du mal à se retenir de ne pas jouir avant. Il s’est aidé de l’inconfort de la dernière position pour continuer à me satisfaire tout en se contenant. Pour ma part, j’ai joui à plusieurs reprises, je n’ai pas eu besoin de me retenir de quoi que ce soit.

Ce petit jeu nous a tous les deux terriblement excités. Mon Homme a adoré être “à ma disposition” pour satisfaire mes exigences sexuelles. Il s’est prêté au jeu et s’est montré aussi réactif qu’obéissant. Cela a été le thème du week-end d’ailleurs tant le scenario de gode vivant, de toyboy, nous a plu. Aucun de nous ne manque d’imagination coquine et après bientôt dix-huit ans d’amour fou, on ne manque toujours pas d’idées.


Répondre à Amante Lilli Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “[Couple] Toyboy, le gode vivant”